Connectez-vous S'inscrire
Infos Utiles...
Gabonlibre.com
GL9News.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Au Gabon, au secours, Libreville croule sous les ordures !

[Info juste 7J/7 GL9News.com - Mercredi 8 Novembre 2017 - 0 Commentaire| Lu 956 fois |

Comment ne pas avancer que les autorités municipales actuelles sont passé maîtres dans l’art de prêcher le pour et le contre ? En effet, alors que la ville qu’elles disent en évolution offre à ses habitants l’image d’une vaste décharge à ciel ouvert, celle de Mindoumbé étant arrivé à saturation et que le Gouvernement peine à honorer ses engagements auprès du prestataire Averda, l’hôtel de ville nous nourrit de discours démagogiques du genre « les déchets d’aujourd’hui font les maladies de demain », beaucoup plus pour faire bien que pour inciter à la prise de conscience, car qu’attendre d’une population si, comme il est souvent dit, l’exemple ne vient pas d’en-haut ?



« Le poisson commence par pourrir de la tête », nous apprend la sagesse populaire. Comme pour dire qu’il faut, si les autorités d’un pays veulent s’attendre à ce que les populations adoptent le comportement juste même face à leur environnement, qu’elles-mêmes affichent l’exemple en donnant donc le ton, ce qui n’a rien à avoir avec les effets de la journée citoyenne encore mal ou insuffisamment expliquée aux Gabonais pour que la grande majorité soit tentée de l’appliquer instinctivement, non pas qu’elle devienne animale, mais simplement parce qu’elle l’aura fait sienne au point de ne même plus attendre que le signal, comme ladite journée est hélas souvent vécue, vienne d’en-haut.

Les usagers de la route sont surpris depuis des mois, se bouchant les narines à raison, des odeurs nauséabondes se dégageant des bacs à ordures débordés cette fois plus par la faute des riverains, mais par le mouvement d’humeur des agents de la société de ramassage d’ordures ménagères. Un spectacle dont on se demande jusqu’à quand il durera vu que dans ce pays la prise de décision pour régler des questions objectivement urgentes est très lente, victime qu’elle est des pesanteurs administratives, loin de s’améliorer en dépit du tapage, voire du matraquage médiatique qui annonce le contraire.

Et comme, ni les gouvernants, ni la direction d’Averda ne se croient obligés de communiquer sur le sujet, encore qu’il y’aurait pendante la problématique du règlement de dettes colossales à la société, les inquiétudes qu’accompagne le désarroi des Librevillois vont grandissantes. Ce qui n’est pas pour rassurer même les plus optimistes, ceux qui ont depuis livré un chèque en blanc aux autorités municipales pourtant arrivées au sommet de la pyramide par l’éternel manège de la fratrie nous avaient révélé des journaux renforcés par l’opinion, y compris municipale.

La volonté seule ne suffit pas, encore faut-il que l’on travaille !

Sans vouloir douter de l’engagement pris par Rose Francine Ossouka Raponda et son équipe de rendre Libreville plus reluisante et attirante que les années antérieures, ce qui, vous direz-nous, suffirait à nous accuser d’être mauvaises langues, nous allons au constat que depuis que les nouvelles autorités municipales sont aux affaires et qu’il leur incombe donc de donner une toute autre image à la capitale gabonaise, des griefs sont sans cesse faits à leur encontre.

Tantôt elles sont accusées de trop politiser l’activité municipale, tantôt elles sont rendues responsables des freins à l’embellissement de la cité croulant malheureusement sous le faix des ordures de tous genres, tantôt encore, elles sont taxées d’être trop budgétivores, tantôt…Feignant d’ignorer que plus elles se conduisent ainsi, plus Libreville prend l’allure d’une vaste poubelle désagréable à voir et nuisible aux habitants du fait des maladies qui les guettent au quotidien et que même le fameux « Samu social » « amélioré » aura toutes les peines du monde à prendre en charge.

De l’avis de certains spécialistes de la santé en effet, les populations qui passent du temps à inhaler, quoiqu’au passage, ces odeurs âcres risquent gros : la fièvre typhoïde ou encore les infections pulmonaires peuvent survenir à tout moment et être fatales à d’aucuns.

Il est à craindre que la paupérisation galopante et les incessants mouvements de grève vécus dans les milieux hospitaliers susceptibles d’accueillir ce beau monde ne viennent doucher les espoirs de gens déjà affectés par le désespoir au point qu’ils se souviennent chaque jour, pour ceux nés avant les indépendances, de la chanson « les poubelles » d’Abel Evoung dans laquelle l’artiste fredonnait cet air : « comment je vais faire avec les poubelles…Une odeur nauséabonde, odeur, odeur nauséabonde… »

(avec gaboneco)

Mercredi 8 Novembre 2017
GL9News.com
Vu (s) 956 fois
Notez



Info Juste & Utile | Vie Pratique 7Jours/7... | Investissement | Ma Vie à Dieu | Histoire | Afrique | Economie Internationale | Asie | Amérique | Tourisme | Archive GL9News











Comment gagner de l'argent sur internet ? Clé en main !

GL9News.com - 05/11/2018 - 0 Commentaire| Lu 425 fois |

Appareil anti ronflement Clip Air, l'espoir pour ceux qui souffrent de ronflements !

GL9News.com - 31/07/2018 - 0 Commentaire| Lu 1897 fois |

FitMotivaction Ceinture de Sudation Abdominale en Néoprène

GL9News.com - 28/07/2018 - 0 Commentaire| Lu 1640 fois |

Minceur Ceinture Vibrante,Brûler les Graisses,Perte Poids Massage

GL9News.com - 27/07/2018 - 0 Commentaire| Lu 1606 fois |

Climatiseur Portable - Ventilateur USB Multifonction

GL9News.com - 13/07/2018 - 0 Commentaire| Lu 2197 fois |

5 Astuces pour gagner de l'argent avec les paris sportifs !

GL9News.com - 29/04/2018 - 0 Commentaire| Lu 4030 fois |

Présentation du produit : AbdoForte

GL9News.com - 26/04/2018 - 0 Commentaire| Lu 3772 fois |