Connectez-vous S'inscrire
Infos Utiles...
Gabonlibre.com
GL9News.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Histoire : Les propos négrophobes de la philosophie des lumières

[Info juste 7J/7 kamawrmesha Auditeur Libre - Mercredi 7 Avril 2010| Lu 22933 fois |

Pourquoi?

Depuis la fin du moyen-âge et le début de la renaissance leukos, l’exploitation de l’homme par l’homme avait trouvé une justification dans les textes sacrés leukos. Ainsi la caution morale trouvé, il devenait impératif de la justifiée intellectuellement et conceptuellement. La quasi-totalité des savants de l’époque jusqu’à nos jours s’y sont attelés. Voici quelques citations célèbres de ce paradigme leukos :



François Marie Arouet, dit Voltaire -

Histoire : Les propos négrophobes de la philosophie des lumières
l'origine la plus couramment acceptée de ce pseudonyme est l'anagramme obtenue à partir des lettres capitales AROUET L(e) J(eune) écrites en latin AROVETLI -, né le 21 novembre 1694 à Paris où il meurt le 30 mai 1778, est un écrivain et philosophe qui a marqué le XVIIIe siècle et qui occupe une place particulière dans la mémoire collective des Français. Il inaugure en effet la figure de l’intellectuel engagé au service de la vérité, de la justice et de la liberté de penser.


« Les Blancs sont supérieurs à ces Nègres, comme les Nègres le sont aux singes, et comme les singes le sont aux huîtres. » Voltaire (in "Traité de Métaphysique". Cité in "Le Choc du mois" n°25, p.31)
« Leurs yeux ronds, leur nez épaté, leurs lèvres toujours grosses, leurs oreilles différemment figurées, la laine de leur tête, la mesure même de leur intelligence, mettent entre eux et les autres espèces d’hommes des différences prodigieuses.

Et ce qui démontre qu’ils doivent point cette différence à leur climat, c’est que des Nègres et des Négresses transportés dans les pays les plus froids y produisent toujours des animaux de leur espèce, et que les mulâtres ne sont qu’une race bâtarde d’un noir et d’une blanche, ou d’un blanc et d’une noire. » Voltaire ("Essai sur les moeurs". Cité in id.)

« La nature a subordonné à ce principe ces différents degrés et ces caractères des nations, qu’on voit si rarement se changer. C’est par là que les Nègres sont les esclaves des autres hommes. On les achète sur les côtes d’Afrique comme des bêtes. » Voltaire ("Essai sur les moeurs". Cité in id.)
« La race des Nègres est une espèce d’hommes différente de la nôtre [...] on peut dire que si leur intelligence n’est pas d’une autre espèce que notre entendement, elle est très inférieure.

Ils ne sont pas capables d’une grande attention, ils combinent peu et ne paraissent faits ni pour les avantages, ni pour les abus de notre philosophie. Ils sont originaires de cette partie de l’Afrique comme les éléphants et les singes ; ils se croient nés en Guinée pour être vendus aux Blancs et pour les servir. » Voltaire ("Essai sur les moeurs", Genève, 1755, t.XVI, p.269-270)

David Hume, né David Home[1] (26 avril 1711/ 7 mai 1711[2] – 25 août 1776), philosophe, économiste et historien, est l'un des plus importants penseurs des Lumières écossaises

Histoire : Les propos négrophobes de la philosophie des lumières
« Je suspecte les Nègres et en général les autres espèces humaines d’être naturellement inférieurs à la race blanche. Il n’y a jamais eu de nation civilisée d’une autre couleur que la couleur blanche, ni d’individu illustre par ses actions ou par sa capacité de réflexion... Il n’y a chez eux ni engins manufacturés, ni art, ni science. Sans faire mention de nos colonies, il y a des Nègres esclaves dispersés à travers l’Europe, on n’a jamais découvert chez eux le moindre signe d’intelligence ». David Hume (1711-1776), économiste anglais influent écrivit à son époque (dans "Sur les caractères nationaux, Vol III")

« J’incline à penser que les nègres, et en général toutes les autres espèces d’hommes sont naturellement inférieurs aux blancs. Il n’y eut jamais une nation civilisée d’une couleur de peau autre que blanche, ni même aucun individu éminent, que ce soit dans le domaine de l’action ou de l’esprit. » David Hume (philosophe anglais) (Popkin, 1974)

Emmanuel Kant

Histoire : Les propos négrophobes de la philosophie des lumières
Emmanuel Kant (Immanuel en allemand) est un philosophe allemand, fondateur de l’« idéalisme transcendantal ». Né le 22 avril 1724 à Königsberg, capitale de la Prusse-Orientale, il y est mort le 12 février 1804. L'un des grands penseurs des Lumières, Kant continue à exercer, aujourd'hui encore, une influence considérable, tant dans la philosophie analytique, plutôt anglo-saxonne, que dans la philosophie continentale.

