Connectez-vous S'inscrire
Infos Utiles...
Gabonlibre.com

GL9News.com

Forum

Gabon : Décès du colonel Moulopo, le sergent qui sauva Léon Mba en 1964

 cap.marta kherz
Jeudi 20 Octobre 2011

Notez Version imprimable
[Ignorer]
***Adieu l'ancien ***
 Libérateur
Jeudi 20 Octobre 2011

Notez Version imprimable
[Ignorer]
Paix à ton âme vaillant soldat.

J'espère simplement que tu n'emportes pas avec toi un pan de l'histoire de notre pays car les gabonais se doivent de connaitre le véritable déroulement des étapes de ce coup de force de 1964 trop souvent raconté de diverses manières par les nationaux et les médias occidentaux.

N'OUBLIONS PAS QUE LA RÉUSSITE DE CE COUP DE FORCE AURAIT PU TOTALEMENT CHANGE LA DESTINÉE DE NOTRE PAYS.

RIP A TOI.
  pauvre Moulopo
Jeudi 20 Octobre 2011

Notez Version imprimable
[Ignorer]
"Le colonel Moulopo vivait misérablement ses derniers jours dans son village de Kafélé, environ 100 km, sur la route nationale."
tu as cru bien faire mais ce n'est pas de ta faute.
si tu avais respecté les consignes de tes supérieurs je crois que la monarchie qui se renforce ne devrait pas exister.
 Grand-Maître Maçon Hiram Abiff
Jeudi 20 Octobre 2011

Notez Version imprimable
[Ignorer]
Tout serviteur de l'ordre diabolique établi dans notre pays par la françafrique dont Léon Mba était la tête de pont peut s'identifier au sergent Moulopo. Il a trahi les intérêts de son pays pour ceux dela France, qui a lui a attribué le grade de colonel, mais au tarif d'un sergent.

Voyez-vous? Omar Albert Bongo lui-même, laquais jusqu'à l'os parmi les esclaves des Français, est allé mourir en Espagne dans des conditions indignes au point où même sas parents, à part le tout petit nombre qui l'avait accompagné, n'a pas vu son corps; la même chose pour sa femme Edith.

Si nous n'étions pas mus par l'amour et le pardon, parce que nous sommes sûrs que la fin de la tyranie est proche, nous aurions pu dire qu'on s'en moque! Mais savait-il, le pauvre Moulopo, la gravité de son acte? Pas si certain.
 King
Jeudi 20 Octobre 2011

Notez Version imprimable
[Ignorer]
(L’armée française a réhabilité le vaillant soldat en lui attribuant les grades de colonel)

malgré tout, ce renégat cacher oublier du clan au pouvoir se plaignait de ces conditions de vie,notamment de sa maigre passion, et ses difficultés aux soins de santé
l'homme a profité de
l’Association nationale des anciens combattants et victimes de guerre
pour faire passer des doléances au clan,il n'a jamais obtenu gain de cause.
Voilà ce qui arrive lorsqu'on devient un renégat,mourir misérablement,dans l'indifférence totale.
 Larévolte (pas la révolte)
Vendredi 21 Octobre 2011

Notez Version imprimable
[Ignorer]
Les militaires du Gabon sont comment? Il y a toujours un traître lorsqu'il s'agit des intérêts du peuple. C'est comme cela aussi que Mandza avait été trahi par les personnes avec qui ils complotaient contre Bongo. Je trouve que les militaires qui voulaient en finir avec Léon Mba en 1964 avaient été naïfs, naïfs de confier la garde d'un prisonnier à un seul homme. Comment le sergent Moulopa pouvait-il conduire et en même temps assurer la surveillance du prisonnier? De plus, lorsqu'on veut réussir ce qu'on s'engage de faire, il faut prévoir et anticiper les éventuels imprévus. Prévoir un plan B.

Personnellement je ne crois pas en la version du sergent Moulopo. Je crois tout simplement que le sergent Moulopa n'a pas voulu la destitution du président Léon Mba qui lui avait sûrement en cours de route promis une belle carrière militaire s'il l'aide. A mon avis, n'y avait aucun tronc d' arbre sur la route. C'est la version que Léon Mba et le sergent Moulopa avaient sûrement fabriquée. Le président Léon Mba savait que si le sergent Moulopa le conduit auprès du docteur Albert schweitzer, ce dernier allait avertir les français du lieu où ils pouvaient orienter leurs recherches.
Au fait, le sergent Moulopa était-il gabonais ou congolais quand le président Léon Mba l'a importé de Madagascar? Son nom sonne un peu congolais.

Et pour terminer, moi aussi je soutiens et signe comme les autres que le sergent Moulopa fait partie de ceux qui ont vendu le Gabon. C'est lui qui a indiqué aux français où se trouvait Léon Mba par la ruse et ses combines avec le président Léon Mba et le docteur Albert Schweitze lors du coup d'état. N'oublions pas que c'est après ce coup d'état de 1964 que les français ont décidé d'installer une base militaire française au Gabon, base militaire chargée d'assurer la sécurité des présidents gabonais à leur solde, ceux qui sont juste là pour protéger leurs intérêts au Gabon.

En Afrique, on n'insulte pas les morts, mais je voudrais vous dire sergent Moulopa que vous avez changé le destin du Gabon en mal y comprit le vôtre. Regardez sergent Moulopa comme vous avez vécu misérablement après votre trahison.Si vous avez été fidèle aux autres militaires avec qui vous avez commencé, mérité la confiance qu'ils avaient mise en vous, respecté les consignes comme tout bon soldat pour bien accomplir votre mission, les Bongo ne s'accrocheraient pas au pouvoir au Gabon aujourd'huie. J'espère que les morts nous voient et nous entendent. C'est Léon Mba et la France qui ont introduit cette maudite famille au Gabon et au sommet de l'Etat gabonais. Parfois, il ne faut pas chercher à faire cavalier seul ou privilégier ses intérêts personnels. Vous aurez du refuser cette mission à cause de vos affinités avec Léon Mba depuis Madagascar où il vous avait remarqué parce que vous n'auriez pas été capable de lui faire du mal. Et pourtant il n'avait pas été question d'assassiner Léon Mba, de quoi avait-il eu peur?
 eric barrellet
Vendredi 17 Août

Notez Version imprimable
[Ignorer]
Il devait toujours le prix de la 4CV renault que mon père détaché et officier du matériel dans l'"armée gabonaise lui avait vendue.....alors mon père a 97 ans et attend toujours

Votre nom :


Votre email :
 (non publié)


Message
Balise embed   Annuler ou
Votre vidéo sera affichée en dessous de votre post.