Connectez-vous S'inscrire
Infos Utiles...
Gabonlibre.com
GL9News.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La France met en garde les chefs d’Etats Africains de modifier leurs constitutions

[Info juste 7J/7 GL9News.com - Dimanche 19 Octobre 2014 - 33 Commentaires| Lu 4291 fois |

Le président Français François Hollande a mis en garde vendredi tous les chefs d’Etat Africains sur une tentative de modification de leur constitution pour rester au pouvoir, a-t-on appris de sources bien introduites.



PARIS – Le président Français François Hollande a mis en garde vendredi tous les chefs d’Etat Africains sur une tentative de modification de leur constitution pour rester au pouvoir, a-t-on appris de sources bien introduites.


Selon notre source, François Hollande a donné des instructions fermes à la cellule africaine de l’Elysée à propos des tentatives de modification de plusieurs constitutions en Afrique, à la veille d’élections présidentielles.


Cette source ajoute que Paris aimerait pour cela compter sur l’Union africaine pour éviter que de tels projets de modification des constitutions soient entérinés.

Lors du sommet Etats-Unis-Afrique du 04 au 06 Août 2014 réunissant une cinquantaine de chefs d’État et de gouvernement africains, Washington par la voix de son secrétaire d’État américain, John Kerry avait appelé les dirigeants africains à ne pas faire des textes sur mesures pour s’éterniser au pouvoir.

Le Chef de la diplomatie américaine avait prévenu que les Etats-Unis feront le gendarme pour que les systèmes démocratiques soient basés sur le respect des dispositions consensuelles et universelles non des mesures qui visent à établir des pouvoirs à vie pour certains Chefs d’Etat du continent.

Qui vivra, verra...


Dimanche 19 Octobre 2014
GL9News.com
Vu (s) 4291 fois
Notez



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

33.Posté par Cyprien le 23/10/2014 19:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Esaleg
Tu as perdu la parole ? profite toujours du système; Mais n'oublie jamais que toute chose à une fin.

32.Posté par Roger zozo le 23/10/2014 16:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Du grand n'importe quoi ca apres soi-disant 54 ans d'independance ou ils nous impose des ditacteurs c'est aujourd'hui qu'ils veulent jouer aux saints .GO TO HELL.

31.Posté par citoyen revolté le 23/10/2014 12:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
JE LANCE UN APPEL à tous les enfants de nos pseudo riches du Gabon, vous tous dont les parents ont contribué a la misère de 80% des gabonais, vous tous dont les parents ont pillés le pays pour vous financer des études en occidents pendant que l'école gabonaise est délabrée, vous tous qui allez dans les boites de nuits claquer des bouteilles de champagnes, depenser des millions que vous volé a vos parents qui volent le Gabon, vous tous qui continuez a croire que ce schema va perdurez, ressaisissez vous, parlez à vos voleurs de parents dans les maisons, dites leurs qu'ils ont fait et qu'ils font du mal à 80% des gabonais, dites leur que c'est vous qui porterez les "pots-casser" lorsqu'ils partirons, dites leurs d'arreter les crimes économiques, vous etes avant tout des gabonais, ne vous contentez pas de voyager et de beneficier des biens mal acquis par vos parents, rectifiez le tire, car nous n'allons pas accepter que vous reproduisiez les memes schema que vos voleurs de pères qui vous ont envoyé étudier en occident sur le dos de la misère de 80% des gabonais...

30.Posté par menez le 23/10/2014 11:53 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
voyons juste le bon cote des chose:a l'approche des elections presidentielles un peu partout en Afrique,certains chefs d'etat se sont lances dans une course a la modification de la constitution pour demeurer au pouvoir.en voyant tt cela s profiler,j'approuve l'idee de prevention initier par la france noublions pas que notre democration est une consequence de la leur.alors c'est qu'ils ne devraient plus se meler de nos pb internes,mais ne doivent pas t de meme reste passif face a cela.

