Connectez-vous S'inscrire
Infos Utiles...
Gabonlibre.com
GL9News.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Immigration : arrestation de clandestins à Libreville

[Info juste 7J/7 GL9News.com - Vendredi 21 Juin 2013 - 7 Commentaires| Lu 1069 fois |

Les éléments de la gendarmerie du Cap Estérias ont interpelés, mercredi au petit matin, à une trentaine de kilomètres de Libreville huit immigrés clandestins venant de l’Afrique de l’ouest. Une bonne partie des candidats à l’immigration a réussi à s’évader dans la nature.



Immigration : arrestation de clandestins à Libreville
Six Burkinabés, 1 Malien et 1 Ivoirien avaient quitté le Nigéria par pirogue le 30 mai dernier pour se retrouver dans la nuit du 17 juin sur les côtes gabonaises, où ils ont été jetés dans la mer par leur passeur Nigérian. Ils étaient une cinquantaine au départ du Nigéria, selon des sources policières.

Le voyage, racontent les immigrés clandestins ‘’ a été très long et difficile’’. ‘’ Le passeur a pris à chacun de nous 350.000 FCFA. Il nous a dit au départ qu’on devait voyager par bateau et a rassuré nos parents sur le fait que le voyage s’effectuera dans de très bonnes conditions. Nous avons été surpris à la dernière minute lorsqu’il nous a exigé de monter sur une petite pirogue’’, a raconté un voyageur qui a précisé qu’ils étaient 16 dans leur pirogue.

‘’Ceux qui ont refusé de monter dans la pirogue ont été sévèrement floutés à la machette. C’était trop difficile. Nous avons passé plus de 48 heures sans manger et sommes arrivés ici très fatigués’’, a témoigné un autre clandestin, demandant aux autorités gabonaises ‘’de le reconduire dans son pays, en collaboration avec son ambassade’’. Selon des sources policières, ces immigrés sont arrivés dans un convoi de plusieurs pirogues.

Ils affirment tous avoir fait beaucoup d’économie et de sacrifices pour arriver au Gabon. Aujourd’hui entre les mains des forces de l’ordre, tous rêvent uniquement de retourner dans leurs pays, refusant ‘’d’être emprisonnés au Gabon’’.

Ils étaient seize dans leur embarcation. Huit ont réussi à s’évader dans la nature et sont activement recherchés par la police.

Il y a deux mois, une pirogue transportant une soixantaine d’immigrés clandestins a chaviré sur les côtes gabonaises, notamment dans cette même localité du Cap Estérias, faisant 41 morts. Dans la pirogue qui transportait les victimes, la police avait trouvé plus de 500 kilogrammes de chanvre indien.

AGP


Vendredi 21 Juin 2013
GL9News.com
Vu (s) 1069 fois
Notez




1.Posté par bibi le 21/06/2013 02:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ils sont courageux en ce moment même, c'est nous les gabonais qui iront chez eux en pirogue cette fois-ci parceque nous fuyons les crimes rituels ce n'est plus la joie au gabon
mais comme ils sont étrangers de l'afrique de l'ouest ce sont eux les vrais gabonais je leur souhaite un bon séjour chez eux au gabon

2.Posté par coudou le 21/06/2013 09:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Coudou,
cela ne sert à rien de nous présenter un tel article.Car le Gabon est une sorte d'Afrique centrale inclue dans l'afrique de l'ouest.
Regardez depuis bientôt 3 mois on ne fait que leur donner des titres de séjours.Il n'y a pas de chiffre officiel, on donne on donne, même si on donne 1 million de titres de séjours tant pis.
Du temps d'OMAR BONGO et de IDRISSE NGARI on renvoyait souvent ces envahisseurs chez eux.Mais maintenant on a l'impression qu'il y a un plan derrière cette acceptation de l'immigration massive.

coudou

3.Posté par larry le 21/06/2013 12:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
les pauvres, après les avoir volés tabassé on veux les mettre emprisson! c'est triste. q'on les laisse tranquille la terre n'appartien a personne.

4.Posté par LE ZONARD le 21/06/2013 14:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les électeurs potentiels d'OJOUKOU OBI ALAIN BONO. Il laisse faire, ça l'arrange, il leur filera bientôt la nationalité pour 2012.Voilà pourquoi Alain Obi s'excite sur la CEMAC.Mais on verra.

5.Posté par LE ZONARD le 21/06/2013 14:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour 2016...

6.Posté par des giffles se perdent le 21/06/2013 15:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
franchement ça existe encore immigré clandestin au gabon on les appellle pr venir chercher la carte de séjour par milliers sous le serment de figurer sur les listes électorales de 2016 nourri logés etc et tt ça à huis clos, de qui se moque ton !

7.Posté par LE TRAQUEUR DU CFA DU PAYS le 21/06/2013 16:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
EN2016 PAS D'ELECTION AU GABON NE NOUS CASSONS PAS LES TETE POUR SA NOUS DEVONS JUSTE PREPARER LA CAPTURE DES COUPABLES QUI RUINE LE PAYS ET LE RESTE FINIRA .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

NOUVEAU ! NOUVEAU ! Petit moteur de recherche de produit sur chaque mot souligné de nos articles, faites un test c'est gratuit !

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Opposition | Société Civile | Communiqué | Economie | Réaction | Les syndicats / Grève | Divers | Education | Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Nyanga | Présidentielle