Connectez-vous S'inscrire
News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Lord Ekomy Ndong : « Un grand reste un grand », à propos de Grégory Ngbwa Mintsa

l'info réelle 7J/7 - GL9News.com : 7J/7 le Dimanche 18 Mai 2014 à 08:41 | Lu 7917 fois

Il y a quelques semaines, le groupe Movaizhaleine rendait un hommage à Grégory Ngbwa Mintsa, le leader de la société civile décédé le 10 avril dernier. Dans la vidéo qui a déjà été vue par près de 2.500 personnes sur Gabonews (site et Youtube), Lord Ekomy Ndong et ses compagnons rappellent à quel point cet expert de la communication, amoureux de la musique, fidèle aux mouvements de contestation et membre influent de la société civile a influencé leur musique et leur pensée. Dans un entretien exclusif, Lord Ekomy Ndong est revenu sur cette influence et sur l?idée de faire un film sur celui qui est certainement l'une des icônes de la lutte pour les libertés de ce XXIème siècle au Gabon.



Gabonews : Lord Ekomy Ndong, vous avez sorti une vidéo en hommage à Grégory Ngbwa Mintsa. Comment avez-vous appris et ressenti son décès ?

Lord Ekomy Ndong : On a appris le départ de Gregory par des proches. La nouvelle est terrible. À peine deux mois plus tôt à Libreville, on avait repris contact avec lui pour qu’il visionne le film « un soleil s’en va » que l’on a réalisé. Solidaire de notre démarche, Il nous a félicités et encouragés. Comme on dit chez « Un grand reste un grand ».Il nous a donné des clefs pour aller encore plus loin. Il a été question de participer encore plus au film mais nous avons été pris de court. Voilà pourquoi le film lui rend hommage.

Gabonews : En regardant cet hommage, il apparaît bien que vous considérez Pa Gré commun une grande source d’inspiration. Comment a-t-il influencé votre conscience politique, votre engagement et surtout votre musique ?

Lord Ekomy Ndong : Chaque courant musical porte en lui l’esprit d’une époque. Avec son émission « sono sauvaaaaage » Gregory a contribué a insufflé la musique de la révolution noire-américaine des années 60 avec les Jill Scott Heron, les Last Poets, et bien d’autres qui en fait sont les rappeurs avant le Rap. C’est cet esprit là qui motive notre musique. D’un autre coté Gregory lui même est un exemple en termes d’engagement. Il suffit de suivre son parcours depuis ses désillusions dans l’opposition jusqu’à sa démarche citoyenne personnelle qui s’est illustrée au travers de l’affaire des biens mal acquis. C’est un exemple. Un des rares grands frères que les jeunes gabonais comme nous pouvons nous targuer d’avoir.

Gabonews : Jusqu’à quand allez-vous porter le deuil ? Et à quand votre pèlerinage sur la tombe de Grégory ?

Lord Ekomy Ndong : À vrai dire c’est sa Vie que l’on veut porter. Au contraire, il est question de faire en sorte qu’il ne meurt pas. Sa démarche, ses actes vivent éternellement.

Gabonews : Il semble que vous préparez la sortie d’un film consacré à Grégory, pouvez-vous nous en parler ?

Lord Ekomy Ndong : Le film "Un soleil s'en va" met en poésie le courage de Grégory Ngbwa Mintsa. il raconte L'histoire d'un homme seul face à un système à une heure où beaucoup recherchent au fond de leur rêves, la force pour transformer leur réalité. Au rythme de la musique le film part des problématiques typiquement gabonaises pour aboutir sur une analyse de notre réalité africaine qui mobilise des catégories propres à la sphère politique européenne. Ça reste cependant un film musical. Le hip hop étant la langue dans laquelle je m’exprime.

Gabonews : Quelle image souhaitez –vous que les Gabonais gardent de cet acteur de la société civile ?

