Connectez-vous S'inscrire
Infos Utiles...
Gabonlibre.com
GL9News.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Signature d’un accord entre le Gabon et l’UE pour lutter contre le commerce illicite du bois

[Info juste 7J/7 LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24 - Samedi 25 Septembre 2010| Lu 371 fois |



Le ministre gabonais des Eaux et forêts, Martin Mabala et le chef de la délégation de l’Union européenne (UE) au Gabon, Thierry Mathisse ont signé jeudi à Libreville, un accord de partenariat en vue de lutter contre l’exploitation illégale et le commerce illicite du bois au Gabon.

Il s’agit d’un compromis commercial qui, à terme, permettra aux deux parties de s’accorder sur des éléments techniques pour combattre ce phénomène d’exploitation et de commerce illicite des essences forestières du Gabon.

« Ce qui est en cause, c’est la maîtrise de la chaîne de traçabilité de nos diverses essences forestières. C’est pourquoi l’initiative représente un outil essentiel pour notre pays et l’ensemble des Etats d’Afrique centrale », a déclaré le ministre Mabala, lors de la signature de l’accord.

Pour sa part, le chef de la délégation de l’UE, Thierry Mathisse a indiqué que la bataille contre les pratiques atypiques en matière d’exploitation forestière n’était pas gagnée d’avance, ajoutant que pour l’UE les mesures de lutte contre l’exploitation illégale des forêts s’inscrivent dans un engagement de longue date en faveur d’une gestion durable et de la conservation des massifs forestiers.


Cette nouvelle approche de gestion concertée du bois est une exigence de l’Union européenne et des Etats-Unis pour une certification des essences commercialisées.

Depuis mars dernier, le Gabon a interdit l’exportation de son bois sous forme de grume, privilégiant une transformation locale afin d’apporter une valeur ajoutée à ce secteur forestier.

Une décision qui fait grincer les dents des opérateurs de la filière bois en majorité français qui voient leurs chiffres d’affaires baissés inexorablement.

Le bois représente la deuxième ressource des revenus pour l’Etat gabonais après le pétrole. Ce secteur est aussi le deuxième pourvoyeur d’emplois dans le pays après la fonction publique.

La forêt qui couvre 200.00 km2, soit 85 pour cent du territoire gabonais, demeure un réel atout économique pour le pays.

Samedi 25 Septembre 2010
LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24
Vu (s) 371 fois
Notez



Dans la même rubrique :
< >

France Politique | France Economie | France - Diaspora | France Société | France - Scandale | France - Syndicats / Grève | France - Faits Divers | France - Entreprendre | France - Sport | France - Affaire à Suivre | France - Transport | France - Médias | France Interview