Connectez-vous S'inscrire
News & Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Congo : vers une nouvelle Constitution ?

l'info réelle 7J/7 - GL9News.com : 7J/7 le Samedi 3 Janvier 2015 à 07:20 | Lu 974 fois

La réforme de la Constitution dans plusieurs pays d’Afrique est en débat, notamment au Congo où une possible candidature du Président Sassou-Nguesso, en 2016, suscite un débat au sein de l’opinion publique congolaise. C’est ainsi que le Parti congolais du travail (PCT) appelle à la mise en place d’une nouvelle Constitution.



A moins de deux ans de la tenue de la prochaine élection présidentielle, la Constitution au Congo hante tous les esprits. Le Parti congolais du travail (PCT) préconise la mise en place d’une nouvelle Constitution afin de moderniser les institutions du pays. Un changement qui n’est pas du goût de l’opposition et de l’Eglise catholique qui redoutent une nouvelle candidature de Sassou-Nguesso.

Une possible modification qui dérange

Changer la Constitution au Congo n’est pas chose facile. Pour le PCT, le changement de Constitution est synonyme de « mise en place d’une nouvelle loi fondamentale », rapporte RFI. L’article 185 de la Constitution qui limite le nombre de mandats est un obstacle à une possible candidature du Président Sassou-Nguesso. Le changement de Constitution pourrait lui permettre de se représenter, chose que l’opposition souhaite à tout prix éviter.

Plusieurs voix s’élèvent contre un éventuel changement de Constitution. Ainsi Pascal Tasty Mabiala, premier secrétaire de l’union pour la démocratie sociale, dénonce ce changement qu’il considère être un moyen pour Sassou-Nguesso de se représenter. Pour lui, « cette Constitution n’est pas adaptée, c’est certain. Alors faisons le débat, mais sereinement. Mais pourquoi la précipitation, pourquoi avant l’élection présidentielle ? Si ce ne sont pas des intentions électoralistes ! ». Même son de cloche pour l’Eglise catholique qui appelle la classe politique à ne pas changer la Constitution.

Au pouvoir depuis 29 ans, malgré une interruption de cinq ans entre 1992 et 1997, le Président Sassou Nguesso illustre la longévité des chefs d’Etat sur le continent africain. Si la Constitution demeure inchangée, Sassou6Nguesso devra passer la main.

Afrik.com

Samedi 3 Janvier 2015
GL9News.com : 7J/7
Vu (s) 974 fois



Afrique Scandale | News en Afrique | Afrique du Sud | Cameroun | Cote d'Ivoire | Nigeria | RDC | Sénégal | Congo Brazzaville | Maghreb | Burkina Faso | Guinée Equatoriale | Tchad | CEMAC | Union Africaine | Afrique de l'Ouest | Afrique Centrale | Economie Africaine | Nouvelle Afrique | Maroc | Tunisie | Angola | Rwanda






Booking.com




Les Articles les plus lus

Savoir Bien Vivre...


Incroyable !