29.Posté par philogène le 23/10/2014 08:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Esaleg fait partie des gens qu ' ali 9 pour cent paye pour jouer ses avocats sur le net .Laissez-le remplir sa mission sinon on va luic ouper les vivres

28.Posté par tara le 22/10/2014 17:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Trève de verbiage a t-on besoin encore de nos jours de modifier notre constitution avant une élection honnêtement? la constitution prévoit ne limite pas le nombre de mandats et encore moins un second tour ce discours ne s'adresse pas au Gabon. Ce sont eux meme qui ont validé ses systèmes pour leurs intérêts donc...

ça date pas d'aujourd'hui .

27.Posté par Léa le 21/10/2014 17:50 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ esaleg. Alors parlez de choses que vous maîtrisez. Le gabonais n'est pas plus paresseux qu'un autre car la paresse n'a pas de nationalité. Si vous connaissiez les vrais gabonais qui représentent plus de 70% de la population et qui galèrent au quoti

26.Posté par Léa le 21/10/2014 17:47 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ esaleg. Car tous les appels d'offres sont truqués. Lorsqu'ils sont lancés l'adjudicataire est connu d'avance d'eux mêmes. Il a promis que 30% des marchés seront réservés aux PME gabonaises mais comme toujours c'est du vent.

25.Posté par Léa le 21/10/2014 17:43 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ esaleg. Je déroge donc à vos insinuations. Oui les Gabonais sont des entrepreneurs mais votre cher Ali se charge de ne jamais nous donner de marchés car nous ne sommes pas dans le bon cercle. Nous avons de graves difficultés au quotidien...

24.Posté par jeremy le 21/10/2014 16:55 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
on déplore le diktat de la France sur nos chefs d états qui prouve que nos pays n ont pas trop de marges de manoeuvre. C est une vérité de lapalissade. Nos chefs d état y contribuent Il faut être sérieux pour être pris au sérieux par les autres

23.Posté par jeremy le 21/10/2014 16:53 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
on déplore en effet le diktat de la France sur nos chefs d états qui prouve que nos pays n ont pas trop de marges de manoeuvre. C est une vérité de lapalissade. Nos chefs d état y contribuent Il faut être sérieux pour être pris au sérieux par les a

22.Posté par GABON TRES TRES RICHE AVEC POPULASSE TRES PAUVRE le 21/10/2014 16:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Avec ou sans la FRANCE le peuple mettra YALI dehors par tous les moyens.Et le prochain chef de l'état aura l'obligation des résultats de ses cent premiers jours de Présidence sinon dehors!!!!!!!!!

21.Posté par mebine le 21/10/2014 15:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Esaleg je me demande qui a perdu son temps a te mettre au monde puisque tu incarne une imbécillité qui ne dit pas son nom si le président français le dit il a raison puisque ton histoire de président a modifie la constitution gabonaise sur ces mesures

20.Posté par Cyprien le 21/10/2014 02:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Esaleg
Voici la nouvelle injure ;
A ton avis, les Etats-Unis ont-ils le droit d'imposer à Joseph Kabila de ne pas briguer un nouveau mandat ? j'espère que tu es sans ignorer que le chef d'état Congolais est en train de maquiller la constitution de son pays...
A bientôt pour la prochaine injure .....

19.Posté par Esaleg le 20/10/2014 21:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Très bien. Je vous laisse à vos espoirs d'etre souverain à travers la France. S'il revient au voisin de regler tes problèmes conjugaux, sache que tu as deja perdu ton foyer. Encore que la France n'est pas le voisin du Gabon mais son maitre et ce depuis fort longtemps. S'il revient à la France de dicter aux pays africain la conduite à tenir, tous ces pays ne sont plus des pays souverains mais des territoires francais. La France gère les économies des pays africains tout comme la politique. Il ne reste rien à l'Afrique et c'est désolant de voir qu'il y a des Africains qui soutiennent cela. Bonne chance

1 2 3
Nouveau commentaire :
Twitter

NOUVEAU ! NOUVEAU ! Petit moteur de recherche de produit sur chaque mot souligné de nos articles, faites un test c'est gratuit !

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Dans la même rubrique :
< >

Interpellation | France Archive