Connectez-vous S'inscrire
Infos Utiles...
Gabonlibre.com
GL9News.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Gabon: début du culte oecuménique en mémoire du président Bongo

[Info juste 7J/7 Alexandre ONA - Mercredi 8 Juillet 2009| Lu 469 fois |

LIBREVILLE (AFP) — La messe oecuménique organisée par le Gabon pour saluer la mémoire du président Omar Bongo Ondimba et marquer la fin du deuil national d'un mois a débuté mercredi vers 11H00 (10H00 GMT) à Libreville en présence de la présidente intérimaire et de la famille du défunt.



Gabon: début du culte oecuménique en mémoire du président Bongo

M. Bongo Ondimba, dont le décès a été annoncé par le gouvernement le 8 juin, "fait partie de notre vie, de notre histoire", a déclaré l'archevêque de Libreville, Monseigneur Basile Mvé Engone, à l'ouverture du culte retransmis en direct par les télévisions RTG1 (publique) et TéléAfrica (privée).

"Son départ est une séparation douloureuse. (...) Mettons nos coeurs ensemble pour prier pour notre président, pour le repos de son âme, pour le repos de l'âme de son épouse, Mme Edith Lucie Bongo Ondimba", décédée le 14 mars à Rabat, a ajouté Mgr Mvé Engone.

La cérémonie doit durer deux heures, selon le programme annoncé par les médias. Elle a rassemblé la chef de l'Etat intérimaire, Rose Francine Rogombé, plusieurs personnalités politiques, institutionnelles, religieuses (de différentes confessions), des diplomates ainsi que des membres de la famille du défunt, dont Ali Bongo Ondimba, son fils et actuel ministre de la Défense.

Omar Bongo Ondimba, qui était âgé de 73 ans, s'est éteint dans une clinique privée de Barcelone, en Espagne, où il était hospitalisé depuis mai. Il a été inhumé le 18 juin à Franceville, capitale de sa région nationale du Haut-Ogooué (sud-est). Il avait été à la tête du Gabon pendant 41 ans.

Le pays doit élire son successeur lors d'un scrutin anticipé, pour lequel aucune date n'a encore été annoncée.

Selon la Constitution, cette élection doit être organisée après une période de transition de 30 jours au moins et 45 jours au plus, "sauf cas de force majeure". Le gouvernement a saisi la Cour constitutionnelle pour demander un report du scrutin, estimant impossible de l'organiser dans ces délais.

Copyright © 2009 AFP. Tous droits réservés. Plus »

Mercredi 8 Juillet 2009
Alexandre ONA
Vu (s) 469 fois
Notez



Dans la même rubrique :
< >

France Politique | France Economie | France - Diaspora | France Société | France - Scandale | France - Syndicats / Grève | France - Faits Divers | France - Entreprendre | France - Sport | France - Affaire à Suivre | France - Transport | France - Médias | France Interview