Lord Ekomy Ndong : Celle d'un gabonais intègre et cohérent qui a pris ses responsabilités. Celle d’un Gabonais qui à agit à son niveau, avec ses moyens pour que les choses changent pour le plus grand nombre. Celle d’un modèle par ce que c'est ce que l'on gagne tous à être.


Dimanche 18 Mai 2014
GL9News.com : 7J/7
Vu (s) 7917 fois




1.Posté par histoire le 18/05/2014 14:41 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MH jvs respect mai la c la deconne serieusement faite un micro trotoir jsui sur ke une minabl minorité sora te dire c ke u di de mr gwa mista mm si javou k cvrai.yen a ki meritai avoir cette recompense la plutot ke delui comme(redjambé ou mamboundou)

2.Posté par histoire le 18/05/2014 14:43 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
et on ecri MH mai sai slmt l non de lor ekomi ki aparait tchouoooooooo! le repli identitaire c pa moi ki lai di ....!!!!!!

3.Posté par MBINA le 18/05/2014 15:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
HISTOIRE TU RACONTES QUOI , ÉCRIT BIEN MME SI YA DES FAUTES ,FAIT QU'ON SAISISSE CE QUE TU ÉCRIS. BON EN TOUT CAS

PA GRE A ÉTÉ ET RESTERA UN GRAND HOMME ET A LA LIBÉRATION DU GABON, TOUT LES ÉDIFICES PUB, PORTERONS LES NOMS DE CES GRAND COMME : RENDJAMBE; MANBOUNDOU, GREGORIE NGOUA MINTSA etc........................

LES BAS FONDATION SYLVIA BONGO, UNIVERSITÉ OMAR DEMON BONGO ,TROPICALE AMISSA, TOUT CA SERONS OUBLIER ET ON EN PARLERA A NOS ENFANTS COMME LES GENTS QUI ONT DÉTRUIT NOTRE BEAU PAYS.

4.Posté par histoire le 18/05/2014 22:06 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
vrmt pitiÉ hein tai pa obligé d''usurper une identité et tu parle fe fautes alors ke ton texte sonne mal dan l fond et la forme..........

5.Posté par ditchawein le 19/05/2014 00:46 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Histoire ta gueule.

6.Posté par N'Nsa le 19/05/2014 07:56 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Histoire, il faut que tu saches d'abord, que le MH est par essence un groupe musical "apolitique". De la même manière qu'ils ont toujour refusé de soutenir le pouvoir en place, ils ont non plus «donné de mot d'ordre» pour un candidat particulier de l'opposition en août 2009.
Et je pense que Mamboundou et Redjambe font parti de ce lot.
D'ou il est plus aisé pour eux d'honnorer la mémoire d'un acteur de la société civile (et de surcroit, qui avait été proche d'eux).

Entre autre, c'est une manière d'encourager les gabonais à se battre pour leur droits, à être maitre de leur propre destin et non de le confier éternellement à un politique. Ceci est en quelque sorte le message subliminale, que les personnes "débile" comme toi (et même là, je suis poli), ont du mal à percevoir.

7.Posté par histoire le 19/05/2014 13:02 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
N'NSA qd on a rien a dire on se tè ok!? u ne maprend rien et jte rapel que ce mr k j respect etai politicien

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

NOUVEAU ! NOUVEAU ! Petit moteur de recherche de produit sur chaque mot souligné de nos articles, faites un test c'est gratuit !

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 16 Décembre 2017 - 00:00 Gabon: Modzang EYA, artiste tradi-moderne...

Europe | Gabon | Interpellation | Infos Plus | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Affaire à Suivre | GL9NewsTV | GL9News.com | Transport | Management | Outil Gestion | Débat / Reflexion | Music Gabonaise | Music Africaine | Humour | News International | Sport International | Israel | Outil Création | Info Utile | Bricolage | Tribune Gabonaise | Réseaux sociaux | Shopping






Booking.com




Les Articles les plus lus

Savoir Bien Vivre...


Incroyable !