Connectez-vous S'inscrire
Infos Utiles...
Gabonlibre.com
GL9News.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

France, les six dossiers brûlants qui attendent Emmanuel Macron à la rentrée

[Info juste 7J/7 GL9News.com - Mercredi 3 Janvier 2018 - 0 Commentaire| Lu 532 fois |

"On voit bien que tous les thèmes où la droite peut avancer ses pions: laïcité, immigration, sécurité, Macron est très vigilant. Il a surtout peur de se retrouver face à une droite requinquée", estime Christophe Barbier.



De Notre-Dame-des-Landes au projet de loi "Asile et immigration", sans compter la réforme des institutions et de l'assurance-chômage, plusieurs dossiers sensibles attendent le Président en ce début 2018. Les vacances sont bel et bien terminées pour Emmanuel Macron. Après la signature de trois lois le 30 décembre, plusieurs dossiers brûlants attendent le Président dès la deuxième semaine de janvier.

Le projet de loi "Asile et immigration"

Tout d'abord, l'épineux projet de loi "asile et immigration", qui fait débat depuis plusieurs semaines déjà. Une mesure en a déjà été retirée fin décembre: la notion de "pays tiers sûr", qui aurait permis sous certaines conditions de renvoyer un demandeur d'asile vers un pays de transit jugé non dangereux.

Le projet de loi, salué par le vice-président du Front national Louis Aliot, est jugé trop sécuritaire non seulement par les associations de défense des migrants, mais aussi par certains députés LaREM.

"Cela fait trois mois que l'on prévient que c'est un texte de potentielle fracture de la majorité", s'agace un parlementaire de la majorité dans les colonnes du Parisien. Le Premier ministre a annoncé une consultation avec les associations et les élus concernés dont la première réunion doit se tenir le 11 janvier.
Lors de ses voeux aux Français, le Président a assuré que le droit d'asile était "un devoir moral et politique", mais que "pour autant, nous ne pouvons accueillir tout le monde, ou le faire sans règle"

La réforme de l'assurance-chômage

Autre dossier épineux qui a déjà commencé à faire parler de lui, la réforme de l'assurance-chômage. Selon une note de travail révélée par le Canard enchaîné le 27 décembre, l'exécutif envisagerait notamment de réduire les allocations chômage de 50% pendant deux mois en cas de refus de deux offres d'emploi raisonnables, de formation ou de recherche "insuffisante" constatée.

Des mesures que le Président assume: fin décembre, il estimait que le contrôle des chômeurs était "normal" et ne présentait "rien de choquant". Et pour cause: la réduction des allocations chômage faisait partie de son programme électoral. Les négociations sur la réforme de l'assurance-chômage s'ouvriront elles aussi le 11 janvier, pour s'achever mi-février.

Les routes à 80km/h

Le 18 janvier, le gouvernement devrait annoncer lors d'un comité interministériel de la sécurité routière (CISR) s'il compte abaisser à 80km/h la vitesse maximale sur les routes pour le moment limitées à 90km/h. 400.000 kilomètres de route seraient concernés par cette mesure.

La mesure fait débat: certains avancent que cela ferait baisser les accidents de la route et la pollution et fluidifierait le trafic. D'autres, comme l'association 40 millions d'automobilistes citée par Le Point, arguent qu'en Grande-Bretagne, la vitesse sur des routes similaires est d'environ 96km/h, avec moins d'accidents de la route recensés. Néanmoins, certaines portions sont limitées à 80km/h et les voitures ne peuvent généralement pas dépasser les 115km/h sur les autoroutes.

En revanche, d'après l'hebdomadaire, le gouvernement ne toucherait pas au taux d'alcool autorisé, qui aurait pu être abaissé à 0,2g d'alcool par litre de sang.

La réduction du nombre de parlementaires

Autre grand chantier de 2018, la réforme des institutions voulue par Emmanuel Macron. Celui-ci veut réduire d'un tiers le nombre de députés et sénateurs, limiter le cumul des mandats dans le temps et introduire une "dose" de proportionnelle. Une démarche risquée, qui devra être négociée avec l'opposition, estime Christophe Barbier ce mardi sur BFMTV.

"Tout va être extrêmement délicat. Il ne faut pas se tromper quand on touche à la mécanique institutionnelle", prévient l'éditorialiste.

Un groupe de travail "transpartisan", mis en place par le président du Sénat Gérard Larcher, devrait remettre ses propositions le 24 janvier, selon des informations du Parisien.

L'évacuation ou non de Notre-Dame-des-Landes

Sans avoir donné de date précise, le président de la République avait promis en décembre qu'une "décision définitive" sur le dossier de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes serait prise en janvier.

L'annonce avait été faite la veille de la remise d'un rapport d'experts remis au Premier ministre. Le texte ne privilégie aucune piste, entre la construction d'un nouvel aéroport ou le réaménagement de celui de Nantes-Atlantique, mais préconise un "retour à l'état de droit" et une évacuation "dès la décision gouvernementale".

"C'est moins une décision économique ou aéroportuaire qu'une décision très politique. Comment faire en sorte de ne fâcher personne, et surtout de ne pas avoir un Nicolas Hulot qui donne sa démission?", analyse Christophe Barbier sur BFMTV .

Un discours sur la laïcité

Le 9 décembre dernier, Emmanuel Macron devait tenir un discours sur la laïcité à l'occasion de l'anniversaire de la loi de 1905 sur la séparation des églises et de l'État, selon l'Opinion. Un discours finalement reporté à janvier, le temps de" "faire le tour du sujet", "pour prendre de la hauteur".

Le président de la République s'est pour le moment bien gardé de prendre position sur le sujet, mais a reçu les représentants des cultes à l'Élysée en présence de Gérard Collomb.

"On voit bien que tous les thèmes où la droite peut avancer ses pions: laïcité, immigration, sécurité, Macron est très vigilant. Il a surtout peur de se retrouver face à une droite requinquée", estime Christophe Barbier.

BFMTV

Mercredi 3 Janvier 2018
GL9News.com
Vu (s) 532 fois
Notez




Dans la même rubrique :
< >

France Politique | France Economie | France - Diaspora | France Société | France - Scandale | France - Syndicats / Grève | France - Faits Divers | France - Entreprendre | France - Sport | France - Affaire à Suivre | France - Transport | France - Médias | France Interview