Connectez-vous S'inscrire
Infos Utiles...
Gabonlibre.com
GL9News.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Face à l'avancée chinoise, l'Europe propose à l'Afrique une «alliance»

l'info réelle 7J/7 - GL9News.com le Vendredi 4 Avril 2014 à 07:10 | Lu 988 fois

L’Union européenne (UE) a proposé à l’Afrique une alliance axée essentiellement sur le développement el la sécurité en vue de tenter de reconquérir le terrain perdu sur ce continent face à la concurrence chinoise.



Cette nouvelle offre a été faite à l’occasion du 4eme sommet UE-Afrique qui s’est ouvert mercredi 2 avril à Bruxelles, en présence de quelque 80 dirigeants africains et européens.

A l’ouverture de ce sommet placé sous le thème «Investir dans les personnes, pour la prospérité et pour la paix», le président de la commission de l’Union européenne, Herman Van Rompuy, a donné le ton en formant le vœu d’«un partenariat d’égal à égal» entre l’Europe et l’Afrique.

«Nos continents changent rapidement, et il est donc essentiel que nous nous réunissions régulièrement. Pour voir où nous en sommes, où nous allons… Et aussi pour prendre du recul: peut-être même pour s’affranchir de la vision passée que nous avions de l’autre», a déclaré M. Van Rompuy, appelant les deux continents à «relever ensemble les défis économiques et sécuritaires auxquels ils sont confrontés».

Plus percutant, le président français François Hollande a annoncé un plan avec l’Allemagne pour une «alliance» entre l’Europe et l’Afrique «autour de trois enjeux»: la sécurité, le développement et l’environnement. «J’ai proposé une alliance entre nos deux continents, autour de trois enjeux: la sécurité, donc la paix, mais aussi le développement, donc la croissance, et enfin l’environnement, donc le changement climatique», a déclaré M. Hollande au côté de la chancelière allemande Angela Merkel.

Selon M. Hollande, «l’Europe peut apporter à l’Afrique sa technologie, son savoir-faire, sa solidarité», mais aussi «ses forces armées pour éviter des conflits, des massacres, et lutter contre le terrorisme». «L’Allemagne et la France veulent jouer un rôle moteur dans le développement et la sécurité de l’Afrique», a souligné de son côté Mme Merkel.

La chancelière allemande a estimé aussi que «l’accent doit être mis sur le développement humain afin que l’Afrique, sûre d’elle-même, puisse résoudre ses problèmes».

Au nom de l’Afrique, le président en exercice de l’Union africaine, le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, a vanté les performances économiques de l’Afrique, un continent qui a une croissance annuelle moyenne de 5 % et qui ne cherche qu’à se développer.

La présidente de la Commission africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma a, quant elle, mis l’accent sur le déficit qu’accuse l’Afrique en matière d’infrastructures. Les interventions de M. Ould Abdel Aziz et de Mme Dlamini-Zum reflètent bien le message que «l’Afrique a plus besoin de coopération économique et d’investissements que d’aide », selon les termes du président guinéen, Alpha Condé.

Le sommet Afrique-UE, devrait aussi aborder notamment les dossiers des accords de partenariat économique (APE), les investissements, la gestion des flux migratoires et les changements climatiques.

Certains analystes européens estiment cependant que ce 4eme sommet ne devrait pas déboucher sur de grands résultats à l’instar des éditions précédentes. «On parle beaucoup de développement, d’un bon partenariat et de coopération, mais pas des vrais problèmes. Quelles sont les opportunités à venir ? Et comment une nouvelle génération de dirigeants africains et européens peut-elle faire en sorte que cette relation soit bénéfique pour les deux continents ?

Ces questions font défaut à ce sommet. Il ne faut pas s’attendre à de grands résultats», avertit Sanoussi Bilal, le pessimiste chef du programme Transition économique et commerce au centre européen de gestion des politiques de développement (ECDPM).

Source: http://www.pointschauds.info

Vendredi 4 Avril 2014
GL9News.com
Vu (s) 988 fois
Notez




1.Posté par LE PANAFRICAIN le 04/04/2014 08:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LE VRAI PROBLEME DE L'AFRIQUE CE SONT SES DIRIGEANTS. DES GENS COMPLEXES ET FACILEMENT MANIPULABLES. DES GENS QUI NONT 'AUCUN PROJET CIVILISATIONNEL.

LA FRANCE PROPOSE UNE ALLIANCE STRATEGIQUE AVEC L'AFRIQUE; MAIS EN TEMPS C'EST ELLE QUI MONTRENT AUX PAYS EUROPEENS COMMENT CASSER DU NEGRE;
UNE ALLIANCE AVEC LES GENS QUI JETENT VOS ENFANTS EN HAUTE MER; IL FAUT VRAIMENT ETRE STUPIDE POUR ACCEPTER CE GENRE D'ALLIANCE;
POURQUOI UNE ALLIANCE AVEC L'AFRIQUE? C'EST PARCE QUE CES PAYS SONT AU TOMBAGE;

2.Posté par ngouala le 04/04/2014 08:56 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les chefs d'Etat africains sont de véritables boulets pour le développement de l'Afrique. Le continent n'ira nulle part avec de telles canailles sans personnalité.

3.Posté par Afrique le 04/04/2014 09:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
b[De façon constante, depuis la traite des noirs jusqu’à nos jours, l’Afrique a été l’objet d’un système d’exploitation et de pillage de ces richesses par ces mêmes blanc qui changent des stratégies pour piller encore plus ce riche continent en disant que l'Europe propose à l'Afrique une alliance. L’Afrique doit s’unir (Etat unis d’Afrique) pour son propre développement et dire non à l’Européen.

4.Posté par mbongobadolimiang le 04/04/2014 11:54 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Premiere mesure pour etre fort creeons une monnaie continentale ou arrimons nous au rand sud africain cela evitera aux pays cfa de deposer 65% de leurs avoirs au tresor français nous privant des ressources de developpement. Accorder de pouvoir â l UA

5.Posté par lKassapard le 04/04/2014 12:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Trop tard?

6.Posté par AFRIQUIYA le 04/04/2014 16:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
IL NE PEUT AVOIR D'ALLIANCE ENTRE LES PAYS AFRICAINS ET LES ESCLAVAGISTES, LES COLONIALISTES ET NEOCOLONIALISTES QUI, PAR LE PASSE, ONT SOUTENU L'APARTHEID ET CONTINUENT DE MEPRISER LES AFRICAINS. SI L'EUROPE VOULAIT VRAIMENT DEVELOPPER L'AFRIQUE ELLE L'AURAIT DEJA FAIT DEPUIS DES SIECLES. LAISSONS LES EUROPEENS SE MASTURBER DANS LEURS COINS.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

NOUVEAU ! NOUVEAU ! Petit moteur de recherche de produit sur chaque mot souligné de nos articles, faites un test c'est gratuit !

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

News Europe | Union Européenne | Royaume Uni | Allemagne | Italie | Belgique