Connectez-vous S'inscrire
Infos Utiles...
Gabonlibre.com
GL9News.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

D'où vient l'expression «être mal barré» ?

[Info juste 7J/7 GL9News.com - Dimanche 28 Janvier 2018 - 0 Commentaire| Lu 758 fois |

EXPRESSION POPULAIRE - La formule est souvent entendue pour exprimer à une tierce personne que nous allons faire face à de gros problèmes. Mais d'où vient-il? gl9news.com revient sur son histoire.



Trop tard. C'est foutu. Fini. Zut. Les dés sont lancés et maintenant nous devons juste voir ce qui va se passer maintenant. Comme le cinéphile devant son film, nous sommes passés de l'acteur au statut de spectateur. Le synopsis est tout dessiné. Littéralement, "mal barré". Mais d'où vient cette expression curieuse? gl9news revient sur son histoire.

Une histoire qui, loin de trouver ses sources dans nos pièces sombres, remonte au XIIe siècle. Car nous ne pouvons pas imaginer un instant que les extrémités télégraphiées de nos longs métrages aient quelque chose à voir avec cela. Dérivé du mot barre, du latin barra "barrière", le verbe "barrer" signifiait à l'origine, au douzième siècle, "close", "consolider un objet à l'aide d'une barre". Il est utilisé dans les ménages ou au moins dans les espaces, pour annoncer la "fermeture" d'un passage. Au XVe siècle, le sens de «barrage» devient plus clair. Il est ensuite utilisé pour "s'opposer à quelque chose", "pour gêner quelqu'un".

Le calme après la tempête

Mais peu importe! Loin de "barrer" la route, notre verbe "barra" quelques siècles plus tard, au dix-neuvième siècle très précisément, pour opérer une nouvelle pirouette sémantique. Il deviendra synonyme du verbe «partir» dans l'argot des marcheurs du cimetière avant de prendre le sens que l'on connaît aujourd'hui, grâce à la parole des marins.


À la fin du XIXe siècle, «barrer» signifiait, dans le lexique de la marine, «tenir, manœuvrer la barre du gouvernail». Le bar permet au capitaine de conduire son bateau et donc de garder le cap. Mais méfiez-vous! Si les éléments ne sont pas sympas, c'est tout un équipage qui risque de se retrouver dans l'eau et donc, "mal barré" comme le note Georges Planelles dans son livre Les 1001 expressions favorites des Français.

Si la formule a dévié de sa trajectoire marine pour accoster sur nos îles concrètes, elle reste la même depuis sa création. "Etre mal barré", sur terre comme dans l'eau, "sort du pétrin".

Si la coupe n'est jamais loin quand on est "mal barré", souvenez-vous cependant que le calme revient toujours après la tempête!

Dimanche 28 Janvier 2018
GL9News.com
Vu (s) 758 fois
Notez



Europe | Management | France | Music People | Articles Sponsorisés | Culture / Evènements | News | Annonces | Diaspora Gabonaise | Diaspora Africaine | Immigration | Diaspora - Infos Utiles | Infos Plus | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Interview | Affaire à Suivre | GL9NewsTV | GL9News.com | Transport | Voyages | Outil Gestion | Débat / Reflexion | Music Gabonaise | Music Africaine | Humour | News International | Sport International | Outil Création | Info Utile | Bricolage | Tribune Gabonaise | Réseaux sociaux | Shopping / E-Book | Immobilier | Formation | Banques | Economie - Européenne