Connectez-vous S'inscrire
Infos Utiles...
Gabonlibre.com
GL9News.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Deschamps adoube Zidane : «Un jour, il sera sélectionneur, c’est logique»

[Info juste 7J/7 GL9News.com - Vendredi 1 Juin 2018 - 0 Commentaire| Lu 467 fois |

Le sélectionneur des Bleus, sans aucune crispation et teinté d’un immense respect, a salué le parcours de son ancien partenaire, lui prédisant un avenir en équipe de France. Quand ? C’est une autre histoire.



LA question n’a pas tardé à fuser. Dès son arrivée devant les médias jeudi soir à Nice, Didier Deschamps savait qu’il ne pouvait couper au sujet du jour : le départ de Zinedine Zidane du Real Madrid. Aussi malin que roublard, «DD» a d’abord répondu par un sourire, avant de livrer son sentiment sur un homme qu’il connait par cœur et dont il voue «un respect mutuel»depuis leur épopée commune en équipe de France. «C’est sa décision, je la respecte évidemment et ce qu’il fait depuis trois ans est fabuleux. Pour le connaître un peu, il a dû énormément réfléchir et je peux imaginer les raisons(de son départ) .»

Relancé sur les conditions du départ de Zidane après le gain d’une troisième Ligue des champions, DD n’a pas tourné autour du pot, rendant un bel hommage à l’ancien meneur de jeu. «Zizou qu’il sorte par une porte, elle sera toujours grande, elle l’a toujours été. Il a un parcours de joueur hors norme et en tant qu’entraîneur c’est pareil.» Sans surprise, le sujet a éclipsé dans ses grandes largeurs le match amical face à l’Italie prévu ce vendredi à Nice.

Au total, cinq questions ont tourné autour du départ de «ZZ» et à chaque fois, le sélectionneur des Bleus a donné le change, en aucun cas crispé et surtout très détendu. «Je suis en immersion et rien ne me pourra me faire perdre mon calme et ma sérénité», répond-il avec le sourire, plus que jamais concentré sur son unique objectif : briller avec son groupe en Russie.

Malgré tout, «DD» reste conscient de la réalité. Lui comme tout technicien reste soumis à la culture du résultat et s’il ne s’imagine pas (encore) être remplacé par Zidane, les médias se sont chargés de lui poser des questions. Et lui d’y répondre. «Il y aura un après Coupe du monde pour moi et les joueurs», souffle-t-il après une interrogation sur la supposée pression supplémentaire émise par le choix de son ancien partenaire.

Sous contrat avec l’équipe de France jusqu’en 2020, Deschamps sait malgré tout que Zidane «sera un moment sélectionneur». Et le coach des Bleus de s’en sortir par une pirouette : «Quand ? Je ne peux pas le dire mais ça me semble logique. Ça arrivera quand ça arrivera.»

Du côté des joueurs et notamment du capitaine Hugo Lloris - qui l’ont appris après le déjeuner à leur hôtel situé sur la promenade des Anglais -, même attitude et discours élogieux à l’encontre de la star du jour. «Comme tout le monde on était surpris, mais on ne peut qu’avoir de l’admiration et du respect pour son travail.»Interrogé sur son rôle de capitaine et s’il se sentait un des héritiers de «ZZ» avec le brassard, le portier des Bleus a refusé d’endosser un tel rôle, idole oblige. «Il est difficile de se comparer à une personnalité comme Zizou, rétorque Lloris, titulaire contre les Italiens chez lui à Nice vendredi soir. Encore plus quand on l’a vu jouer et admiré et qu’on l’adule encore en tant qu’entraîneur.»


Vendredi 1 Juin 2018
GL9News.com
Vu (s) 467 fois
Notez




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 26 Juillet 2018 - 09:03 France foot : Un transfert record pour Pavard ?

France - Diaspora | France - Politique | France Economie | France - Scandale | France - Société | France - Syndicats / Grève | France - Faits Divers | France - Entreprendre | France - Sport | France - Affaire à Suivre | France - Transport | France - Médias | France Interview