Connectez-vous S'inscrire
Infos Utiles...
Gabonlibre.com
GL9News.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

France, Blanquer a tranché : Plus que quatre épreuves au bac en Terminale

[Info juste 7J/7 GL9News.com - Dimanche 28 Janvier 2018 - 0 Commentaire| Lu 670 fois |

Paris - Même avant la fin de ses consultations sur la réforme du baccalauréat, le ministre de l'Education a décidé dimanche: il a dit "certain" que le nombre de tests en Terminale serait réduit à quatre, contre 10 à 15 actuellement.



"Quel sera le bac de 2021, je dirai le 14 février au Conseil des ministres", après un dialogue avec les acteurs du monde de l'éducation, et "les choses peuvent être discutées", a certainement déclaré Jean-Michel Blanquer sur France Inter .

Mais "ce qui est certain c'est que l'épine dorsale est de quatre essais (en Terminale) et le reste en contrôle continu", a-t-il ajouté, reprenant une des principales propositions du rapport qui lui a été remis mercredi par Pierre Mathiot qui propose un -le profond lifting de cet examen bicentenaire.

Jusqu'à présent, les tentatives de réforme du baccalauréat ont toutes échoué, malgré la critique selon laquelle cet examen emblématique est régulièrement visé.

Conformément aux recommandations de l'ancien directeur de Sciences Po Lille, le ministre a assuré que les étudiants à l'avenir pourraient choisir deux disciplines qui seraient «majeures» pour leurs examens de Terminale.

Deux autres tests seraient cependant «communs à tous»: la philosophie - une «grande tradition française que l'on ne veut pas affaiblir», selon le ministre - et un excellent rapport oral d'innovation, Mathiot.

"Nous allons valoriser l'oral", a plaidé le ministre, déplorant une compétence "largement insuffisante aujourd'hui dans notre pays" lorsqu'il s'agit de "parler dans un bon français, avec des arguments".

Alors que certains s'interrogent sur les risques de discrimination des enfants issus de milieux défavorisés, M. Blanquer a assuré que «nous n'allons pas accentuer les inégalités sociales mais plutôt compenser car nous allons préparer tous les élèves».

Même si "il y a une part de vérité" dans ces critiques, "il faut éviter les clichés qui entachent le mépris social", a-t-il averti.

Le rapport Mathiot propose que ces quatre tests associés au français (oral et écrit), qui seraient maintenus dans la classe Première, pèsent 60% de la note finale, le reste provenant de l'examen continu.

Encore une fois, le ministre semblait appuyer cette recommandation, tout en étant ouvert aux discussions.

- Amélioration des salaires -

Sur la pondération, attribuer 40% au contrôle continu constitue "une proposition très intéressante" qui "gagne plutôt mon adhésion" mais "on peut tout à fait faire évoluer cela", at-il ajouté.

Si elle est achevée, la réforme concernera les étudiants qui sont maintenant dans la troisième classe, avec une mise en œuvre progressive dans la deuxième année l'année prochaine, puis dans la première et la dernière année en 2019 et 2020.

Interrogé également sur le statut de l'enseignant, M. Blanquer a déclaré que "sur le quinquennat, nous avons l'objectif de réévaluer" le travail, qui "traverse la question des salaires mais pas seulement".

"Nous travaillons sur une prime importante pour les enseignants qui vont dans l'éducation prioritaire" avec un "benchmark de 3.000 euros par an", a-t-il dit.


De plus, concernant le téléphone mobile au collège, M. Blanquer a assuré que "bien sûr", "au début, il sera interdit", ce qui signifie "qu'on n'utilisera pas son téléphone portable en classe ou dans le tribunal ni dans l'établissement en général ".

Pour cela, «plusieurs solutions pratiques» seront proposées aux institutions, dont certaines sont «très simples» et d'autres «plus élaborées, comme des casiers».

Montrant une «ambition extrêmement forte pour la formation professionnelle», présentée comme une «priorité» juste derrière l'école primaire, M. Blanquer a de nouveau plaidé pour des «campus professionnels» ou «professionnels Harvard» regroupant des «lycées professionnels», des apprentissages, des universités, des chercheurs. laboratoires, terrains de sport, internats ... "

(avec lexpress.fr)

Dimanche 28 Janvier 2018
GL9News.com
Vu (s) 670 fois
Notez




Dans la même rubrique :
< >

France - Diaspora | France - Politique | France Economie | France - Scandale | France - Société | France - Syndicats / Grève | France - Faits Divers | France - Entreprendre | France - Sport | France - Affaire à Suivre | France - Transport | France - Médias | France Interview