Connectez-vous S'inscrire
Infos Utiles...
Gabonlibre.com
GL9News.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

France : Le remaniement, c'est lundi!

[Info juste 7J/7 GL9News.com - Samedi 29 Mars 2014 - 0 Commentaire| Lu 428 fois |

Le remaniement du gouvernement interviendra lundi 31 mars. François Hollande souhaite aller vite après le désastreux scrutin municipal qui devrait se terminer par une "vague bleue" . Le président est maintenant tourné vers le pacte de responsabilité qui sera connu la semaine prochaine.



Dans le camp de la majorité présidentielle, on ne se fait plus aucune illusion. La bataille des municipales est perdue, il reste juste à en apprécier l'ampleur. Mais une chose est certaine, lundi 31 mars, la gauche ne sera plus gestionnaire de 54% des villes de plus de 10.000 habitants.

Le remaniement, c'est maintenant

A l'Élysée, le scrutin est déjà passé par pertes et profits. On travaille surtout au remaniement. Selon nos informations, c'est maintenant sûr, celui-ci interviendra dès lundi. Pourquoi ? Pour des raisons politiques d'abord. Il est important pour François Hollande de montrer qu'il a entendu le message des Français. Il en tient compte et remanie l'équipe. Économiquement ensuite. C'est justement cette semaine que le contenu du pacte de responsabilité va être dévoilé.

On va donc connaître le nouveau dispositif d'allègements de cotisations sociales patronales ainsi que l'ampleur de la baisse de la fiscalité pesant sur les entreprises… Et, peut-être aussi le petit geste qui serait fait à destination des ménages pour 2015. Le pacte de responsabilité étant le dernier espoir de François Hollande pour redresser la situation, il souhaite une équipe compétente et resserrée de ministres pour accompagner son développement. Réponse lundi. Compte tenu de cette configuration et des ces annonces, il est probable que Jean-Marc Ayrault reste premier ministre: c'est lui qui annoncera le pacte. On voit mal un nouveau premier ministre, débarquant à Matignon, s'en chargeant.

Vers une vague bleue aux municipales

La mobilisation des abstentionnistes du premier tour. C'est la seule chance pour le parti socialiste de sauver les meubles lors du second tour du scrutin municipal dimanche 30 mars. De fait, près de 39% des électeurs potentiels ne se sont pas déplacés dimanche 23 mars pour aller voter. Parmi eux, une majorité de sympathisant de gauche en général et du PS en particulier. Ainsi, à Marseille, c'est quasiment un proche du PS sur deux qui n'a pas voté. Résultat, les listes de Patrick Mennucci ont été reléguées en troisième position derrières celles de Jean-Claude Gaudin (UMP) et… du FN.

Alors certes, entre les deux tours, à Paris, Rouen, Nantes, Tours, Lyon, Toulouse, Saint-Etienne, etc. les listes du PS et celles d'Europe écologie-Les Verts ont fusionné pour essayer de limiter la casse. Il n'empêche, on devrait assister à une très grosse « vague bleue ». Avec peut-être plus de 100 municipalités de plus de 10.000 habitants qui devraient basculer vers la droite. Notamment Caen, Strasbourg et même Toulouse où les sondages n'arrivent pas vraiment à départager les deux candidats. A titre de comparaison, en 2001, la droite avait gagné… 46 villes et l'on avait déjà parlé de « vague ». Alors, si c'est réellement 110 ce sera plutôt un tsunami.

Reste à savoir si le PS pourra tirer bénéfice des quelque 114 triangulaires - qui opposeront majoritairement PS, UMP et FN - pour « sauver quelque villes », Reims par exemple ou même Carpentras ?

Le FN, lui, espère conquérir, en plus de Hénin-Beaumont acquise dès le premier tour, des villes comme Brignoles, Forbach, Hayange, Saint-Gilles, Villers-Cotterêts, Beaucaire et Béziers…. Voire Fréjus ou Perpignan mais ça paraît plus difficile. La gauche, elle, très modestement table gagner Avignon, voire Bayonne et Bourges.

Jean-Christophe Chanut
@jcchanut

Samedi 29 Mars 2014
GL9News.com
Vu (s) 428 fois
Notez




Dans la même rubrique :
< >

Interpellation | France Archive