Connectez-vous S'inscrire
Infos Utiles...
Gabonlibre.com
GL9News.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Gabon reste une République et non une monarchie (Raymond Ndong Sima)

[Info juste 7J/7 GL9News.com - Vendredi 27 Mars 2015 - 7 Commentaires| Lu 2764 fois |



Ancien premier ministre, Raymond Ndong Sima a pris ses distances avec Ali Bongo. Il revient sur ses deux années à la Primature, avec son livre « Quel renouveau pour le Gabon ?»

Vous parlez d’un renouveau pour le Gabon, que reprochez-vous au Gabon actuel ?

Je trouve, et je ne crois pas être le seul à faire ce constat, que le Gabon actuel ne fonctionne pas correctement. Je peux d’ailleurs vous retourner la question. Pensez-vous que le Gabon actuel a les résultats économiques, financiers et sociaux à la mesure de ses moyens et de son potentiel ?
Ali Bongo Ondimba est-il un monarque ? C’est presque ce que vous laissez sous-entendre en parlant de sa façon de diriger les affaires du pays.

J’ai clairement répondu à cette question dans mon livre. Le Gabon est encore une République. Son premier responsable ne peut être un monarque. Ce statut est réservé aux monarchies. Or les Gabonais ne se sont pas mis d’accord pour instaurer une monarchie. Par contre, comme je le dis dans le livre, beaucoup de comportements observés s’apparentent à ceux d’une monarchie où le souverain n’est comptable que devant Dieu. Or le premier responsable du Gabon, comme tous les Gabonais, sont d’abord comptables devant la Constitution que nous avons adoptée.

Le dialogue est-il définitivement rompu avec Ali Bongo Ondimba ?

Par tradition, le Gabon et les Gabonais sont ouverts les uns aux autres. Je ne m’interdis de parler avec personne. Au demeurant, si des Gabonais se déclaraient fermés aux autres, ils violeraient le pacte républicain.
Vous avez des mots durs avec l’entourage du président Bongo, en parlant de la « République des copains. » Que signifie ce terme ?

Un copain, c’est celui qui se permet des familiarités avec vous. Or le Président de la République incarne une institution. Il ne peut avoir, ni se permettre de laisser apparaître des familiarités avec quiconque. Son serment le lui interdit puisqu’il jure d’être juste envers tous. Comme vous le savez, les copains s’accordent partout des passe-droits incompatibles avec l’impartialité républicaine.

Vous vous définissez comme un premier ministre qui n’avait pas de pouvoir. Est-ce une façon de dire que vous n’êtes pas comptable de tout ce qui s’est passé durant votre primature ?

Dire que je ne suis comptable de rien serait me défiler. Ce n’est pas dans mes habitudes. Par contre, souligner les entorses aux procédures et les circuits parallèles mis en place pour contourner le premier ministre ou siphonner ses pouvoirs, c’est décrire des faits de nature à favoriser la compréhension de tous sur l’évolution et le dénouement de plusieurs dossiers. Ne pas le dire, c’est laisser perdurer un flou artistique sur la construction des décisions et la conduite des dossiers. Le dire, c’est faire œuvre de transparence et faire porter à chacun les conséquences de ses actes.

Entre le pouvoir et l’opposition vous aspirez à une troisième voie. Est-ce possible dans le paysage politique gabonais ?

Je ne m’inscris pas dans une logique de classification. Je considère que les débats actuels, certes importants sur certains points, gagneraient à se focaliser davantage sur la préparation du futur, en approfondissant le diagnostic de la situation actuelle. Je suis convaincu que d’énormes difficultés économiques et sociales nous attendent à brève échéance. A ce stade, je n’ai pas d’autre ambition que de contribuer au débat en exposant la situation actuelle de notre économie et en identifiant, comme d’autres le font, les conditions de la construction d’un pays prospère.

Quelle différence y a-t-il entre vous et Jean Eyeghe Ndong qui, comme vous, a été un jour premier ministre, a démissionné du parti au pouvoir avant de se retrouver dans l’opposition ?

Il ne m’appartient pas de souligner les différences. C’est à ceux qui observent que revient cet exercice. Sinon, je serais juge et partie. De nouveau laissez-moi retourner la question. Pourquoi un premier ministre sortant bascule-t-il dans l’opposition dans le cas de Jean Eyeghe Ndong et s’oblige à des clarifications dans mon cas ?

Quels remèdes préconisez vous pour le Gabon ?

Je me vois obligé de vous renvoyer à mon livre et notamment à son chapitre 8 intitulé : Construire un Gabon prospère. En tout état de cause, il n’y a pas de formule magique.

Comment envisagez vous votre avenir politique ?

J’observe et j’écris. Il est trop tôt pour parler de l’avenir politique. Tout dépendra de la façon dont nous aurons préparé le futur.

Propos recueillis par Gaël Mayika pour Afriqueactualite.com

Vendredi 27 Mars 2015
GL9News.com
Vu (s) 2764 fois
Notez




1.Posté par Oréma le 27/03/2015 15:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Très beau à lire, Monsieur le Premier Ministre, nous sommes fiers de vous et attendons d'acheter votre livre.

2.Posté par Dimitri Yebe le 27/03/2015 16:19 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ehh! C'est du style élégant et simple. Vraiment distinctif! Oui, c'est bien lui. Le ton est clair dans sa droiture d'esprit.

3.Posté par Nkembo le 27/03/2015 16:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui monsieur le premier ministre,Accrombessi doit savoir que tous les gabonais ne sont pas Ali.
Même là,si Ali ne fait pas attention avec son type là. Lui même là-bas


4.Posté par equatoriale le 27/03/2015 19:56 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui! Voilà un gabonais comme on aimerait en voir au sein de nos institutions. Instruit, poli, un carrisme sans forcing. Monsieur le PM, vous êtes un homme digne de la cheferie et surtout, vous êtes apprécié dans ttes les provinces... Alors...

5.Posté par equatoriale le 27/03/2015 19:57 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comment se procurer le livre svp ?????

6.Posté par Akue Obiang François. le 28/03/2015 14:23 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur Raymond Ndong sima, reflète l''image d''un homme d''état avec un charisme simple, modeste, digne du jamais vu au gabon, en tout ce livre est une bible, un dictionnaire que le peuple gabonais doit lire.

7.Posté par aramail le 28/03/2015 16:02 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je respecte Monsieur Ndong Sima pour la qualité de ses analyses. Toutefois ici l enjeu c est l alternance politique qu il défendre. Sans alternance aucun programme économique cohérent soit -il ne pourra apporter les fruits d''une croissance inclusif

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

NOUVEAU ! NOUVEAU ! Petit moteur de recherche de produit sur chaque mot souligné de nos articles, faites un test c'est gratuit !

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Europe | Management | France | Music People | Articles Sponsorisés | Culture / Evènements | News | Annonces | Diaspora Gabonaise | Diaspora Africaine | Immigration | Diaspora - Infos Utiles | Infos Plus | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Interview | Affaire à Suivre | GL9NewsTV | GL9News.com | Transport | Voyages | Outil Gestion | Débat / Reflexion | Music Gabonaise | Music Africaine | Humour | News International | Sport International | Outil Création | Info Utile | Bricolage | Tribune Gabonaise | Réseaux sociaux | Shopping / E-Book | Immobilier | Formation | Banques | Economie - Européenne