« La nature n’a doté le nègre d’Afrique d’aucun sentiment qui ne s’élève au-dessus de la niaiserie (...) Les Noirs (...) sont si bavards qu’il faut les séparer et les disperser à coups de bâton ». Emmanuel Kant (1724-1804) (dans "Essai sur les maladies de la tête, Observation sur le sentiment du beau et du sublime, éd. Flammarion, 1990")

Georges Cuvier

Histoire : Les propos négrophobes de la philosophie des lumières
Georges Jean Léopold Nicolas Frédéric Dagobert Cuvier, dit Georges Cuvier, né à Montbéliard le 23 août 1769 et mort à Paris le 13 mai 1832, inhumé au cimetière du Père-Lachaise (division 8), est un anatomiste français, promoteur de l'anatomie comparée et de la paléontologie

« La race nègre est confinée au midi de l’Atlas, son teint est noir, ses cheveux crépus, son crâne comprimé et son nez écrasé ; son museau saillant et ses grosses lèvres la rapprochent manifestement des singes : les peuplades qui la composent sont toujours restées barbares (...) la plus dégradée des races humaines, dont les formes s’approchent le plus de la brute, et dont l’intelligence ne s’est élevée nulle part au point d’arriver à un gouvernement régulier. » Le zoologiste, G. Cuvier (dans "Recherches sur les ossements fossiles, Volume 1, Paris, Deterville, 1812)

Montesquieu

Histoire : Les propos négrophobes de la philosophie des lumières
Charles-Louis de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu, connu sous le nom de Montesquieu, né le 18 janvier 1689 à La Brède (Guyenne, à côté de Bordeaux), mort le 10 février 1755 à Paris, est un moraliste et surtout un penseur politique, précurseur de la sociologie, philosophe et écrivain français des Lumières.

« On ne peut se mettre dans l’idée que Dieu, qui est un être sage, ait mis une âme, surtout une âme bonne, dans un corps tout noir. (...) Il est impossible que nous supposions que ces gens-là soient des hommes, on commencerait à croire que nous ne sommes pas nous mêmes chrétiens. » Montesquieu (dans "L’esprit des Lois") en 1748 :

Hegel

Histoire : Les propos négrophobes de la philosophie des lumières
Georg Wilhelm Friedrich Hegel (1770-1831) est un philosophe allemand. Son œuvre, postérieure à celle de Kant, est l'une des plus représentatives de l'Idéalisme allemand et a eu une influence décisive sur l'ensemble de la philosophie contemporaine.

Hegel enseigne la philosophie sous la forme d'un système de tous les savoirs suivant une logique dialectique. Le système est présenté comme une « phénoménologie de l'esprit » puis comme une « encyclopédie des sciences philosophiques », titres de deux de ses ouvrages, et englobe l'ensemble des domaines philosophiques, dont la métaphysique et l'ontologie, la philosophie de l'art et de la religion, la philosophie de l'histoire, la philosophie morale et politique ou la philosophie du droit.

« Les Africains, en revanche, ne sont pas encore parvenus à cette reconnaissance de l’universel. Leur nature est le repliement en soi. Ce que nous appelons religion, état, réalité existant en soi et pour soi, valable absolument, tout cela n’existe pas encore pour eux. Les abondantes relations des missionnaires mettent ce fait hors de doute(...) Ce qui caractérise en effet les nègres, c’est précisément que leur conscience n’est pas parvenue à la contemplation d’une objectivité solide, comme par exemple Dieu, la loi, à laquelle puisse adhérer la volonté de l’homme, et par laquelle il puisse parvenir à l’intuition de sa propre essence" et de continuer en disant que l’Afrique est "un monde anhistorique non développé, entièrement prisonnier de l’esprit naturel et dont la place se trouve encore au seuil de l’histoire de l’universel » Hegel (dans "La raison dans l’histoire, Paris, Plon, 1965") :

Ernest Renan

Histoire : Les propos négrophobes de la philosophie des lumières
Joseph Ernest Renan, né le 28 février 1823 à Tréguier et décédé le 2 octobre 1892 à Paris, est un écrivain, philologue, philosophe et historien français. Au XIXe siècle, Ernest Renan a joué un rôle essentiel dans la laïcisation de la culture française et européenne. Fasciné par la science, Ernest Renan adhère immédiatement aux théories de Darwin sur l'évolution des espèces et partage les idées racistes de Gobineau sur les races supérieures et inférieures.


