Connectez-vous S'inscrire
Infos Utiles...
Gabonlibre.com
GL9News.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Manager son entreprise comme Didier Deschamps

[Info juste 7J/7 GL9News.com - Mercredi 18 Juillet 2018 - 0 Commentaire| Lu 592 fois |

Vingt ans après, l'équipe de France de football est à nouveau championne du monde. Au terme d'une finale intense, les Bleus ont battu la Croatie, 4 à 2 et s'offrent une nouvelle étoile, la seconde de leur histoire, après le sacre de 1998. Après un parcours loin d’être de tout repos et semé d'embûche, les joueurs ont su renouer avec la victoire.

Si elle est en grande partie leur œuvre, le sélectionneur en est la pièce maîtresse. Didier Deschamps a réussi à diriger son groupe pour l'amener au sommet. Entre le rôle d'un coach et celui d'un entrepreneur, il existe de réelles similitudes. Ils doivent construire et constituer une équipe afin de réussir dans leur projet. L'expérience de l'entraîneur des Bleus peut inspirer les managers et les dirigeants d'entreprise. En voici quelques exemples.



À la tête des Bleus depuis 2012, Didier Deschamps est l’unique entraîneur français à les avoir guidés en finale de deux compétitions sportives importantes, l'Euro 2016 et la Coupe du Monde 2018. Lui-même a été champion du monde en 1998 et champion d'Europe en 2000. L'attitude et le style de management du sélectionneur de l'équipe de France de football peuvent inspirer tout manager ou entrepreneur. Se fixer des objectifs, faire face aux crises, former une équipe composée de jeunes et d'anciens, autant d'enseignements à mettre en place.

Se fixer des objectifs malgré les échecs

Lors de la finale de l'Euro 2016, l'équipe de France de football a subi une énorme désillusion en échouant sur la dernière marche, contre le Portugal. À la suite de cette compétition, Didier Deschamps et son équipe se sont tout de suite donné un objectif, celui de gagner la Coupe du monde 2018 en Russie, pour tourner la page de cette défaite. L'entraîneur n'a pas renoncé malgré la peur de l'échec et a recherché à faire progresser son équipe en permanence.

Le sélectionneur a analysé ses erreurs tout en étant compétiteur et instaurant une culture de la gagne, cet état d'esprit qui pousse à s'engager et à être efficace totalement pour atteindre les buts fixés. L'entrepreneur ou le manager doit établir les objectifs, il est celui qui doit les rendre clairs auprès de ses collaborateurs puis y croire quoiqu'il arrive. Faire des erreurs et faire face à des défaites constituent des moyens pour le dirigeant et son entreprise de s'améliorer et de mieux rebondir. La quête de résultat et l'esprit de compétition permettent aux salariés de se motiver, d'élever la productivité et la rentabilité dans leur société.

Faire face aux crises pour le bien d'un collectif

Le coach des Bleus a pu faire face à de nombreuses crises comme l'affaire Mathieu Valbuena/ Karim Benzema en 2014, qui lui ont imposé à ne plus sélectionner ces footballeurs. En mai dernier, Adrien Rabiot, déçu de ne pas faire partie de la liste des 23 joueurs, a refusé son rôle de réserviste, ce qui a provoqué une réelle polémique. Au lieu de se défiler, Didier Deschamps a assumé ses décisions en les expliquant d'une façon claire.

Le sélectionneur a ainsi fait le choix de se séparer de grands joueurs individualistes au profit du collectif. Son but est de développer des relations de confiance et des valeurs de solidarité et d'entraide au sein d'un groupe. Il favorise les joueurs qui ont un esprit d'équipe même s'ils ont moins de qualités techniques que des personnes talentueuses qui pourraient être des éléments perturbateurs. L'entraîneur reste à l'écoute de ses joueurs tout en instaurant une certaine autorité.

Il en va de même du côté de l'entrepreneuriat. Assumer ces choix est la première qualité d'un manager. Il prend des décisions parfois difficiles, urgentes et risquées pour le bien de son entreprise et ses salariés. L’état d’esprit doit correspondre à celui du dirigeant, pour qu'il soit étroitement lié avec ses collaborateurs.

Il pourra ainsi établir une équipe cohérente et complémentaire aux rôles définis dès le départ, pour que la société puisse se développer pleinement. Lors d'un recrutement, l'entrepreneur doit choisir un candidat qui puisse s'intégrer au groupe et qui a le même état d'esprit. Si cela ne fonctionne pas, l'ambiance risque de se dégrader et l'entreprise va en pâtir.

Trouver un équilibre entre jeunes talents et individus expérimentés

Didier Deschamps a décidé de constituer une équipe qui mêle des individus expérimentés et jeunes talents encore peu connus ou n'ayant pas encore participé à une Coupe du monde. Des piliers comme Steve Mandanda, Hugo Lloris, Adil Rami, Blaise Matuidi et Olivier Giroud ont dépassé la trentaine tandis que des petits nouveaux comme Benjamin Pavard, Lucas Hernandez ou Kylian Mbappé ont moins de 23 ans. L'équipe de France possède l'effectif le plus jeune du Mondial, avec une moyenne d'âge de 25 ans et 10 mois.

Le sélectionneur a réussi à faire fonctionner cette équipe et à créer une alchimie et un état d'esprit entre les joueurs, malgré la différence d'âge. Les riches bagages des uns et les nouvelles énergies et techniques des autres ont chacun contribué à la victoire. Dans une entreprise, l'équilibre entre collaborateurs expérimentés, qui ont de l'ancienneté, et jeunes salariés qui apportent une certaine fraîcheur et des techniques nouvelles, est primordial. Avec le « reverse mentoring », les deux parties peuvent mettre en commun leurs connaissances. Les nouveaux collaborateurs partagent leur savoir-faire en matière de nouvelles technologies tandis que les seniors leur transmettent leur connaissance du métier. Une manière de développer une entreprise grâce aux compétences de chacun.

Les différentes méthodes de Didier Deschamps pour manager son équipe peuvent ainsi inspirer les entrepreneurs dans le développement de leur entreprise et la solidification des liens avec leurs collaborateurs. Pour féliciter et rendre hommage aux joueurs ainsi qu'à leur sélectionneur, la RATP a rebaptisé le lendemain de la victoire, six de ses stations de métro.

La station Victor Hugo est ainsi devenue «Victor Hugo Lloris», Bercy s'est transformé en «Bercy les Bleus», tandis que Notre-Dame des Champs et Champs-Elysées - Clémenceau ont pris le nom de «Notre Didier Deschamps» et de «Deschamps Elysées – Clémenceau». Une démarche insolite qui n'est pas nouvelle puisque la société de transports en commun avait déjà renommé plusieurs stations à l’occasion du 1er avril 2016 et de la mort du chanteur Johnny Hallyday en décembre 2017.Développez vos Compétences en Management



Mercredi 18 Juillet 2018
GL9News.com
Vu (s) 592 fois
Notez



Europe | France | Management | Music People | Articles Sponsorisés | Culture / Evènements | News | Annonces | Diaspora Gabonaise | Diaspora Africaine | Immigration | Diaspora - Infos Utiles | Infos Plus | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Interview | Affaire à Suivre | GL9NewsTV | GL9News.com | Transport | Voyages | Outil Gestion | Débat / Reflexion | Music Gabonaise | Music Africaine | Humour | News International | Sport International | Outil Création | Info Utile | Bricolage | Tribune Gabonaise | Réseaux sociaux | Shopping / E-Book | Immobilier | Formation | Banques | Economie - Européenne