Connectez-vous S'inscrire
News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Le Gabon d'Ali Bongo - Justice : Le Synamag poursuit sa grève

l'info réelle 7J/7 - GL9News.com : 7J/7 le Mercredi 1 Février 2017 à 07:55 | Lu 1072 fois

Le bureau du Syndicat national des magistrats du Gabon (Synamag), n’a pas réussi à faire adhérer ses membres à la proposition de sortie de crise présentée au ministre de la Justice lors des négociations.



N’ayant enregistré aucune avancée jugée significative dans la résolution des points inscrits au cahier de charges transmis au ministre de la Justice garde des Sceaux, l’assemblée générale du Synamag réunie le 31 janvier 2017, dans la salle d’apparat du palais de justice de Libreville, a décidé à l’unanimité de la poursuite de sa grève illimité lancé le 12 décembre dernier.

«Le bureau a pris l’initiative de créer un stop à l’évolution de la grève, nous avons voulu faire une suspension, nous avons proposé et nous sommes allés voir le ministre pour trouver une suspension à la grève. Nous avons tout dit, nous avons tout fait, les collègues ont estimé que nous n’avons rien proposé de réel et de concret donc par conséquent cette proposition a été rejetée par l’assemblée générale qui est souveraine. Nous ne pouvons rien faire d’autre qui soit contraire aux attentes de la base», a indiqué le président du Synamag, Germain Nguema Ella.

Offusqués par le mutisme entretenu par le Garde des sceaux, dans le traitement de cette grève qui paralyse tout l’appareil judiciaire du pays, les membres du Synamag s’interrogent sur la réelle place du pouvoir judiciaire au niveau des institutions de ce pays. «Lorsque vous parlez de démocratie, vous avez trois pouvoirs, le pouvoir exécutif, législatif et judicaire. Mais le pouvoir judiciaire a disparu il ne vaut plus rien du tout.

On a besoin de nous que lorsqu’il y a quelque chose à faire et c’est fini», s’est indigné Germain Nguema Ella, sollicitant l’intervention du président du Conseil supérieur de la magistrature, afin que l’accalmie revienne dans cette maison du droit. «Lorsque nous sommes à ce niveau et que rien ne va plus, nous pensons que c’est lui qui est le seul à débloquer la situation», a-t-il souligné.

Les revendications «actuelles» des magistrats s’articulent autour de six points sur une vingtaine inscrits dans leur cahier de charges. Notamment la mise à disposition des bâtiments devant abriter les tribunaux administratifs de Port-Gentil et Franceville afin que ces juridictions soient fonctionnelles ; l’attribution d’un immeuble de Batterie IV qui abritait les juridictions dites spéciales à la Cour d’appel administrative et au tribunal administratif de Libreville ; l’équité dans le règlement de la prime d’incitation à la performance ; l’application du décret n°404 du 20 août 2015 fixant le régime de rémunération des agents civils de l’Etat et portant reclassement ; le paiement des costumes d’audience et l’affectation des magistrats suivant le respect du principe de la spécialité de chaque de juridiction.

avec gabonreview

Mercredi 1 Février 2017
GL9News.com : 7J/7
Vu (s) 1072 fois



Gabon - Politique | Les Collabos | Gabon - Société | Gabon - Economie | Articles Sponsorisés | Gabon - Scandale | Gabon Opposition | Histoire du Gabon | Gabon - MCG | Gabon - Société Civile | Gabon - CAPPO | Gabon - Communiqué | Gabon - Réaction | Gabon - Les syndicats / Grève | Gabon - Faits Divers | Gabon - Education | Gabon Débat | Gabon - Sport | Gabon - Estuaire | Gabon - Woleu Ntem | Gabon - Ogooué Maritime | Gabon - Haut Ogooué | Gabon - Ngounié | Gabon - Moyen Ogooué | Gabon - Ogooué Lolo | Gabon - Ogooué Ivindo | Gabon - Nyanga | Gabon - Présidentielle 2009 | H. André Mba Obame | Gabon - Abus d'autorité | Gabon / Woleu - Ntem : Minvoul






Booking.com




Les Articles les plus lus

Démarches et procédures de création d'entreprises au Gabon

20/10/2017 - Gabonlibre - Création d'entreprise

Savoir Bien Vivre...


Incroyable !