« La nature a fait une race d’ouvrier, c’est la race chinoise (...) une race de travailleur de la terre, c’est le nègre (...) une race de maîtres et de soldats, c’est la race européenne. » Ernest Renan (dans "le Discours sur la nation")

« La colonisation en grand est une nécessité politique tout à fait de premier ordre ... La conquête d’un pays de race inférieure par une race supérieure n’a rien de choquant ... » Ernest Renan (1823-1892 ; La réforme intellectuelle et morale 1871)

Thomas Jefferson

Histoire : Les propos négrophobes de la philosophie des lumières
Thomas Jefferson, né le 13 avril 1743 à Shadwell et mort le 4 juillet 1826 à Monticello, a été le troisième président des États-Unis d'Amérique de 1801 à 1809. Cet homme d'État était également philosophe, agronome, inventeur, architecte et il ne cachait pas ses sympathies francophiles. Propriétaire d'une plantation en Virginie, il possédait de nombreux esclaves

« Je suis donc amené à penser, mais ce n’est là qu’un sentiment, que les noirs, qu’ils forment une race distincte ou qu’ils aient subi une séparation due au temps et aux circonstances, sont inférieurs aux blancs quant au corps et à l’esprit » Thomas Jefferson président des USA (in Gossett, 1965, p.44)

Abraham Lincoln

Histoire : Les propos négrophobes de la philosophie des lumières
Abraham Lincoln (12 février 1809 – 15 avril 1865 à Washington) est le seizième président des États-Unis d'Amérique. Il est élu pour deux mandats de quatre ans en 1860 et 1864 sans terminer ce dernier. Il est le premier président républicain de l'histoire du pays.

« L’égalité des noirs ! Balivernes ! Pendant combien de temps encore, sous le gouvernement d’un Dieu assez grand pour créer et diriger l’univers, y aura-t-il des fripons pour colporter, et des imbéciles pour reprendre, des propos d’une démagogie aussi basse. » Abraham Lincoln, président des USA (in Sinkler, 1972, p.47)

Linné

Histoire : Les propos négrophobes de la philosophie des lumières
Carl Linnæus, puis Carl von Linné après son anoblissement, né le 23 mai 1707 à Råshult et mort le 10 janvier 1778 à Uppsala, est un naturaliste suédois qui a jeté les bases du système moderne de la nomenclature binominale. Connu comme le père de la taxinomie moderne, il est également considéré comme l’un des pères de l’écologie moderne.

« Le noir africain est guidé par la fantaisie ; l’homme européen est guidé par les coutumes. » Linné (biologiste, systema naturae, 1758)

Lyell

Histoire : Les propos négrophobes de la philosophie des lumières
Sir Charles Lyell, 1er baronnet, (14 novembre 1797-22 février 1875) est un géologue britannique qui a popularisé l'uniformitarisme

« Le cerveau du Bochiman [...] mène à celui des Simiadae (les singes). Cela implique une liaison entre le défaut d’intelligence et l’assimilation structurelle. Chaque race d’Homme a sa place, comme les animaux inférieurs » Charles Lyell (fondateur de la géologie scientifique) (in Wilson, 1970)

Herbert Spencer (Derby 27 avril 1820 - 8 décembre 1903) est un philosophe et sociologue anglais.

Histoire : Les propos négrophobes de la philosophie des lumières
« Les traits de caractères intellectuel du sauvage ... se retrouvent chez l’enfant civilisé. » Cité par Jay Gould, la mal mesure de l’homme, 1983 Herbert Spencer (un Darwiniste)

Rudyard Kipling

Histoire : Les propos négrophobes de la philosophie des lumières
Joseph Rudyard Kipling (Bombay, Inde britannique, le 30 décembre 1865 - Londres, le 18 janvier 1936) est un écrivain britannique. Ses ouvrages pour la jeunesse ont connu dès leur parution un succès qui ne s'est jamais démenti, notamment Le Livre de la jungle (1894), Le Second Livre de la jungle (1895), Histoires comme ça (1902), Puck, lutin de la colline (1906) ; il est également l'auteur du roman Kim (1901), de poèmes, (Mandalay (1890), Gunga Din (1890), et If— (en) (1910) sont parmi les plus célèbres) et de nouvelles, dont L'Homme qui voulait être Roi (1888) et le recueil Simples Contes des collines (1888). Cependant, Kipling a été souvent considéré comme un « prophète de l'impérialisme britannique », selon l'expression de George Orwell.


