Connectez-vous S'inscrire
Infos Utiles...
Gabonlibre.com
GL9News.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Jean-Pierre Chevènement : «nous avons détruit la Libye»

[Info juste 7J/7 GL9News.com - Jeudi 7 Août 2014 - 2 Commentaires| Lu 1113 fois |

L'ancien ministre la Défense et de l'Intérieur rend responsable la France de Sarkozy du désordre en Libye et des conséquences sur l'immigration en Europe.



Jean-Pierre Chevènement porte un regard très critique sur l'intervention de la France en Libye. Sur Europe 1, ce mercredi, il a une lecture sévère de cette opération menée notamment par la France en 2011. Pour lui, «nous avons détruit la Libye», assure-t-il.

Interrogé sur la question de l'immigration, il fait un lien avec le désordre au sud de la Méditerranée. «On ne peut pas sortir du problème de l'immigration sans résoudre les problèmes de sécurité et de développement», lâche-t-il, prenant en exemple la Libye. «La Libye de Mouammar Kadhafi avait beaucoup de défauts mais elle exerçait un contrôle sur ses frontières», défend l'ancien ministre de la Défense et de l'Intérieur, critiquant frontalement le choix de l'opération militaire «sous l'impulsion de monsieur Sarkozy, peut-être de Bernard-Henri Lévy». «Nous avons violé la résolution des Nations unies, qui nous donnait le droit de protéger les populations de Benghazi, on est allé jusqu'au changement de régime.»

En Irak, «il valait mieux une dictature laïque ...»

Jean-Pierre Chevènement poursuit sa diatribe contre la politique avec un second exemple: l'Irak. «L'ingérence est à la mode depuis très longtemps», regrette-t-il. «On vient se plaindre du sort des chrétiens, je les connais, je suis allé les voir en 1990, je savais ce qui se jouait», rappelle l'ancien ministre de la Défense qui a démissionné du gouvernement Rocard en 1991 à la suite de l'engagement de l'armée française dans la guerre en Irak.

«On a préféré la guerre à la paix, qui était possible...», déplore le sénateur. «On pouvait obtenir le retrait de Saddam Hussein du Koweït, et il valait mieux avoir une dictature laïque sur laquelle nous pouvions avoir une magistrature d'influence que de livrer le pays au chaos», analyse l'ancien ministre. «Beau résultat, de la politique d'ingérence», ironise-t-il à la vue de la situation actuelle.

Figaro.fr

Jeudi 7 Août 2014
GL9News.com
Vu (s) 1113 fois
Notez




1.Posté par Test le 07/08/2014 17:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voila qui est bien dit, et ce venant d'un connoisseur. Sarkozy pensait bien faire en tuant Kadhafi

2.Posté par W le 09/08/2014 18:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voilà au moins un Français qui reconnait et condamne le rôle négatif de la France de Sarkozy en Libye et en Irak. En seulement cinq années de magistère à la tête de l'Etat français, Sarkozy a commis plus de torts à l'Afrique que tous les présidents de la IVè République réunis. Qu'il n'oublie à aucun moment qu'il devra répondre fatalement, maintenant ou dans l'au-delà des charges Karmiques accumulées durant sa vie terrestre. Qu'il ne l'oublie surtout pas, car on n'en échappe point.
Et dire qu'il continue de fasciner certains Français. Le pouvoir de fascination du Diable sur de pauvres gens continue de m'intriguer.

Nouveau commentaire :
Twitter

NOUVEAU ! NOUVEAU ! Petit moteur de recherche de produit sur chaque mot souligné de nos articles, faites un test c'est gratuit !

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Dans la même rubrique :
< >

Interpellation | France Archive