Connectez-vous S'inscrire
Infos Utiles...
Gabonlibre.com
GL9News.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Gabon - Débat CNC 2016 : Raymond Ndong Sima pour la réforme des institutions

[Info juste 7J/7 GL9News.com - Samedi 20 Août 2016 - 0 Commentaire| Lu 695 fois |

Deuxième invité du débat organisé par le Conseil national de la communication (CNC), l’ancien Premier ministre et candidat à l’élection présidentielle envisage de réduire le nombre de parlementaires, tout en jumelant des institutions.



Pour Raymond Ndong Sima, la bonne gouvernance à laquelle aspirent les Gabonais passe nécessairement par la réduction du coût de l’Etat. Et pour ce faire, sur le plateau du débat organisé par le Conseil national de la communication (CNC) le 19 août courant sur Gabon Télévision, il a annoncé la réduction du nombre de députés et de sénateurs. Si l’ancien Premier ministre a reconnu que les deux chambres du parlement n’ont pas les mêmes responsabilités, il n’en a pas moins estimé que certains, notamment les députés, sont beaucoup plus proches des populations et des actions du gouvernement que d’autres.

Dans le même ordre d’idée, il envisage, s’il venait à être élu, de jumeler également certaines institutions en une seule, quitte à créer de nombreuses chambres au sein de cette institution unique. L’offre politique du candidat indépendant à la présidentielle table par exemple sur la création d’une seule entité regroupant le Conseil national de la démocratie (CND) et le médiateur de la République. «Ces deux structures recherchent le même objectif : la paix et la stabilité sociale et politique. Elles peuvent donc être jumelées en une seule entité», a déclaré Raymond Ndong Sima.

S’agissant du volet économique de son projet de société, l’on note que l’ancien chef du gouvernement entend «changer de modèle économique», pour permettre un développement rationnel du pays. Il s’agira notamment, a-t-il expliqué, d’accorder une plus grande importance au domaine agricole. Une façon de revaloriser un secteur encore mal considéré, en dépit des ressources qu’il est susceptible de générer, mais surtout de corriger l’erreur commise depuis de nombreuses années ayant basé essentiellement l’économie gabonaise sur le secteur tertiaire.

Pour Raymond Ndong Sima, il s’agit d’un mauvais choix au regard du dernier recensement de la population et de la pyramide des âges. Le candidat indépendant a par ailleurs estimé que pour renforcer le secteur tertiaire afin de lui permettre de soutenir l’économie, il est nécessaire de créer des types d’emplois cadrant avec de nouvelles exigences.

Pêle-mêle, il a également annoncé une réforme du logement au Gabon, la construction de nouveaux établissements et des centres culturels sur toute l’étendue du territoire national.

gabonreview

Samedi 20 Août 2016
GL9News.com
Vu (s) 695 fois
Notez




Dans la même rubrique :
< >

France Politique | France Economie | France - Diaspora | France Société | France - Scandale | France - Syndicats / Grève | France - Faits Divers | France - Entreprendre | France - Sport | France - Affaire à Suivre | France - Transport | France - Médias | France Interview