« Ô Blanc, reprends ton lourd fardeau Mande au loin ta plus forte race Mets en exil tes fils, plutôt, Pour servir ton captif fugace, Afin qu’en lourd harnois il serve La gent sauvage au cœur mouvant, Fraîche conquise, sombre et serve, - Mi-diable, et mi-enfant » Rudyard Kipling (le fardeau du Blanc, 1899) : (traduction Jules Castier)

Charles Edward Spearman, né le 10 septembre 1863 et décédé le 17 septembre 1945, est un psychologue anglais connu pour son travail en statistique (analyse factorielle et corrélation) et sur l'intelligence (facteur g).

Histoire : Les propos négrophobes de la philosophie des lumières
« Les hommes de couleurs furent, pour la moyenne de tous les tests, en retard d’environ deux ans sur les blancs ; leur infériorité apparut dans tous les tests ... » Charles Spearman (éminent spécialiste de l’intelligence ( ????)) Army mental tests, 1936

Konrad Lorenz

Histoire : Les propos négrophobes de la philosophie des lumières
Diplômé en médecine, Konrad Lorenz enseigne la psychologie animale à Vienne avant de devenir professeur à l'université de Königsberg. Dans les années 1930, il étudie le comportement de l'animal dans son milieu naturel et fonde l'éthologie conjointement avec Nikolaas Tinbergen. Mobilisé en tant que médecin psychiatre durant la Seconde Guerre mondiale, il sera fait prisonnier et déporté en Arménie soviétique jusqu'en 1948.

De retour en Allemagne, il dirige tour à tour l'Institut d'éthologie comparée d'Altenberg, l'Institut Max Planck de physiologie comportementale de Buldem et celui de Seewiesen. En 1973, il partage le prix Nobel de physiologie et médecine avec Karl von Frisch et Nikolaas Tinbergen. Ecrivain, Konrad Lorenz met sa plume au service de la protection animalière, tentant de sensibiliser le public aux dangers de la 'domestication' de certaines espèces.


« Il faudrait pour la préservation de la race, être attentif à une élimination des êtres moralement inférieurs encore plus sévère qu’elle ne l’est aujourd’hui ... nous devons, et nous en avons le droit, nous fier aux meilleurs d’entre nous et les charger de faire la sélection qui déterminera la prospérité ou l’anéantissement de notre peuple » Lorenz (prix Nobel de physiologie de médecine en 1973)

Robert Jensen

Histoire : Les propos négrophobes de la philosophie des lumières
Arthur Robert Jensen (né le 24 août 1923) est professeur émérite de psychologie de l'éducation à l' Université de Californie, Berkeley . [1] Jensen est connu pour son travail dans la psychométrie et de psychologie différentielle , qui consiste à déterminer comment et pourquoi les individus diffèrent comportementale les uns des autres.

Il est un acteur important de la héréditaristes position dans la nature par rapport à alimenter le débat, la position qui conclut la génétique jouent un rôle important dans les traits comportementaux, tels que l'intelligence et la personnalité

« L’infériorité intellectuelle des noirs est génétique. Le nombre de gènes de l’intelligence chez les Noirs est inférieur à celui des Blancs. » Arthur R. Jensen (généticien dans les années 1970 !)

Shockley

Histoire : Les propos négrophobes de la philosophie des lumières
William Bradford Shockley (13 février 1910 – 12 août 1989) est un physicien américain co-inventeur du transistor avec John Bardeen et Walter Houser Brattain, pour lequel il reçut le prix Nobel de physique en 1956. Sa tentative de commercialisation d'un nouveau type de transistor dans les années 1950 et 1960 fut directement à l'origine de la création de la Silicon Valley.

Plus tard, Shockley fut professeur à Stanford et devint également un fervent avocat de l'eugénisme. Ses vues sur les Noirs américains, qu'il jugeait héréditairement moins intelligents que les Blancs, lui valurent en particulier de nombreuses critiques et accusations de racisme scientifique. Shockley fut désigné par le Time Magazine comme l'une des 100 personnes les plus influentes du XXe siècle.


Il a demandé à l’académie des sciences américaines « que des recherches soient entreprises pour déterminer l’influence de la forte natalité des Noirs sur la qualité de la population américaine et propose de stériliser ceux qui ont un QI inférieur à 100 » Shockley (prix Nobel de physique 1956)

Richet

Histoire : Les propos négrophobes de la philosophie des lumières
Charles Robert Richet, né le 26 août 1850 à Paris et mort le 3 décembre 1935, est un physiologiste français, prix Nobel en 1913 pour la description de l'anaphylaxie. Membre fondateur de la Société française d'eugénique, dont il est le président de 1920 à 1926, il adopte des positions eugénistes, ainsi que fortement racistes (idées qu'il soutient notamment dans Sélection humaine, publiée en 1919).

