Connectez-vous S'inscrire
Infos Utiles...
Gabonlibre.com
GL9News.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Gabon - Ali Bongo : Le comble de l'imposture.

[Info juste 7J/7 Emmanuel Ntoutoume Ndong - Mardi 4 Octobre 2016 - 0 Commentaire| Lu 4799 fois |



Ali Bongo est parvenu à ses fins. Après s'être déclaré élu, il vient de poser deux actes qui ne présagent rien de bon quant à sa décision de n'en faire qu'à sa tête. Il a nommé un gouvernement dit d'ouverture, et il a tendu la main à l'opposition en vue d'un dialogue national.

S'agissant du gouvernement d'ouverture, Ali Bongo n'a pas eu la décence de consulter les chefs des différents partis politiques de l'opposition véritable pour en débattre et recueillir le point de vue de ceux qui, à juste titre, contestent sa victoire. Au lieu d'engager des négociations avec son adversaire direct, Il s'est contenté, comme d'habitude, de pêcher des individualités dans différents partis de l'opposition, des poids plumes, et montrer à la face du monde qu'il est ouvert et qu'il veut l'ouverture politique. Cette pratique ne fait plus recette au Gabon? Son prédécesseur en a usé et abusé sans amélioration de la gouvernance politique et économique du Gabon.

Cette façon de procéder, qui est en réalité dirigée vers l'opinion internationale, ne passe plus chez les gabonais. Ceux qui, dans nos rangs, ont accepté d'intégrer ce gouvernement de bric et de broc y sont allés à titre strictement personnel, ce qui est leur droit le plus absolu. Ils seraient donc bien inspirés de ne pas compromettre leurs partis dans leur odyssée solitaire. L'Union Nationale, pour sa part, est un parti structuré et disposant de statuts et d'un règlement intérieur. Il est acquis qu'elle ne reconnaît pas cette nomination.

S'agissant de la main tendue d'Ali Bongo et de son désir de discuter avec l'opposition, là encore, Il péché par sa maladresse proverbiale. Comment peut-il penser un seul instant que l'opposition incarnée par Jean Ping puisse accepter d'aller discuter avec lui, auteur d'un hold hop électoral, sans connaître ni le cadre de ces négociations, ni l'instance arbitrale qui va les encadrer? Ali Bongo aime ruser, il prend les autres pour des moins que rien. Depuis cinq ans, il refuse de parler avec son opposition. Et comme par hasard, après son passage en force, il veut négocier en position de force pour imposer ses vues comme l'a toujours fait son prédécesseur.

Le gouvernement français, les observateurs de l'Union Européenne savent tous que les résultats des urnes ont été modifiés. Tout ce que nous voulons, c'est que l'on nous dise qui a gagné, c'est aussi simple que ça.

Emmanuel Ntoutoume Ndong

Mardi 4 Octobre 2016
Emmanuel Ntoutoume Ndong
Vu (s) 4799 fois
Notez




Dans la même rubrique :
< >

France Politique | France Economie | France - Diaspora | France Société | France - Scandale | France - Syndicats / Grève | France - Faits Divers | France - Entreprendre | France - Sport | France - Affaire à Suivre | France - Transport | France - Médias | France Interview