Connectez-vous S'inscrire
Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La dépouille de Amedy Coulibaly, le maire de Fontenay n’en veut pas

[Info juste 7J/7 GL9News.com - Mercredi 21 Janvier 2015 - 7 Commentaires| Lu 1090 fois |

Évidemment, personne n'a envie d'accueillir la dépouille d'un terroriste. Et pour l'instant, personne ne sait d'ailleurs où sera inhumé Amedy Coulibaly, à qui l'on doit la mort de la policière municipale de Montrouge et celle de quatre clients de l'épicerie casher de la porte de Vincennes.



« Il n'y a eu aucune demande d'inhumation pour le moment... et cela nous arrange bien », reconnaissait lundi Laurent Vastel, maire (DVD) de Fontenay-aux-Roses, où l'homme était installé avec sa femme.

L'élu fait néanmoins savoir que, s'il est sollicité, il refusera d'enterrer Coulibaly dans la commune : « Je n'ai pas envie que notre cimetière devienne un lieu de pèlerinage pour fanatiques. Et de toute manière, nous n'avons pas de carré musulman. » La loi prévoit pourtant que tout défunt soit enterré dans la commune où il vivait, dans celle où il est mort ou encore là où est installé le caveau familial. Mais le maire de Fontenay a fourbi ses arguments : « Aucun acte ni document ne rattache officiellement Amedy Coulibaly à la ville, avance-t-il. Ce qui me donne les moyens de refuser toute demande. » Selon l'élu, le bail de l'appartement, notamment, est au nom d'Hayat Boumeddiene, la compagne du terroriste. Et le couple ne s'est jamais marié civilement, mais uniquement religieusement. Le nom d'Amedy Coulibaly serait donc inconnu des registres de la ville.

Laurent Vastel avait déjà eu à canaliser une vague d'inquiétude au lendemain des attaques. Les habitants découvraient leur terrifiant voisin et s'affolaient d'avoir affaire à d'éventuels complices. L'espace d'un week-end, des SMS incitant les parents d'élèves à ne pas mettre leurs enfants à l'école ont circulé. Depuis, la ville a mis en place un dispositif renforcé pour encadrer davantage la sortie des écoles, rassurer les parents et permettre aux esprits de s'apaiser. En Essonne, les villes de Grigny et Viry, où est installée la famille Coulibaly, disaient hier ne pas avoir été sollicitées non plus. Tout comme Paris, où le terroriste a été abattu.

Ce week-end, le maire de Gennevilliers a « appliqué la loi » en enterrant Chérif Kouachi dans le carré musulman du cimetière. Conformément aux souhaits de la mairie, la tombe de l'auteur de la tuerie de « Charlie Hebdo » est « anonyme » pour qu'elle ne soit pas un « lieu de pèlerinage ». La cérémonie a eu lieu samedi soir, un peu avant minuit, en nombre restreint. Sa femme n'a pas souhaité y participer. Patrice Leclerc, maire (PC), a toutefois refusé que le frère de Chérif, également auteur du massacre de « Charlie », soit enterré dans la ville, le renvoyant à Reims, où Saïd Kouachi habitait.

Le Parisien

Mercredi 21 Janvier 2015
GL9News.com
Vu (s) 1090 fois
Notez




1.Posté par Edouardo le 21/01/2015 08:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qu'il soit enterré à BAMAKO pour service d'exemple à d'autres "Black" qui se lanceraient sur cette voie!!!

2.Posté par bamba le 21/01/2015 09:31 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis d''accord avec toi edourdo. Qu''il parte dans son pays. Je suis sûre que sa famille n''en veut même pas. Incinérez son corps La France donne à certains africains une opportunité d''essayer de sortir de notre galère, et vous, vous chiez dessus.

3.Posté par Benladen le 21/01/2015 09:50 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les terroristes devrait être tous brulés dans des hauts fournaux...!

4.Posté par nkinda le 21/01/2015 11:22 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C''est vraiment triste de vous entendre , cela traduit le degré zéro de vos connaissances . La bruti qui parle de l''enterrer a bamako , je ne vois pas de rapport avec le fait qu''il soit black .
vous savez .

5.Posté par AFRICA UNITED le 21/01/2015 13:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
QUE JE SACHE, IL N'Y AVAIT AUCUN AFRICAIN PARMI LES TERRORISTES, MAIS DES CITOYENS FRANCAIS. IL FAUT DONC ARRETER DE DIRE DES BETISES QUAND ON EST IGNORANT.

6.Posté par pax de pax le 22/01/2015 08:13 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
vraiment les gens. son terible

7.Posté par Ngone le 22/01/2015 14:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La loi oblige en France tout maire à enterrer ses citoyens. Bien entendu, personne ne souhaite se retrouver à enterrer un terroriste, mais la loi ne dit rien concernant ce cas de figure. La dépouille de Coulibaly est rejeté en France d'où il est citoyen, terroriste certes mais citoyen français. On apprend aujourd'hui que le Mali, son pays d'origine n'en veut pas non plus. A raison, car tout de même les deux autres terroristes qui ont anéanti Charlie Hebdo ont été enterrés l'un à Gennevilliers, l'autre à Reims, loi oblige. Le Mali n'a pas voulu qu'on lui refile la débouille de Coulibaly, sachant que les frères Kouachi eux, personne n'a pensé à les renvoyer dans leur pays d'origine.

Nouveau commentaire :
Twitter

NOUVEAU ! NOUVEAU ! Petit moteur de recherche de produit sur chaque mot souligné de nos articles, faites un test c'est gratuit !

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Dans la même rubrique :
< >

Interpellation | France Archive