Connectez-vous S'inscrire
Infos Utiles...
Gabonlibre.com
GL9News.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des stars françaises se mobilisent pour les Nigérianes enlevées par Boko Haram

[Info juste 7J/7 GL9News.com - Mercredi 14 Mai 2014 - 0 Commentaire| Lu 390 fois |

Plusieurs personnalités françaises, actrices, comédiennes, chanteuses, ou encore l’ancienne Première dame Valérie Trierweiler se sont mobilisées, ce mardi matin à Paris, place du Trocadero, pour réclamer la libération des lycéennes nigérianes enlevées par le groupe terroriste Boko Haram.



Un seul mot d’ordre pour toutes : « Rendez-nous nos filles ». Plusieurs personnalités françaises se sont mobilisées, ce mardi matin à Paris, place Trocadero, pour réclamer la libération des 223 jeunes lycéennes enlevées par le groupe terroriste Boko Haram. Entre autres, les anciennes Premières dames Valérie Trierweiler et Carla Bruni, ainsi que la réalisatrice Lisa Azuelos, l’actrice Karine Silla et la socialiste Yamina Benguigui, ont toutes participé à cette mobilisation.

Tout comme Michelle Obama, qui a posé le 10 mai avec le hashtag #BringBackOurGirls (« rendez-nous nos filles »), les ex-Premières dames Carla Bruni-Sarkozy et Valérie Trierweiler ont également tenu à prendre part à la cause. La réalisatrice Lisa Azuelos, à l’origine de l’évènement, est particulièrement fière de cette mobilisation, affirmant que « c’est la première fois que la communauté mondiale se dresse d’une seule voix pour dire enfin "stop" à ce qui est clairement un crime contre l’humanité ».

Même si certaines personnalités ont participé à la marche de quelques minutes, elles ont tout de même tenu à être présentes pour soutenir ces jeunes lycéennes. Accompagnée de la créatrice de mode Inès de La Fressange, la chanteuse Jane Birkin a justifié un engagement qu’elle sait modeste, soulignant au Monde que « si l’on est beaucoup, ils ne les tueront pas. Ils savent que le monde les regarde ».

Depuis que ces jeunes lycéennes ont été enlevées à la mi-avril, il y a une forte mobilisation à l’international. Mais pas sûr que les terroristes de Boko Haram entendent ce message à leur encontre.

Mercredi 14 Mai 2014
GL9News.com
Vu (s) 390 fois
Notez




Dans la même rubrique :
< >

Interpellation | France Archive