Un exemple de déclaration de Richet à l'appui de ses idées: "...une véritable aristocratie, celle des blancs, de pure race, non mélangés avec les détestables éléments ethniques que l’Afrique et l’Asie introduiraient parmi nous." Il existe des rues Charles Richet dans de nombreuses villes en France, par exemple à Villiers le Bel, Seneffe, Viarmes, Paris, Beziers, Montreuil. Plusieurs hôpitaux portent son nom.

« Après l’élimination des races inférieures, le premier pas dans la voie de la sélection, c’est l’élimination des anormaux ... On va me traiter de monstre parce que je préfère les enfants sains aux enfants tarés ... Ce qui fait l’homme c’est l’intelligence. Une masse de chair humaine, sans intelligence, ce n’est rien ... » Charles Richet (1850-1935, Prix Nobel de médecine et physiologie 1913, Sélection humaine 1919)

Bertrand Russell

Histoire : Les propos négrophobes de la philosophie des lumières
Bertrand Arthur William Russell (18 mai 1872, Trellek, Monmouthshire - 2 février 1970, près de Penrhyndeudraeth, Pays de Galles), 3e comte Russell, est un mathématicien, logicien, philosophe, épistémologue, homme politique et moraliste britannique.

« Aucun gouvernement démocratique ne pourra jamais marcher en Afrique. » Bertrand Russell (1872-1970, mathématicien) (Cité par Paul Johnson, le grand mensonge des intellectuels)

Albert Schweitzer

Histoire : Les propos négrophobes de la philosophie des lumières
Albert Schweitzer, né le 14 janvier 1875 à Kaysersberg et mort le 4 septembre 1965 à Lambaréné est un théologien protestant, musicien organiste, philosophe et médecin, alsacien né citoyen d'Alsace-Lorraine (ressortissant allemand) et réintégré dans la nationalité française par le Traité de Versailles.

Connu pour son éthique du respect de la vie, pour son hôpital fondé en 1913 à Lambaréné, au Gabon, ainsi que pour ses travaux sur Bach et ses interprétations à l'orgue, caractéristiques du mouvement de la réforme alsacienne, Albert Schweitzer fut lauréat du prix Goethe en 1928 et du prix Nobel de la paix en 1952.


« Les Fangs, que les Français nomment Pahouins, ont envahi ces régions dépeuplées ; ce sont des anthropophages venus de l’intérieur, et que la civilisation n’a encore guère atteints. Sans l’intervention opportune des Européens, ce peuple guerrier aurait dévoré les anciennes tribus du Bas-Ogooué. ... parlant des noirs en général ...

L’Européen ne saura jamais à quel point est effroyable la vie de ces malheureux qui passent leur temps dans la crainte des sortilèges dirigés contre eux. Seuls, ceux qui ont vu cette misère de près comprennent que c’est un devoir d’humanité d’enseigner aux peuples primitifs une autre conception du monde et de la vie, pour les délivrer de ces croyances funestes. ... Quant à l’effort intellectuel que représentent les conquêtes techniques, l’indigène n’est pas capable de l’évaluer.

Mais quand il a affaire à un blanc, il sent avec une intuition infaillible si celui-ci est une personnalité, une personnalité morale... le primitif ne connaît que des jugements de valeurs élémentaires ... quand il rencontre la bonté unie à la justice et à la véracité, la dignité intérieur derrière la dignité extérieure, il s’incline et reconnaît son maître ... » Albert Schweitzer (prix Nobel de la paix, médecin au Gabon, dans ‘A l’orée de la forêt vierge’ 1952)

Jules Ferry

Histoire : Les propos négrophobes de la philosophie des lumières
Jules Ferry, né le 5 avril 1832 à Saint-Dié (Vosges) et mort le 17 mars 1893 à Paris, est un homme politique français. Plusieurs décennies après sa mort, le ministre, promoteur de l'œuvre scolaire de la IIIe République, est devenu une figure emblématique de la laïcité française et l'un des pères fondateurs de l'identité républicaine.

Il a rendu l'instruction obligatoire et l’enseignement laïc, ce que certains résument en « école gratuite, laïque et obligatoire ». Parallèlement, Jules Ferry se montre au cours de sa carrière politique un partisan actif voire zélé de l'expansion coloniale française.


