Connectez-vous S'inscrire
Infos Utiles...
Gabonlibre.com
GL9News.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Comment les dirigeants africains instrumentalisent la France

[Info juste 7J/7 GL9News.com - Samedi 2 Août 2014 - 2 Commentaires| Lu 968 fois |

Où l'on apprend que Paris a cessé d'être le donneur d'ordres et qu'il ne le sait pas encore.



Après Comment la France a perdu l’Afrique, Sarko en Afrique, écrits avec Stephen Smith, et Ces Messieurs Afrique: Des réseaux aux lobbies, Antoine Glaser revient une nouvelle fois sur les relations entre la France et son pré carré dans son nouvel opus: AfricaFrance (...).

Dans AfricaFrance, l’ancien directeur de La Lettre du continent, souhaite déconstruire «l’histoire communément admise» d’un continent soumis à la France. Selon lui c’est «un leurre qui arrange autant Paris que les capitales africaines (…) loin d’être des pantins et des béni-oui-oui, les présidents africains ont su manœuvrer et instrumentaliser leurs “maîtres” à Paris».

Il va même plus loin, ça n’est pas qu’un simple retournement mais une situation qui préexistait déjà sous le général de Gaulle. L’objectif d’Antoine Glaser est donc de mettre la lumière sur ces manipulations qui ne proviendraient pas toujours de ceux qu’on croit:

«Les dirigeants africains jonglent ainsi avec les non-dits pour que leurs interlocuteurs gaulois se sentent toujours responsables de leur avenir (…) [ils] se trouvent plus souvent qu’on ne le croit dans une position dominante vis-à-vis du pouvoir français (…) il considèrent [la France] avec la condescendance du “qui paie commande”.»

De l’influence essentielle de Jacques Foccart et de Félix Houphouët-Boigny, « le patron de la Françafrique », au financement des partis politiques, en passant par les réseaux d’influence parisiens (communicants, hommes d’affaires et politiques) activés par les présidents africains «pour asseoir leur pouvoir en Afrique» ou encore le rôle de la franc-maçonnerie, des réseaux de «l’or noir» au Congo et ceux de l’or jaune au Niger, Antoine Glaser décrypte en dix chapitres le passage de la Françafrique à l’AfricaFrance.

Chaque chapitre est consacré à l’une des anciennes colonies françaises. L’auteur revient ainsi sur l’arrivée au pouvoir de l’ivoirien Alassane Ouattara et son soutien à l’opération française au Mali, les relations parfois difficiles entre François Hollande et Idriss Déby, le président tchadien, les initiatives du président burkinabè qui relèvent «plus souvent qu’on ne le pense de sa propre initiative» et ne sont pas «téléguidées par Paris».

En effet, pour Antoine Glaser «Blaise Compaoré sait que la France a plus besoin de lui qu’il n’a besoin de la France. En termes d’aide financières, il compte bien plus sur Taïwan que sur l’Hexagone». Antoine Glaser analyse aussi la politique du gabonais Ali Bongo plus tournée vers les Etats-Unis que celle de son père. On peut regretter que Djibouti ne soit que rapidement mentionné en conclusion alors même que ce petit Etat de la Corne de l’Afrique illustrerait parfaitement la thèse de l’auteur.

Les initiés apprécieront les nombreuses anecdotes et les coulisses des relations entre les présidents africains et le pouvoir français dans la période récente (et jusqu’à fin 2013). L’ouvrage est agrémenté d’entretiens des acteurs de ces relations, comme Anne Lauvergeon, Patricia Balme, André Bailleul, Jean-Marc Simon, Michel Roussin, Michel Katz, Georges Serre, Michel de Bonnecorse, Jean-Christophe Rufin, Pierre-André Wiltzer, Robert Bourgi, etc.

Ainsi, malgré les promesses rééditées de ruptures, tant François Hollande que son prédécesseur auraient été «marabouté[s] par l’Afrique et ses dirigeants». Le président français serait parfois «l’obligé» de certains présidents africains car «celui qui paie commande». Antoine Glaser conclut sur les perspectives économiques et les richesses du continent africain qui attirent déjà de nombreux Etats. Il finit par asséner:

«Paris n’est plus le donneur d’ordres, mais il ne le sait pas encore. Il se croit encore aimé alors qu’il n’intéresse plus. L’Afrique a changé sans que son “papa” autoproclamé en soit informé.» Or comme l’aimait à le rappeler l’ancien président gabonais Omar Bongo: «La France sans l’Afrique, c’est une voiture sans carburant.»

Sonia Le Gouriellec

Samedi 2 Août 2014
GL9News.com
Vu (s) 968 fois
Notez




1.Posté par yope le 02/08/2014 01:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et que fait une voiture sans carburant?
Antoine, tu es en retard. Les Africains vont faire ca dur a la France.

2.Posté par Ze Ortega le 02/08/2014 11:26 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que croyiez-vous? Retenez-le une fois pour toute. Le temps n'est plus jamais à nos pères avec qui vous avez fabriqué l'histoire de l'Afrique en nous cachant notre propre Histoire de l'Afrique!

C'est la nouvelle génération que nous sommes qui y est alors.

On pourrait encore dire oui à Paris, mais en vous entraînant dans la fosse, la poubelle, bien sûr.

Je m'explique. Contrairement à la formule que vous avez donné lorsque vous vous fûtes rendus compte de la grandeur du Sgr Lumumba : avant = après. Nous, génération consciente actuelle, disons, sans formule : plus rien ne sera plus jamais comme avant ; c-à-d si vous êtes avec nous pour les intérêts, vous ne nous quitterez point sans jamais les intérêts. Idem si vous êtes avec nous pour des problèmes, vous ne nous abandonnerez point sans jamais des problèmes. Net exact.

Kagamé, le rwandais, est un bon exemple que nous retenons bien dans notre Mémoire d'Afrique!

Nouveau commentaire :
Twitter

NOUVEAU ! NOUVEAU ! Petit moteur de recherche de produit sur chaque mot souligné de nos articles, faites un test c'est gratuit !

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Dans la même rubrique :
< >

Interpellation | France Archive











Comment gagner de l'argent sur internet ? Clé en main !

GL9News.com - 05/11/2018 - 0 Commentaire| Lu 481 fois |

Appareil anti ronflement Clip Air, l'espoir pour ceux qui souffrent de ronflements !

GL9News.com - 31/07/2018 - 0 Commentaire| Lu 1956 fois |

FitMotivaction Ceinture de Sudation Abdominale en Néoprène

GL9News.com - 28/07/2018 - 0 Commentaire| Lu 1682 fois |

Minceur Ceinture Vibrante,Brûler les Graisses,Perte Poids Massage

GL9News.com - 27/07/2018 - 0 Commentaire| Lu 1654 fois |

Climatiseur Portable - Ventilateur USB Multifonction

GL9News.com - 13/07/2018 - 0 Commentaire| Lu 2229 fois |

5 Astuces pour gagner de l'argent avec les paris sportifs !

GL9News.com - 29/04/2018 - 0 Commentaire| Lu 4080 fois |

Présentation du produit : AbdoForte

GL9News.com - 26/04/2018 - 0 Commentaire| Lu 3805 fois |