Connectez-vous S'inscrire
Infos Utiles...
Gabonlibre.com
GL9News.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bon à savoir : Les chiffres à couper le souffle du porte-avions Charles de Gaulle

[Info juste 7J/7 GL9News.com - Mardi 24 Février 2015 - 2 Commentaires| Lu 839 fois |



Plus de 260 mètres de long, 64 de large, 75 de hauteur… les mensurations du porte-avions Charles de Gaulle, qui vient d'être déployé pour lutter contre l'Etat Islamique, ont de quoi donner le tournis. Son coût aussi : les dépenses liées à sa construction ont avoisiné 4 milliards d'euros et sa future révision, prévue pour 2016, devrait engendrer une facture supplémentaire de 1,3 milliard. Visite guidée, en images et en chiffres, du navire amiral de la marine française.

> Une construction chaotique dont les coûts ont dérapé

Démarré en 1986, le projet de construction du Charles de Gaulle devait initialement s'achever en 1996. Mais des gels de crédit militaires ont entraîné à plusieurs reprises la suspension des travaux, dans la cale de l'arsenal de Brest. Au final, le porte-avions sera livré en septembre 2000. Ces contretemps, associés à un durcissement des normes internationales en matière de sécurité nucléaire, ont fait gonfler la facture de 18% par rapport au budget initial. Elle a atteint 20 milliards de francs, soit environ 3,8 milliards d'euros actuels, selon un rapport de la commission des Affaires étrangères du Sénat publié en 2000.

> Le seul porte-avions de la marine française

Pendant 34 ans, entre 1963 et 1997, la France a disposé de 2 porte-avions : le Foch (1963-2000) et le Clémenceau (1961-1997). Depuis, elle n'en a plus qu'un seul. Nicolas Sarkozy avait bien promis, lors de la campagne présidentielle de 2007, d'en faire fabriquer un deuxième, mais le projet est depuis resté lettre morte. Cette situation pourrait compliquer les opérations de l'armée française car un porte-avions doit régulièrement être immobilisé pour maintenance. La prochaine période de révision est d'ailleurs prévue dès septembre 2016, et durera jusqu'en février 2018. Et elle coûtera pas moins de 1,3 milliard d'euros, avait prévenu le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, fin 2013.

> Propulsé au nucléaire, il file jusqu'à 50 km/h

Sa vitesse maximale est de 27 nœuds, soit environ 50 km/h. Un niveau inférieur à celui des précédents porte-avions tricolores, le Foch et le Clémenceau, qui pouvaient filer jusqu'à 32 nœuds (environ 59 km/h). Mais sa propulsion nucléaire lui assure une vitesse de croisière plus élevée. "Un porte-avions classique comme le Foch, nécessitant un ravitaillement tous les trois ou quatre jours, devait régler sa vitesse sur celle du pétrolier accompagnateur, soit 13 nœuds", notaient à ce sujet les sénateurs.
> Plus petit et plus léger que les porte-avions américains

261,5 mètres de long (plus que la Tour Montparnasse et ses 210 mètres), 64,36 mètres de large, 42.000 tonnes à pleine charge : pas de doute, le Charles de Gaulle en impose ! Il est toutefois bien plus petit que les porte-avions américains, qui pèsent plus de 80.000 tonnes et font plus de 330 mètres de long.

> Une flotte de 40 aéronefs

Le hangar de 4.600 m2 peut accueillir jusqu'à 40 aéronefs, dont des avions de chasse Rafale et Super Etendard Modernisé, des avions de surveillance Hawkeye et un hélicoptère de secours Dauphin. Au décollage, les avions sont catapultés à la vitesse de 300 km/h en seulement 1,5 seconde. L'organisation optimisée du pont d'envol permet de lancer une vingtaine d'avions en douze minutes.

> Une batterie d'équipements électroniques et d'armements militaires

Le Charles de Gaulle embarque une foule d'appareils électroniques, dont 6 radars, 2 brouilleurs, 4 lance-leurres, un système de combat permettant de préparer et de diriger en temps réel les missions aériennes… Côté armement, le porte-avions possède 4 mitrailleuses et plusieurs systèmes de missiles sol-air. Le bâtiment peut aussi stocker jusqu'à 550 tonnes de munitions pour armer les avions.

> Près de 2.000 hommes et femmes sur le pont

1.950 personnes partagent la vie à bord, dont 1.067 officiers et 883 quartiers-maîtres et matelots. La parité n'est pas encore de mise : les femmes composent seulement 15% des effectifs. Les vivres emportés leur garantissent une autonomie de 45 jours sans ravitaillement.

Thomas Le Bars

© Capital.fr


Mardi 24 Février 2015
GL9News.com
Vu (s) 839 fois
Notez




1.Posté par le carnage le 25/02/2015 01:17 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Hum Les francais ont du repondant faites attention

2.Posté par Norbert Pierre mousavou ngnama le 25/02/2015 13:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Capitaine Omer Elingui , du B2 Gabon avec sa grosse tete Balafrée a l' arriere de sa tete , region Occipitale qui merite une explosion Totale , donné l'ordre à ses soldats du B2 pour violer et de sodomiser les etudiants Gabonais Mr , tu rendras compte un jour aux gabonais que je suis .



http://koaci.com/gabon-etudiant-sodomise-policiers-pendant-detention--98381.html

http://www.africahotnews.com/articles/?viewarticle=yes&idnews=794522

http://echosdunord.com/viol-dun-etudiant-dans-une-cellule-du-b2/



Je ne connais pas chez lui à LBv moi etant aux Usa un Mr. Gueulard impoli qui ne craint pas Dieu , mais je sais qu ' il est du Haut Ogouer d' une tete Balafrée .
je vous demande de se referer aux liens ci-joint dessus qui parlent de cette affaire .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

NOUVEAU ! NOUVEAU ! Petit moteur de recherche de produit sur chaque mot souligné de nos articles, faites un test c'est gratuit !

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Dans la même rubrique :
< >

Interpellation | France Archive