Connectez-vous S'inscrire
Infos Utiles...
Gabonlibre.com
GL9News.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Gabon : les SMS fonctionnent à nouveau

[Info juste 7J/7 LA REVOLUTION LVDPG - Vendredi 4 Septembre 2009| Lu 420 fois |




AFP

L'envoi de courts messages écrits téléphoniques (SMS) au Gabon est de nouveau possible chez les trois opérateurs de téléphonie mobile du pays, Libertis, Zain et Moov, après trois jours d'interruption.

L'envoi de messages SMS avait été interrompu mercredi chez les trois opérateurs qui n'ont fourni aucune explication. Seul Moov avait préalablement prévenu ses abonnés, indiquant que ce service était "suspendu pour deux jours". Zain (ex-Celtel) est un opérateur appartenant au groupe koweïtien MTC, Libertis à Gabon-Télécom (groupe Maroc-Télécom) et Moov à Etisalat (Emirates Telecommunications).

Entre le 30 août, jour de l'élection présidentielle gabonaise, et mercredi, beaucoup d'usagers avaient reçu des SMS non sollicités, annonçant des résultats ou faisant état de la victoire d'un des trois candidats favoris avant les chiffres officiels.

Selon ces résultats communiqués hier par le ministre de l'Intérieur et proclamés vendredi par la Cour constitutionnelle, le scrutin a été remporté avec 41,73% des voix par Ali Bongo, fils du président Omar Bongo Ondimba décédé en juin après 41 ans au pouvoir.



Vendredi 4 Septembre 2009
LA REVOLUTION LVDPG
Vu (s) 420 fois
Notez




1.Posté par leon mba le 04/09/2009 21:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
la société moov appartient à monsieur Ali bongo....il faut arrêter de prendre les puces chez elle.


Dans la même rubrique :
< >

France Politique | France Economie | France - Diaspora | France Société | France - Scandale | France - Syndicats / Grève | France - Faits Divers | France - Entreprendre | France - Sport | France - Affaire à Suivre | France - Transport | France - Médias | France Interview