Connectez-vous S'inscrire
Infos Utiles...
Gabonlibre.com
GL9News.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Média Français : Gabon: trois morts dans une manifestation à Libreville, selon l'opposition

[Info juste 7J/7 GL9News.com - Dimanche 21 Décembre 2014 - 16 Commentaires| Lu 5202 fois |



Libreville (AFP) - Trois personnes ont été tuées samedi dans Libreville et de nombreuses autres blessées au cours d'une manifestation contre le pouvoir du président Ali Bongo Ondimba, a affirmé l’opposition gabonaise qui appelle à un nouvelle mobilisation dimanche.

Le parquet de Libreville avait annoncé samedi soir qu'un étudiant avait été tué au cours de la journée, et il était impossible dimanche matin de confirmer de source indépendante le bilan de trois morts présenté par l'opposition dans un communiqué.

"En réponse à une manifestation pacifique (...) le chef de l’Etat a mobilisé les unités spéciales de la gendarmerie et de la police, et dirigé les armes de la République contre de paisibles gabonais aux mains nues", affirme le communiqué du Front de l'opposition pour l'alternance, une coalition de partis.

"On enregistre déjà trois morts, de nombreux blessés graves et des arrestations massives", poursuit le texte, parlant de "tueries commises de sang froid et à balles réelles" par les forces de l'ordre.

Samedi, des heurts ont éclaté dans la capitale au cours d'une manifestation de l'opposition interdite par le ministère de l'Intérieur. Au moins une vingtaine de personnes ont été interpellées, a constaté une journaliste de l'AFP.

Selon le parquet de Libreville, un étudiant de 30 ans a été tué, dans des circonstances qui n'ont pas été précisées. D'après le médecin légiste, il est décédé d'une blessure à la gorge provoquée par un objet tranchant, et non par une balle.

A Libreville, l'opposition a appelé à manifester à nouveau dimanche partir de 13 heures.

"Le Front appelle (...) à la poursuite des manifestations, et à leur extension à l’ensemble du territoire national", conclut le communiqué de l'opposition.

Ces incidents interviennent dans un contexte de tensions politiques et sociales croissantes.

Le chef du bureau régional des Nations unies pour l'Afrique centrale (Unoca), Abdoulaye Bathily, a condamné dans un communiqué les violences survenues samedi, qui sont, selon lui, "le résultat d'une absence de dialogue entre les différents acteurs de la scène politique gabonaise".

Selon les opposants, il n'est pas question de "se laisser intimider devant la persistance des institutions à se porter au secours d’un homme, qui a présenté de faux papiers pour parvenir au Pouvoir, et qui gère notre pays comme une propriété personnelle".

La parution du dernier livre sur le pouvoir gabonais du journaliste français Pierre Péan, "Nouvelles affaires africaines", a suscité une grande polémique dans cette ex-colonie française.

Le journaliste accuse le président gabonais d'avoir falsifié de nombreux documents, de son acte de naissance à ses diplômes.

Une plainte déposée en novembre par l'opposition au sujet de l'état-civil du chef de l'Etat a été rejetée cette semaine par le parquet.

Nouvels obs


Regardez cette photo, et jugez vous même...

Ce matin à Mbolo, sans conviction, en voulant prouver aux Gabonais que tout va bien, Sylvia Bongo n'a pas pu s'empêcher de serrer dans une même main son Portefeuille et....son Chapelet!
Ce matin à Mbolo, sans conviction, en voulant prouver aux Gabonais que tout va bien, Sylvia Bongo n'a pas pu s'empêcher de serrer dans une même main son Portefeuille et....son Chapelet!

Dimanche 21 Décembre 2014
GL9News.com
Vu (s) 5202 fois
Notez



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

16.Posté par JAMES BEKALE le 23/12/2014 16:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
METTEZ CES AUX PAS CAR UN PAYS DE DROIT GARANTIE LES LIBERTES FONDAMENTALES MAIS PARVIENT AUSSI A REGLEMENTER L'ORDRE PUBLIC EN CAS DE DERAPAGE.

15.Posté par williams le 23/12/2014 06:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est bien vrai que notre chere nation le Gabon connais d'énormes difficultées à tous les niveaux! Mais soyons réalistes, Ali dégage! C'est bien ce que l'on veux! mais Pour mettre qui à sa place?
Jean Ping, Zacharie Myboto, Eyeghe Ndong et famille? En 2009 si pean aurait écrit ce livre nous ne serions pas entrain de parler d'Ali et sa légion étrangère.

14.Posté par Boussougou le 22/12/2014 18:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Asseko; Le véritable con c'est toi même; tu mérites d'être pendu avec tes testicules.

13.Posté par Evariste le 22/12/2014 18:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@asseko,
Tu n'es pas obligé de fréquenter ce site; il y en d'autres . Va donc immigrer ailleurs.

12.Posté par Fabbi le 22/12/2014 14:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dieu a un plan pour notre pays.

11.Posté par bikodom le 22/12/2014 12:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L’étudiant décédé a été tué de sans froid sous nos yeux par les éléments de l’armée sur la bretelle qui conduit au PK 5 en venant de Nzeng Ayong. Le médecin légiste doit dire la vérité pour que le responsable paye son crime.

10.Posté par Esaleg le 22/12/2014 11:23 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et du coup les médias français présentent l'actualité en anglais et ça ne surprend pas le gabonais qui pourtant est intelligent... c'est honteux de publier des articles de ce genre avec des vidéos pareilles.