« Je vous défie de soutenir jusqu’au bout votre thèse qui repose sur l’égalité, la liberté, l’indépendance des races inférieures. Messieurs, il faut parler plus haut et plus vrai ! Il faut dire ouvertement que les races supérieures ont un droit vis à vis des races inférieures. » Jules Ferry (1832-1893 ; Débats parlementaires du 28 juillet 1885)

« Messieurs, il faut parler plus haut et plus vrai ! Il faut dire ouvertement que les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures. Je répète qu’il y a pour les races supérieures un droit, parce qu’il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures » Jules Ferry.

Guy de Maupassant

Histoire : Les propos négrophobes de la philosophie des lumières
Guy de Maupassant, né Henry-René-Albert-Guy de Maupassant le 5 août 1850 au château de Miromesnil à Tourville-sur-Arques et atteint de la syphilis qui sévissait en France , il est mort le 6 juillet 1893 à Paris, est un écrivain français.


« En Afrique les filles foisonnent, mais elles sont toutes aussi malfaisantes et pourries que le liquide fangeux des puits sahariens » Guy de Maupassant.

« Lorsque les Nègres sont échauffés, il se dégage de leur peau une exsudation huileuse et noirâtre qui tache le linge et répand une odeur désagréable. » Grand dictionnaire universel du XIXème siècle au chapitre "Nègre".

Teilhard de Chardin

Histoire : Les propos négrophobes de la philosophie des lumières
Teilhard de Chardin (1er mai 1881, Orcines - 10 avril 1955, New York) est un jésuite, chercheur, théologien, paléontologue et philosophe français. Il est connu pour ne pas voir d'opposition entre la foi catholique et la science.

Scientifique de renommée internationale, Pierre Teilhard de Chardin fut à la fois un géologue spécialiste du Pléistocène et un paléontologiste spécialiste des vertébrés du Cénozoïque. Il est considéré comme l'un des paléoanthropologistes les plus remarquables de son époque. Dans le Phénomène humain, il trace, parmi les premiers, une synthèse de l'Histoire de l'Univers selon l'état des connaissances de son époque et dans une optique à la fois évolutionniste et spiritualiste.


Les causes de l’infériorité du nègre : « La principale de ces circonstances est assurément la privation de la lumière du Christ et même de tout reflet de cette lumière, qui a permis à l’Esprit mauvais de s’établir en maître, sur cette terre déshéritée de l’Afrique ... Les Noirs sont de temps immémorial livrés sans contrôle à un sensualisme abject, à la cruauté, au mensonge. (...) Les nègres aujourd’hui vivent sous l’influence corruptrice de tant de générations impures qu’il serait étonnant de les trouver aptes à une haute civilisation morale immédiate » J. Teilhard de Chardin (Théologien) La Guinée supérieure et ses missions, Hollande, Keer-Lez-Maastricht, 18888, p.88. (Sa doctrine est enseignée dans les séminaires en Afrique)

Gobineau

Histoire : Les propos négrophobes de la philosophie des lumières
Joseph Arthur de Gobineau, dit le comte de Gobineau, né le 14 juillet 1816 à Ville-d'Avray et mort le 13 octobre 1882 à Turin, est un diplomate et écrivain français. Il doit sa notoriété posthume à son Essai sur l'inégalité des races humaines (1853-1855), qui le range parmi les pères de la pensée raciste.



« Il me semble voir un Bambara assistant à l’exécution d’un des airs qui lui plaisent. Son visage s’enflamme, ses yeux brillent. Il rit, et sa large bouche montre, étincelante au milieu de sa face ténébreuse, ses dents blanches et aiguës.

La jouissance vient ... Des sons inarticulés font effort pour sortir de sa gorge, que comprime la passion ; de grosses larmes roulent sur ses joues proéminentes ; encore un moment, il va crier : la musique cesse, il est accablé de fatigue. ... Le nègre possède au plus haut degré la faculté sensuelle sans laquelle il n’y a pas d’art possible ; et, d’autre part, l’absence des aptitudes intellectuelles le rend complètement impropre à la culture de l’art, même l’appréciation de ce que cette noble application de l’intelligence des humains peut produire d’élevé.

