Connectez-vous S'inscrire
News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Lettre de Léon Paul NGOULAKIA aux présidents de la Cour Constitutionnelle, du Sénat et de l’Assemblée National

l'info réelle 7J/7 - merlo zondo zondo le Mercredi 9 Mars 2016 à 08:24 | Lu 7859 fois



Mesdames et Monsieur
L’hymne national de notre pays, la Concorde nous enseigne ce qui suit :
« Unis dans la concorde et la fraternité…une aurore se lève…pourchassant à jamais l’injustice et la honte…qu’il prône la vertu et repousse les armes… et chasse les sorciers ces perfides trompeurs…qui sèment le poison et répandent la peur…afin qu’aux yeux du monde et des nations amies le Gabon immortel reste digne d’envie, oublions nos querelles, ensemble bâtissons l’édifice nouveau auquel tous nous rêvons… »
Permettez-moi de m’approprier ces passages de l’hymne national que nul n’est censé ignorer, et que je souhaite partager avec vous.
En effet, au regard de la situation politique actuelle, notre amour pour le Gabon, nous oblige à intégrer dans nos esprits, les extraits ci-dessus rappelés. Le citoyen que je suis, à l’instar d’autres compatriotes constate que malgré la violation quasi-permanente de la Constitution, les Institutions dont vous avez la charge, opposent un mutisme inquiétant, qui laisse les gabonais dubitatifs, sceptiques et perplexes quant au bon déroulement des prochaines échéances électorales.
Vous, garant de la Loi Fondamentale ;
Vous, représentant de la Maison du Peuple ;
Vous, gardien de la Case des Sages ;
Vous avez la responsabilité de garantir l’égalité des droits de tous les gabonais devant la loi, de faire respecter les dispositions légales prévues en matière d’élection sans discrimination, sans parti-pris. Il y va de la crédibilité de ces Institutions tant sur le plan national que international.
Le Gabon notre pays, se doit de vivre dans la paix, l’unité nationale, la cohésion sociale et le vivre ensemble. Si cet idéal républicain venait à être fragilisé, vous ne pourriez en aucun cas vous soustraire des responsabilités qui sont les vôtres devant l’histoire.
A défaut de ne pas savoir ce que l’on veut, nous devons être d’accord sur ce que nous ne voulons pas.
Au nom de mon attachement à la patrie et aux valeurs républicaines, je m’opposerai résolument avec ceux qui comme moi refusent celui dont la soif du pouvoir pour le pouvoir est de créer la peur et le chaos.
Aussi, si nous n’y prenons garde le peuple souverain nous jugera devant le tribunal de l’histoire.
Veuillez agréer, Mesdames les Présidentes, Monsieur le Président, l’expression de ma très haute considération.

LEON PAUL NGOULAKIA

Mercredi 9 Mars 2016
merlo zondo zondo
Vu (s) 7859 fois



Europe | Gabon | Interpellation | Infos Plus | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Affaire à Suivre | GL9NewsTV | GL9News.com | Transport | Management | Outil Gestion | Débat / Reflexion | Music Gabonaise | Music Africaine | Humour | News International | Sport International | Israel | Outil Création | Info Utile | Bricolage | Tribune Gabonaise | Réseaux sociaux | Shopping






Booking.com




Les Articles les plus lus

Démarches et procédures de création d'entreprises au Gabon

20/10/2017 - Gabonlibre - Création d'entreprise

Savoir Bien Vivre...


Incroyable !