Connectez-vous S'inscrire
Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Gabon - Livraison d’armes à la GR : L’appel de l’UPG à la prise de conscience

[Info juste 7J/7 GL9News.com - Mardi 12 Avril 2016 - 0 Commentaire| Lu 1692 fois |

L’Union du peuple gabonais (UPG) en appelle à la responsabilité de la force publique suite à la récente livraison d’armes de guerre à la Garde républicaine (GR).



Le 9 avril dernier à Libreville, le conseil du bureau exécutif de l’Union du peuple gabonais (UPG) a pris acte de la gravité de l’information relative à la livraison d’armes de guerre à la garde républicaine. «Après l’épisode des armes dissimulées sur une plage, pour tenter de compromettre l’opposition et justifier sa mise à mort, le pouvoir vient enfin d’afficher à la face du monde, que l’option militaire adoptée à l’approche de l’élection présidentielle, reste sa seule solution face à un peuple qu’il a visiblement décidé de vaincre, persuadé qu’il ne pourra plus le convaincre», a déclaré le bureau exécutif de l’UPG dans un communiqué.

«Devant un tel précédent, qui préfigure des conséquences particulièrement fâcheuses planifiées par le pouvoir, l’Union du peuple gabonais interpelle les acteurs de ce projet funeste, sur la responsabilité qu’ils prennent devant l’histoire», poursuit le communiqué. L’UPG réitère «son appel à la force publique, pour que, en tout temps et en tout lieu, l’armée dans toutes ses composantes, reste au service de la loi, et non aux convenances d’un homme».

Le bureau exécutif de l’UPG s’est, par ailleurs, étonné du silence du ministre de l’Intérieur, saisi aux fins de radiation d’Ali Bongo de la liste électorale. Rappelant les dispositions de l’article 45 de la loi n°007/2013 du 22 juillet 2013 portant Code électoral, qui n’ouvrent droit à inscription sur les listes électorales, pour les citoyens nés à l’étranger, que sur présentation de l’acte de naissance dressé par l’autorité diplomatique consulaire habilitée ou de l’acte de naissance transcrit à la mairie du 1er arrondissement de Libreville, l’UPG a rappelé que «ni les armes, ni les vaines intimidations de toutes sortes ne pourront le faire reculer dans sa lutte déterminée pour le respect du droit».

gabonreview

Mardi 12 Avril 2016
GL9News.com
Vu (s) 1692 fois
Notez




Dans la même rubrique :
< >

France Politique | France Economie | France - Diaspora | France Société | France - Scandale | France - Syndicats / Grève | France - Faits Divers | France - Entreprendre | France - Sport | France - Affaire à Suivre | France - Transport | France - Médias | France Interview