Pour mettre ses facultés en valeurs, il faut qu’il s’allie avec une race différemment douée ... » Comte de Gobineau : ( Essai sur l’inégalité des races humaines, livre II, chap. VII, 1er édition 1855 )

Bellon de Saint-Quentin

Histoire : Les propos négrophobes de la philosophie des lumières
Bellon de Saint-Quentin - Paris 1764, prêtre, il a publié en 1764, "Dissertation sur la traite des Nègres". Selon Bellon de Saint-Quentin, l'esclavage n'est contraire ni à la loi naturelle ni à la loi divine; il est de plus fort utile à l'État. Dans ces conditions, écrit en 1764 le théologien Bellon de Saint Quentin, qui se fait là le porte-parole du plus grand nombre, " le plus grand malheur qu’on puisse faire à ces pauvres Africains serait la cessation de ce trafic "


« L’achat des nègres aux côtes d’Afrique, pour les transférer et revendre ensuite dans les possessions de l’Amérique, est-il un commerce légitime et peut-on le faire en conscience ? ... La formulation de la question dont on vient de parler dépend d’un point de vue principal, il consiste à savoir si on peut légitimement avoir en sa possession des esclaves et les retenir en servitude, En effet, une fois bien prouvé qu’on peut légitimement en avoir et s’en servir : il demeure hors de doute, que l’on peut en acheter et en vendre ...

A cette dernière question, je réponds que l’on peut licitement avoir des esclaves et s’en servir ; cette possession et ce service ne sont ni contraires à la loi naturelle, ni à la loi Divine écrite, ni même à la loi de l’Évangile. » Bellon de Saint-Quentin, théologien, docteur de la Sorbonne Bellon de Saint-Quentin, Dissertation sur la traite et le commerce des nègres, Paris Hachette (cité par Alphonse Quenum (prêtre catholique béninois) Les Eglises chrétiennes et la traite atlantique du Xve au XIX siècle, ed. Karthala).

Histoire : Les propos négrophobes de la philosophie des lumières
« Tout sentiment d’honneur et d’humanité est inconnu à ces barbares...Point de raisonnement chez les nègres, point d’esprit, point d’aptitude à aucune sorte d’étude abstraite...Leur naturel est pervers... » Rousselot de Surgy


BAUDRY DESLOZIÈRES Louis Narcisse 1764 à Paris - 1841 à Paris. Avocat au Conseil supérieur du Cap, un des membres fondateur du Cercle des Philadelphes. Membre associé de l’Académie des belles-lettres, sciences et arts de La Rochelle pour Saint Domingue. Publications : Les Egarements du nigrophilisme , 1802

« Par le métissage, le sang noir attaquerait en France jusqu’au cœur de la nation en déformant les traits et en brunissant le teint » Deslozières (Les égarements du Négrophilisme )

MICHIELS, Alfred (25 décembre 1813, Rome - 28 octobre 1892, Paris) Homme de lettres, bibliothécaire, Historien d'art, critique, traducteur

« La plus stupide, la plus perverse, la plus sanglante des races humaines », « Aucun progrès, aucune invention, aucun désir de savoir, aucune pitié, aucun sentiment » , « La couleur noire, la couleur des ténèbres est vraiment le signe de leur dépravation ». Michiels (La vie des nègres en Afrique)


Jacques-Bénigne Bossuet, (27 septembre 1627 à Dijon - 12 avril 1704 à Paris) était un homme d'Église, prédicateur et écrivain français

Histoire : Les propos négrophobes de la philosophie des lumières
« Condamner un état qui pratique l’esclavage, ce serait condamner le Saint Esprit qui ordonne aux esclaves par la bouche de Saint Paul de demeurer dans leur état, et n’oblige point les maîtres à les affranchir » Bossuet (Avertissement aux protestants)

Hugo

Histoire : Les propos négrophobes de la philosophie des lumières
Victor-Marie Hugo, né le 26 février 1802 à Besançon et mort le 22 mai 1885 à Paris, est un écrivain, dramaturge, poète, homme politique, académicien et intellectuel engagé français, considéré comme l'un des plus importants écrivains romantiques de langue française.

« Quelle terre que cette Afrique ! L’Asie a son histoire, l’Australie elle-même a son histoire qui date du commencement dans la mémoire humaine : L’Afrique n’a pas d’histoire » Victor Hugo (Discours le 18 mai 1879

Édouard Balladur

Histoire : Les propos négrophobes de la philosophie des lumières
Édouard Balladur, né le 2 mai 1929 à Smyrne (Turquie), est un homme politique français. Conseiller d'État, secrétaire général de la présidence de la République sous Georges Pompidou, il est ministre d'État, ministre de l'Économie, des Finances et de la Privatisation dans le gouvernement Jacques Chirac II, de 1986 à 1988. Premier ministre du 29 mars 1993 au 16 mai 1995 lors de la deuxième cohabitation, Édouard Balladur, soutenu par l'UDF et une partie du RPR, recueille 18,58 % des voix au premier tour de l'élection présidentielle de 1995.


