Connectez-vous S'inscrire
Infos Utiles...
Gabonlibre.com
GL9News.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Dieudonné sera jugé en correctionnelle

[Info juste 7J/7 GL9News.com - Jeudi 15 Janvier 2015 - 0 Commentaire| Lu 544 fois |

Interpellé ce mercredi à 7 heures à son domicile en Eure-et-Loir, Dieudonné sera jugé en correctionnelle pour « apologie du terrorisme », pour avoir déclaré sur Facebook qu’il se sentait » Charlie Coulibaly ».



La (mauvaise) blague ne passe pas : l’humoriste controversé Dieudonné sera jugé en correctionnelle pour « apologie du terrorisme », après son post sur Facebook dans lequel il indiquait se sentir « Charlie Coulibaly », en référence à l’un des auteurs des attentats meurtriers de Paris , rapporte l’AFP mercredi soir. Le parquet de Paris a décidé de le convoquer « à une audience ultérieure » à l’issue de sa garde à vue, en cours d’achèvement mercredi en début de soirée, fait savoir l’agence.

Interpellé à son domicile d’Eure-et-Loir, Dieudonné a été placé en garde-à-vue mercredi 14 janvier à 7 heures.

Ses propos, à la suite de l’attentat contre Charlie Hebdo et la tuerie de l’Hypercacher de Vincennes, ont entraîné l’ouverture d’une enquête pour apologie du terrorisme par le parquet . Dieudonné n’est pas un cas isolé puisque 54 procédures ont été ouvertes pour motif similaire depuis les attentats, selon le ministère de la Justice. Seules cinq condamnations ont pour l’instant été prononcées. Selon « Le Monde » daté de jeudi, parmi les 54 procédures recensées par la chancellerie, on trouve pêle-mêle : trois mineurs, des illuminés, des hommes alcoolisés, des chrétiens et des musulmans.

« Apologie du terrorisme » : ce que dit la loi

Depuis novembre 2014, l’apologie du terrorisme est plus durement réprimée en France. L’article 421-2-5 du code pénal sanctionne « le fait de provoquer directement à des actes de terrorisme ou de faire publiquement l’apologie de ces actes » de cinq ans de prison et de 75.000 euros d’amende.
Ces peines peuvent être portées à sept ans d’emprisonnement et 100.000 euros d’amende « lorsque les faits ont été commis en utilisant un service de communication au public en ligne ». Cela pourrait s’appliquer à Dieudonné qui a diffusé son message sur Facebook.


Dans sa déclaration sur Facebook, qui a ensuite été supprimée, Dieudonné avait assuré avoir participé à la manifestation historique dimanche en hommage aux victimes du terrorisme, tout en la tournant en dérision, la qualifiant d’« instant magique comparable au big-bang », « comparable au couronnement de Vercingétorix ». « Sachez que ce soir, en ce qui me concerne, je me sens Charlie Coulibaly », avait-il ajouté, détournant le slogan de soutien à Charlie Hebdo, « Je suis Charlie », en l’associant au nom du jihadiste Amédy Coulibaly.

Un humoriste controversé

Adepte des provocations, le polémiste a déjà été condamné par la justice pour des propos antisémites. Le parquet de Paris avait ouvert une enquête pour le même délit d’apologie du terrorisme début septembre après la diffusion d’une vidéo où Dieudonné ironisait sur la décapitation du journaliste américain James Foley par l’organisation État islamique (EI).

Dans une autre vidéo en 2010, il avait aussi appelé à la libération de Youssouf Fofana, condamné pour le meurtre d’Ilan Halimi, jeune Juif séquestré, torturé et tué en 2006. Poursuivi pour cette vidéo, il a été relaxé début février mais doit comparaître en appel jeudi sur le volet civil de ce dossier.

Dans le viseur du gouvernement fin 2013, Dieudonné M’Bala M’Bala avait vu plusieurs de ses spectacles interdits par la justice. Parmi d’autres déboires judiciaires, il a été mis en examen en juillet par le juge financier Renaud van Ruymbeke pour fraude fiscale, blanchiment de fraude fiscale et abus de biens sociaux.

Selon une source proche du dossier, il est soupçonné d’avoir minoré ses revenus à l’égard du fisc et ses biens vis-à-vis de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF), qui s’applique aux patrimoines supérieurs à 1,3 million d’euros. Contacté par l’AFP, son avocat, David de Stefano, avait répondu que son client était « totalement en règle au niveau fiscal » et assurait qu’« il [n’était] pas soumis à l’ISF ».

lesechos.fr

Jeudi 15 Janvier 2015
GL9News.com
Vu (s) 544 fois
Notez




Dans la même rubrique :
< >

Interpellation | France Archive











Comment gagner de l'argent sur internet ? Clé en main !

GL9News.com - 05/11/2018 - 0 Commentaire| Lu 457 fois |

Appareil anti ronflement Clip Air, l'espoir pour ceux qui souffrent de ronflements !

GL9News.com - 31/07/2018 - 0 Commentaire| Lu 1927 fois |

FitMotivaction Ceinture de Sudation Abdominale en Néoprène

GL9News.com - 28/07/2018 - 0 Commentaire| Lu 1663 fois |

Minceur Ceinture Vibrante,Brûler les Graisses,Perte Poids Massage

GL9News.com - 27/07/2018 - 0 Commentaire| Lu 1633 fois |

Climatiseur Portable - Ventilateur USB Multifonction

GL9News.com - 13/07/2018 - 0 Commentaire| Lu 2212 fois |

5 Astuces pour gagner de l'argent avec les paris sportifs !

GL9News.com - 29/04/2018 - 0 Commentaire| Lu 4060 fois |

Présentation du produit : AbdoForte

GL9News.com - 26/04/2018 - 0 Commentaire| Lu 3789 fois |