9.Posté par Emmanuel le 22/12/2014 09:46 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous faites couler le sang au Gabon pour supporter des gens qui n''envalent pas la peine. Des gens qui decident de devenir opposant par ce qu''ils voient qu''ils n''ont plus la possibilité de voler comme a l''epoque du pere.On n''a pas de vrai opposant

8.Posté par asseko le 22/12/2014 08:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
CE SITE MÉRITE D’ÊTRE SUSPENDU. PAUVRES CONS TOUS AUTANT QUE VOUS ETES. MÊME LE CRÉATEUR DE CE SITE MÉRITE LA GUILLOTINE

7.Posté par Aristide patriote le 22/12/2014 00:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bientot'làfin d'un dictature ! Bravo,les africains gagnez vote liberté!

6.Posté par Joseph Mombo (South Africa University ) le 21/12/2014 22:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Certain Gabonais s'apprennent au President pour rien. Mr Jean Ping si reellement il voulait devenir President ou opposant, il aurai fait depuis lorsque le defunt Joseph Redjambe est mort. Ce qui se passe aujourd'hiu sais juste la pure et simple jalousie, dans le sans que, le President Gabonais n'a pas soutenu son idee de dictateur qu'il voulait imposer dans l'organisation Africain Union. Voila la raison et le pourquoi il veut plonger le pays dans une situation que tout le monde va regretter amerement, pour les quelques Gabons qui suivent Ping et Miboto, mon message est celui ci, ne croyez pas que devenir un refuge dans un pays voisin vous sera facile, et j'espere que vous savez aussi que, cela ne fait longtemps que la Guinee Eq. a expuleser des Gabonais, imaginez vous bien, combien de foix s'il vous arrivent un probleme de destabiliser votre pays. Si ping et Miboto aimaient le Gabon, la premiere des choses qu'ils devraient faire etait d'investir leur argent au Gabon, pour donner du travail aux Gabonais. l'argent du pays est avec eux L'ex president Omar Bongo a gere le Gabon avec les deux amateurs. la fille de Miboto (Chantalle) est aussi parmise les gens qui detiennent et qui ont retarder le Pays, elle a n'a beaucoups eu avec la famille Bongo. Je ne suis pas pedegiste ou opposant, Ce qui me preoccupe ses ma famille.

5.Posté par Antsie le 21/12/2014 20:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout a une fin. Ali Bongo est un imposteur qui est incapable de présenter la plus basique des pièces d'identité: l'acte de naissance.
S'il pense que c'est en supprimant les vies de jeune gabonais qu'il va demeurer à la tête du pays, il se trompe lourdement.
Sa fin est actée. C'est un faussaire; détourneur de fonds publics adepte des crimes rituels.
On a jamais eu aussi médiocre à la tête du pays que cet âne qui se permet de venir organiser nuitamment des sacrifices d'animaux.
Désormais toutes les options sont sur la table pour en finir avec ce régime d'apatrides prédateurs sans scrupules.

4.Posté par 3ekale le 21/12/2014 17:48 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Xe bien bo de dire k'Ali Bongo a présenté de fo papier pour devenir président mais ki a validé xa candidature xe les institution avec la complicité du peuple lui_meme...keskon veut finalement??? Xe en 2009 kil fallait signer indien avec le gar parce que tous les gabonais savent k'Ali xe un Biafrais on l'a pas fait même Ping grand intellectuel occupant grande fonction de partout ds le monde connaissant bien la constitution gabonaise parce qu'ayant participé des années anterieurs a sa modification au proFit des Bongo lui même avoue avoir soutenu Ali Bongo en 2009 reconnaissant que lui xeul était le mieux placé pour succéder a son père change de bouche maintenant 5 ans après l'avoir donné le pouvoir... Finalement ??? Le peuple gabonais et xe opposant n'est k1 serpent ki se mord lui même la queue...la manifestation qu'on fait là il fallait y penser en 2009...mais com il n'est jamais trop tard com on dit...Allons y donc jusko bout 7 foi xi mais nous connaissant gabonais ayant fortement cultivé la peur sous le regne de Bongo pere j'ai bien peur ke cela ne soit un enièm pétard mouillé com d'hab...snif snif snif!!! 3 morts pour rien...

3.Posté par MARI MADO LA DEESSE,L''INCONTESTABLE, L'''IMORTELLE A LA COURS CONSTITUTIONELLE EMERGENTE le 21/12/2014 15:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
PLUS MABOULE QUE GABONAIS TU MEURS
QU'AVONS NOUS FAIT AU BON DIEU
NOS ENFANTS MEURT CADO,A CHAQUE MARCHE,IL FAUT QUE ALI ODJUKU TUE ET SA S'ARRETTE LA ,LA VIE CONTINUE

FAUT QUE SA CESSE TROP CEST TROP

2.Posté par GABON ACTION le 21/12/2014 14:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
IL FAUT QUE CES MEDIAS FRANÇAIS DISENT LA VERITE POUR RECONNAITRE QUE SI NOUS SOMMES AUJOURD'HUI DANS LA RUE EN TRAIN DE MOURIR, C'EST AUSSI A CAUSE DE LA FRANCE QUI A DECIDE DEPUIS 1960 DE PLACER DES DICTATEURS AU POUVOIR EN AFRIQUE.

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter

NOUVEAU ! NOUVEAU ! Petit moteur de recherche de produit sur chaque mot souligné de nos articles, faites un test c'est gratuit !

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Dans la même rubrique :
< >

Interpellation | France Archive