« Nous avons un devoir moral envers ces peuples... C’EST NOUS QUI LEUR AVONS APPORTE LA CIVILISATION ... » Edouard Balladur (1994 au cours d’une émission télévisée ... quelques temps après le début des massacres au Rwanda)

Senghor

Histoire : Les propos négrophobes de la philosophie des lumières
Léopold Sédar Senghor (Joal, Sénégal, 9 octobre 1906 - Verson, France, 20 décembre 2001) était un poète, écrivain et homme politique sénégalais. Il a été le premier président du Sénégal (1960-1980) et il fut aussi le premier Africain à siéger à l'Académie française. Il est le symbole de la coopération entre la France et ses anciennes colonies pour ses partisans ou du néo-colonialisme français en Afrique pour ses détracteurs



« L’émotion est nègre et la raison hellène » Senghor

Mercredi 7 Avril 2010
kamawrmesha Auditeur Libre
Vu (s) 22933 fois
Notez




1.Posté par Iamessou le 07/04/2010 11:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'entends déjà les aliénés culturelle soutenir que l'expression de certains de ses auteurs serait ironique.
Cette attitude qui consiste à minimiser les écarts de langage et de comportement que des individus, issus d'autres berceaux peuvent avoir à l'endroit du nègre masque un complexe d'infériorité profond. Une forme de pathologie à vouloir se faire aimer et non pas à se faire respecter par les autres.

Très souvent ,cela donne lieu à des discours très ambigues comme ceux qui seront bientôt postés sur ce site. Vous savez, le discours d'un homme inférieur est toujours étrange parce que, sa zone de réflexion est confuse.

Les citations qui viennent d'être mises en exergue, montrent que le racisme, le dedain, le mépris dont les noirs sont victimes aujourd'hui relèvent d'une construction intellectuelle, c'est une caractérisitque atavique chez l'européen.

L'européen avec qui nous cohabitons aujourd'houi s'inscrit consciemment ou consciemment dans le PARADIGME tracé par Hegel et à sa suite la plupart de ces penseurs d'une période appelés étrangement "siècle des lumières".

Faites l'expérience. Démontrez à l'aide de la documentation scientifique à vos proches blancs que les nègres sont à l'origine de la plus brillante des civilisations à savoir Kémète (Egypte antique). Vous verrez que la posture de votre interlocuteur deviendra très évasive.

On vous accorde l'égalité abstraite mais l'idée que les nègres aient pu connaitre une promotion historique dans le passé est inadmissible.

La fraternisation sincère des races, ne sera possible que lorsque tous les peuples seront également éduqués et forts pour que personne ne puisse plus espèrer tromper l'autre. CAD "Les fondements culturelles économiques de l'Etat fédéral Africian"

2.Posté par Sema Taou n Kemet le 07/04/2010 17:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voilà les références préférés des africains qui n'aiment pas l'Afrique et qui fondent leur raisonnement sur ceux construits par ces penseurs (raciste et négrophobes)! Alors avec des raisonnement basés sur ces présupposés anti-nègre, comment pourrions-nous à partir de ces modèles espérer sortir du gouffre dans le quel le négro-africain en général, et le gabonais en particulier se trouve?

3.Posté par sephora le 07/04/2010 18:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
et dire que l'on enseige ca a nos enfants tt ceci est fait pr que la race de l'oncle TOM perdure

Info Juste & Utile | Vie Pratique 7Jours/7... | Investissement | Ma Vie à Dieu | Histoire | Afrique | Economie Internationale | Asie | Amérique | Tourisme | Archive GL9News













Appareil anti ronflement Clip Air, l'espoir pour ceux qui souffrent de ronflements !

GL9News.com - 31/07/2018 - 0 Commentaire| Lu 1489 fois |

FitMotivaction Ceinture de Sudation Abdominale en Néoprène

GL9News.com - 28/07/2018 - 0 Commentaire| Lu 1399 fois |

Minceur Ceinture Vibrante,Brûler les Graisses,Perte Poids Massage

GL9News.com - 27/07/2018 - 0 Commentaire| Lu 1322 fois |

Climatiseur Portable - Ventilateur USB Multifonction

GL9News.com - 13/07/2018 - 0 Commentaire| Lu 1889 fois |

5 Astuces pour gagner de l'argent avec les paris sportifs !

GL9News.com - 29/04/2018 - 0 Commentaire| Lu 3717 fois |

Présentation du produit : AbdoForte

GL9News.com - 26/04/2018 - 0 Commentaire| Lu 3401 fois |

Présentation du produit : Paint Racer

GL9News.com - 20/04/2018 - 0 Commentaire| Lu 4146 fois |