Connectez-vous S'inscrire
Infos Utiles...
Gabonlibre.com
GL9News.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

France, Bac 2018 : ils passent leur épreuve de math en breton mais personne ne veut corriger leur copie

[Info juste 7J/7 GL9News.com - Dimanche 1 Juillet 2018 - 0 Commentaire| Lu 1400 fois |

Une quinzaine de lycéens bretons ont décidé de répondre aux questions de leur épreuve de mathématiques du bac en langue bretonne. Mais le rectorat assure que le breton ne sera pas pris en compte par les correcteurs.



C’est une très mauvaise nouvelle pour ces lycéens bretons. Alors qu’ils avaient décidé de braver l’interdiction les empêchant de passer leur épreuve de mathématiques en breton, le rectorat vient de leur signifier qu’il n’existait aucune dérogation spécifique les autorisant à composer dans cette langue. Des consignes, très strictes, ont même été données aux correcteurs de ces épreuves: «Ne doit ête pris en compte dans la correction que la langue française et le langage mathématique». Une décision qui pourrait impacter les notes des 15 lycéens ayant décidé de désobéir.

Depuis plusieurs années déjà, des élèves réclament le passage des épreuves du baccalauréat en breton. Il y a deux ans, un comité appelé «Bak e brezhoneg» (bac en breton) a été créé afin de donner plus de poids à ces revendications. Ce comité réclame notamment de pouvoir passer l’épreuve de mathématiques en breton. Et cela a toujours été refusé aux élèves des écoles «Diwan», où l’enseignement est donné en langue bretonne.

Pourtant, ce droit est accordé aux lycéens basques. Depuis 2012, les élèves du cursus immersif en langue basque ont en effet la chance de pouvoir passer leur épreuve de mathématiques dans cette langue. Alors, cette année, les élèves bretons ont décidé de tenter leur chance, au risque de ne pas être corrigé, et donc, d’avoir zéro.

Le soutien des professeurs

Ces élèves ont d’ailleurs reçu l’appui de leurs professeurs. Dans un communiqué de presse, ces derniers ont affirmé leur soutien «à ces jeunes élèves qui souhaitent être reconnus par l’Etat comme des citoyens de langue française et bretonne». «Pourquoi ne peuvent-ils pas avoir les mêmes droits que les lycéens basques qui passaient, pour 80 d’entre eux, le baccalauréat de mathématiques dans leur langue le même jour avec les mêmes sujets», écrivent les professeurs.

Mais pour l’instant, la réponse du rectorat est négative: «Tous les élèves sont logés à la même enseigne», répondent-ils. Et malheureusement, les élèves risquent de perdre quelques points...

(avec figaro.fr)

Dimanche 1 Juillet 2018
GL9News.com
Vu (s) 1400 fois
Notez



Innovation | Mobile | Bien être | High -Tech | Insolite | Confidence | Histoire Vécues | Buzz du net | Revélation | Santé | Bon à Savoir | Amour & Couple | La Femme Moderne ! | Bébé - Enfant - Ado | Nutrition | Alerte Prévention | Maman | Beauté | Sexualité | Mariage | Informatique | Science Tech | Trucs & Astuces | Conseils | Hommes Leaders | Femmes Leaders | News People | Entreprise | Télécom | News Showbiz | Succès Story | Sans Tabou | Automobile | Finance | Bourse | Cuisine | Mode