Connectez-vous S'inscrire
Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Gabon : Lutte ouverte entre Ali Bongo Ondimba et Jean Eyeghé Ndong

[Info juste 7J/7 La Révolution LVDPG - Vendredi 17 Juillet 2009| Lu 313 fois |

LIBREVILLE, 17 juillet (Infosplusgabon) - Le Premier ministre gabonais Jean Eyeghe Ndong, 62 ans, qui avait été reconduit après avoir présenté la démission de son gouvernement conformément à la Constitution après le décès du président Omar Bongo Ondimba en Espagne, est candidat à l’élection présidentielle, contre l’avis des instances dirigeantes de son parti.



Gabon : Lutte ouverte entre Ali Bongo Ondimba et Jean Eyeghé Ndong
Issus de la majorité présidentielle, trois candidats vont se présenter contre Ali Bongo Ondimba, émiettant ainsi les chances de ce dernier.

Jean Eyeghe Ndong avait été nommé Premier ministre en janvier 2006, juste après l’élection présidentielle de 2005 par Omar Bongo Ondimba. Depuis, il a toujours conservé son poste.

Lutte d’influence entre Ali Bongo Ondimba et Jean Eyeghe Ndong
La course au pouvoir sera difficile au Gabon et une lutte d’influence entre Ali Bongo Ondimba et Jean Eyeghe Ndong est ouverte.

Depuis le décès du Président Omar Bongo Ondimba, le 8 juin à Barcelone, Jean Eyeghe Ndong semblait faire pression sur les instances dirigeantes du PDG, le parti dominant, pour éviter une « monarchisation » du pouvoir.

L’adversaire déclaré du Premier ministre est « son » ministre de la Défense, Ali Bongo Ondimba, qui, comme son nom l’indique, est le fils aîné de feu Omar Bongo Ondimba.

De sources recoupées, Ali Bongo Ondimba revendique l’héritage aussi bien biologique que politique de son défunt père.

On se rappelle que lors de l’oraison funèbre dédié à feu Omar Bongo Ondimba, au Palais présidentiel, le Premier ministre avait "indisposé" les invités venus assister aux obsèques d’Omar Bongo Ondimba... avec ses piques, étalant ses attaques sur le système français...

Ali Bongo Ondimba, habile, a laissé jouer les mécanismes constitutionnels, qui ont permis de propulser la présidente du Sénat, Rose Francine Rogombé, comme présidente de la République par intérim.

Le congrès du PDG au cours duquel sera désigné le candidat du parti au pouvoir à l’élection présidentielle ce samedi, ne sera pas une partie de plaisir, note-t-on.

C’est là que tout va se jouer. Si Ali Bongo Ondimba et Jean Eyeghe Ndong n’arrivent pas à refréner leurs ardeurs, une autre carte pourrait s’abattre sur la table.



FIN/IPG/JRG/2009

© Copyright Infosplusgabon

Vendredi 17 Juillet 2009
La Révolution LVDPG
Vu (s) 313 fois
Notez



Dans la même rubrique :
< >

France Politique | France Economie | France - Diaspora | France Société | France - Scandale | France - Syndicats / Grève | France - Faits Divers | France - Entreprendre | France - Sport | France - Affaire à Suivre | France - Transport | France - Médias | France Interview