Connectez-vous S'inscrire
Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mon vagin gratte : est-ce grave, docteur ?

[Info juste 7J/7 GL9News.com - Mardi 26 Décembre 2017 - 0 Commentaire| Lu 1123 fois |

Démangeaisons, pertes, brûlures... Quand le vagin gratte rien plus rien ne va. Très inconfortable au quotidien, une infection vaginale est toujours difficile à vivre. Mais de quoi s'agit-il au juste ? Faisons le point grâce au témoignage d'une lectrice et aux explications du médecin.



J'ai le vagin qui gratte : le témoignage d'Emma

Ma situation : Il y a quelques semaines, j’ai commencé à sortir avec Martial, que j'ai rencontré lors d'une soirée chez des amis. Notre première fois s’est super bien passée, et nous avons été prudents en utilisant un préservatif. Le lendemain, je me suis réveillée avec une angine carabinée et je suis restée enfermée chez moi sans voir mon amant.

Mon problème : Après quelques jours de congé maladie, j’ai ressenti des brûlures et des démangeaisons à l’extérieur de mon vagin, au niveau de la vulve : j’avais tout le temps envie de me gratter pour soulager ce désagrément… Mais ce n’était pas très discret au bureau ! J’ai tout de même retrouvé Martial le soir même. Les démangeaisons étaient de plus en plus intenses, et j’ai laissé mon collègue me caresser et me faire l’amour ; j’avais l’impression que seul cela pourrait calmer les affreux picotements.

En effet, après avoir atteint l’orgasme, je ne ressentais plus rien, comme si mon intimité était enfin anesthésiée. Mais cela a recommencé de plus belle, un quart d’heure plus tard ! Certaines amies m’ont dit qu’il s’agissait certainement d’une IST que m’avait refilé Martial, et une autre m’a parlé d’une mycose qui aurait pu se développer suite à mon traitement antibiotique. Je ne sais que penser…

La réponse du spécialiste

Le Dr. Christophe Marx, gynécologue, explique :

Emma ne doit plus penser mais agir ! Elle doit consulter son médecin afin de déterminer l’origine de ses démangeaisons et brûlures. Elle aurait également dû en parler à son compagnon et éviter tout rapport sexuel, même protégé, en attendant le diagnostic.

Quels seront les examens prescrits ?

Un examen des bactéries et des cellules présentes dans le vagin : examen cytobactériologique, d’un prélèvement vaginal. On pourra également pratiquer d’autres examens à la recherche de maladies sexuellement transmissibles. Mais en sachant que le VIH peut ne se manifester biologiquement qu’après un certain délai (de 1 à 8 semaines après le rapport contaminant).

Quel peut être le diagnostic ?

Il peut s’agir d’une infection vulvaire ou vaginale : inflammation de la vulve ou du vagin causées par des bactéries, des parasites ou des champignons. Dans le cas d’Emma, cela évoque une mycose, mais rien ne peut être affirmé avant un examen médical et un prélèvement bactériologique.

aufeminin.fr

Mardi 26 Décembre 2017
GL9News.com
Vu (s) 1123 fois
Notez




Dans la même rubrique :
< >

Innovation | Mobile | Bien être | High -Tech | Insolite | Confidence | Histoire Vécues | Buzz du net | Revélation | Santé | Bon à Savoir | Amour & Couple | La Femme Moderne ! | Bébé - Enfant - Ado | Nutrition | Alerte Prévention | Maman | Beauté | Sexualité | Mariage | Informatique | Science Tech | Trucs & Astuces | Conseils | Hommes Leaders | Femmes Leaders | News People | Entreprise | Télécom | News Showbiz | Succès Story | Sans Tabou | Automobile | Finance | Bourse | Cuisine | Mode