Connectez-vous S'inscrire
Infos Utiles...
Gabonlibre.com
GL9News.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Comment parler de sexualité à nos ados?

[Info juste 7J/7 GL9News.com - Jeudi 27 Novembre 2014 - 1 Commentaire| Lu 1041 fois |

Pas facile de parler de la sexualité avec nos enfants, car c’est du domaine de l’intime, donc entouré de pudeur et de tabou. Parler de sexualité avec nos ados devient un véritable problème puisque la sexualité, le sentiment amoureux sont des jardins secrets où les ados ne laissent pas entrer leurs parents, même si la relation est très bonne avec eux.



Cela dépend du comportement de chaque enfant : certains se confient et d'autres pas du tout. Cet "obstacle" ne doit ébranler aucun parent à livrer le message que nous jugeons important.

A quel âge peut-on parler de sexualité à son enfant ?

Le mieux serait de commencer très tôt. On adapte évidemment les réponses en fonction de l'âge de l'enfant mais il est important de parler du corps dès le plus jeune âge. C'est ainsi l'assurance de pouvoir en reparler dans les meilleures conditions à l'adolescence, moment pendant lequel le dialogue n'est pas toujours évident. Cependant, la sexualité ne doit pas être un sujet tabou, en parler doit être naturel.

Adolescence : l'entrée dans la vie amoureuse

Lorsque l'enfant atteint la puberté, il a presque trouvé la réponse à toutes les questions d'ordre général sur la sexualité. Les explications recherchées par l'adolescent se situent à un tout autre niveau. Ses interrogations vont se porter sur ses amis, ses relations amoureuses, son entrée dans la vie d'adulte et l'éveil de sa propre sexualité.


Là encore, le problème du dialogue se pose : l'adolescent parle plutôt à ses amis, qui ont les mêmes préoccupations. Il est normal qu'il soit gêné d'aborder la question de la sexualité avec ses parents. Le dialogue avec les parents est possible si ceux-ci reconnaissent à l'adolescent le droit à une vie amoureuse et sexuelle. En un mot, l'enfant parlera éventuellement avec des parents qui ne le considèrent plus comme un enfant.


Il souhaite en ce moment, au même titre que ses parents, le respect de sa vie privée. Parler sexualité, sans que cela soit ressenti comme une ingérence dans son intimité, est donc délicat. Il serait mieux de parler avec lui des problèmes de responsabilité ou de contraception que d'essayer de l'empêcher d'avoir une vie sexuelle !

Pourquoi le faire à tout prix?

Le véritable problème qui se pose aujourd’hui, c’est que les ados ont accès à la pornographie très facilement et cela leur donne une vision erronée de la sexualité. Les statistiques montrent que la majorité d'entre eux, dès l’âge de 12 ans, regardent des films ou images X gratuitement sur Internet et sur les téléphones mobiles.

Cela peut influer sur leur sexualité :

- Les garçons peuvent être angoissés à l’idée de vouloir reproduire ce qu'ils y voient. Ils peuvent se méprendre sur la réalité et penser que faire l’amour est un rapport de domination,

- Les filles peuvent être amenées à penser que la vraie valeur de la féminité c’est de jouer le rôle de l’actrice porno, ou au contraire d'être dans une soumission à des pratiques qui sont loin de leurs désirs.

Dans tous les cas, le mieux est d'aborder ce sujet de sexualité aussi sensible parait-il, pour éviter à nos enfants de se retrouver dans des situations inconfortables, telle que devenir une mère ou un père ado, sans oublier toutes les infections sexuelles qu'ils pourraient contracter.


Jeudi 27 Novembre 2014
GL9News.com
Vu (s) 1041 fois
Notez




1.Posté par Popol le 27/11/2014 15:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les filles sur la photo ne sont plus des ADOs. À voir leur bouilles, ces filles là t'envoient vite au 7ème ciel mieux même que les vieilles !!! Donc méfiance !!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

NOUVEAU ! NOUVEAU ! Petit moteur de recherche de produit sur chaque mot souligné de nos articles, faites un test c'est gratuit !

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Innovation | Mobile | Bien être | High -Tech | Insolite | Confidence | Histoire Vécues | Buzz du net | Revélation | Santé | Bon à Savoir | Amour & Couple | La Femme Moderne ! | Bébé - Enfant - Ado | Nutrition | Alerte Prévention | Maman | Beauté | Sexualité | Mariage | Informatique | Science Tech | Trucs & Astuces | Conseils | Hommes Leaders | Femmes Leaders | News People | Entreprise | Télécom | News Showbiz | Succès Story | Sans Tabou | Automobile | Finance | Bourse | Cuisine