Ségolène Royal et François Hollande : pourquoi ils sont in-sé-pa-ra-bles ! !

[Info juste 7J/7 GL9News.com - Mercredi 12 Septembre 2018 - 0 Commentaire| Lu 571 fois |

Ségolène Royal et François Hollande sont unis par un "lien insécable". Explications.



A LIRE AUSSI :
Dans les regards échangés cette complicité, ces réactions jumelles, cette connivence. Au mariage de leur fils, Thomas Hollande le week-end dernier comme autour de la table du conseil des ministres par le passé. Ils se sont rencontrés sur les bancs de l’ENA en 1978 et ont entériné leur séparation en 2007, alors qu’ils étaient parents de quatre grands enfants. Mais on ne tire pas un trait sur presque trente ans de vie à deux.

Même par le passé, lorsque le poids des institutions pesait sur leurs épaules et que les dorures du Palais leur rappelaient qu'ici tout n'était qu'ordre et beauté, calme et... protocole. Même lorsque la vie s'est chargée d'abîmer les coeurs. Certaines âmes sont inséparables. Ainsi en va-t-il de Ségolène et François. Tous deux se sont construits contre des pères dictateurs, l'un militaire, l'autre médecin. Des hommes de droite, qui ne s'entendaient pas avec leurs épouses et ont mené la vie dure à leurs enfants.

"Leur lien est insécable", raconte souvent Françoise Degois. Après avoir ausculté de près ces acteurs de la vie politique en tant que journaliste sur France Inter, elle a vécu au coeur du système Royal, et prodigué ses précieux conseils à la présidente de Poitou-Charentes.

Dans son livre Quelle Histoire (Plon), paru il y a quelques années, elle décortiquait avec maestria ce lien hors-norme qui unissait le président et son ex compagne. Donnait aussi les clés pour comprendre comment ces deux-là se sont construits l'un avec l'autre et se sont toujours fait la courte-échelle pour atteindre les plus hautes cimes.

Comment aussi, surtout, ils ont toujours su se retrouver, malgré les dégringolades."Ce sont finalement deux amis, qui partagent un idéal : la victoire de la gauche, explique Françoise Degois. Au fond, ils se consument l'un et l'autre pour l'engagement public. C'est un feu brûlant, mais joyeux. Rien n'est au-dessus de la politique, pour eux, à part leurs enfants."

Une passion qui vient de loin et qui les a cimenté. Une passion qui les étreint encore maintenant qu’ils se sont éloignés du cœur du pouvoir. 

(avec gala.fr)

Mercredi 12 Septembre 2018
GL9News.com
Vu (s) 571 fois


Dans la même rubrique :