Connectez-vous S'inscrire
Infos Utiles...
Gabonlibre.com
GL9News.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ali Bongo du Gabon et Paris : les raisons du désamour...La fin !

[Info juste 7J/7 GL9News.com - Mercredi 24 Décembre 2014 - 9 Commentaires| Lu 5718 fois |



A moins de deux ans de la fin de son mandat, le président Ali Bongo est confronté à une défiance sans précédent. Les manifestations de l’opposition demandant ouvertement l’alternance ont fait au moins un mort. Selon les observateurs, si les causes de ces troubles sont d’abord internes, elles ont aussi une dimension extérieure indirecte mais non négligeable.

Le départ de certains barons du PDG (Parti démocratique gabonais) au pouvoir comme Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères et ancien président de la commission de l’Union Africaine et Jean Eyéghé Ndong, dernier premier ministre de feu Omar Bongo, a renforcé la contestation.

Dans les milieux d’affaires, il est aussi question d’un froid quasi-irrémédiable entre Libreville et Paris, capitale française où l’opposition gabonaise s’est réunie début décembre pour discuter de l’alternance. Le différend entre les deux partenaires porterait sur les redressements fiscaux spectaculaires adressés à des entreprises françaises dont Total et sur l’introduction de la concurrence dans les secteurs extractifs. Par exemple le leader mondial de l’exportation de Manganèse, Eramet via sa filiale, la Comilog, devra se frotter aux indiens MOIL (Manganese Ore India Ltd) en négociation avec le Gouvernement.

S’agissant de Total, le litige était déjà au menu de la rencontre entre Ali Bongo et François Hollande en avril 2014, soit deux mois après les faits. Le 14 février 2014, le pétrolier a reçu un avis de redressement de 805 millions de dollars dont 387 millions font l’objet de redressement partiel. Détenu à 58,28% par le groupe Total, à 25% par l’Etat gabonais et 16,75% par le public, Total Gabon a laconiquement annoncé la fin du redressement en novembre 2014 sans indiquer s’il a versé les montants réclamés. Dès sa nomination, le nouveau PDG , Patrick Pouyannée, s’est rendu à Libreville (3 décembre) rencontrer le président Bongo.

Rupture graduelle de la paix sociale

Ce bras de fer à peine retombé, le secteur pétrolier est agité par une grève sans précédent à l’appel du puissant syndicat ONEP (Organisation nationale des employés du pétrole) décidé à contrer les licenciements et les retenues sur salaires de divers groupes dont le français Parenco.

Un autre groupe français, en l’occurrence Bolloré, opérant dans la zone portuaire d’Owendo, projette de supprimer 147 emplois. Ce licenciement économique s’expliquerait par la chute vertigineuse (de l’ordre de 50%) du chiffre d’affaires de la manutention du bois, indique-t-on chez Bolloré. Une manière de critiquer la décision du président Ali Bongo d’interdire il y a quatre ans l’exportation des billes de bois?

Au principe de concurrence introduit dans le cadre du plan Gabon émergent et à la lune de miel entre Libreville et Kigali s’ajoute une série de mesures comme le “bilinguisme” et l’introduction de l’anglais. Il faut dire que l’exaltation de l’exemple rwandais (omniprésent dans les discours d’Ali Bongo) agace certaines oreilles classiques qui ne reviennent pas de la part belle accordée aux entreprises asiatiques et marocaines dans les grands projets au détriment des groupes français.

Bref, le Gabon est en train de s’affranchir du pré-carré français, ce qui en soit comporte sa part de risques. Vu des bords de la Seine, ces hypothèses font plutôt rire. “Le président Hollande a d’autres chats à fouetter” nous lance un vieux de la françafrique qui croit savoir toutefois que les intermédiaires classiques pourraient nourrir une dent contre le locataire du Palais de Bord de Mer.

“Le président gabonais a introduit beaucoup de changements. Il lui arrive d’éconduire ceux que son père a reçu et honoré”, poursuit notre interlocuteur faisant allusion au journaliste Pierre Péan auteur d’un livre intitulé “Affaires africaines” où il prétend que le président gabonais est originaire du Biafra.

Quelque soit le degré de friction entre Ali et Paris, il serait excessif d’expliquer les agitations actuelles par la seule piste extérieure. L’exhibition du parc du président gabonais par France 24 (la chaîne qui avait annoncé sa défaite lors des présidentielles avant de se rétracter) ne va pas contribuer à ramener le calme.

Le président Ali Bongo Ondimba a pris les rênes du pays à la mort en 2009 de son père Omar, au pouvoir depuis 1967.

http://www.financialafrik.com/2014/12/24/ali-bongo-du-gabon-et-paris-les-raisons-du-desamour/

Mercredi 24 Décembre 2014
GL9News.com
Vu (s) 5718 fois
Notez




1.Posté par NDONG MINKO le 24/12/2014 10:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cet article n'a rien de bon pour le vécu du gabonais actuel. On sait tout cela , Hollande qui avait dit mettre fin à ces régimes est où aujourd'hui. Impossible de prendre en main ses responsabilités. Et c'est vous qui faites confiance aux relations selon vous, tumultueuses entre Ali et paris. Tant pis pour vous!!!!!!!!!

2.Posté par 3ekale le 24/12/2014 10:34 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On s'enfout de tout xa...le Gabon aux gabonais un point xe tout...

3.Posté par Bouka Rabenkogo le 24/12/2014 10:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Peuple du Monde, d'Afrique et du Gabon en particulier,
Il est d'intérêt, que le "Mouvement Les Patriotes" dans lequel je milite précise, la nature de son engagement avec les autres forces sincères, du changement radicales, contre les forces machiavéliques qui gouvernent le monde, l’Afrique et surtout mon pays le Gabon, depuis 1980 ans sous la dénomination barbare de "franc-maçonnerie". La franc-maçonnerie contemporaine est une pale et mauvaise copie de "l'Ordre Maçonnique Antique Égyptien", inspiré et révélé à l'homme par DIEU (RA, AGNAMBIE, KOMBE, MUANGA, NZAME, NZAMBE, GNAMBI). Le combat que nous menons est totalement "Pacifique", mais avec l’arme pacifique la plus redoutable: le "VERBE". Il ne s’agit pas de tuer physique Ali Bongo Ondimba, mais d’irradier, le système diabolique qui l’a propulsé, au sommet de la plus haute fonction de notre pays. L'effet domino suivra dans toute l'Afrique et dans le reste du monde. L’humanité tout entière, en ce nouveau millénaire, se débarrassera définitivement de ce fléau qui depuis près de deux mille (2000) ans conduit inexorablement par sa prédation, la planète bleu au déclin.
Pour le "Mouvement Les Patriotes", toute vie humaine, quelle qu’elle soit est sacrée. Même, celle d’Ali Bongo et de ces apatrides mafieux. Nul, n’a le droit de supprimé une vie. C’est pourquoi le Mouvement "Les Patriotes" déplore la mort, par la faute de nos turpitudes, du jeune "Patriote" Bruno Mboulou Beka. "Cela ne doit plus jamais se reproduire".
Il ne s’agit pas non plus pour nous, de changer des hommes, par d’autres hommes appartenant au même système démoniaque, qui a avili l’humanité tout entière durant ces deux derniers millénaires et le Gabon notre pays, depuis plus d’un demi siècle. Les habitants du Gabon, pays richement doté par Dieu ont été transformé en serviles.
Ali Bongo pour le "Mouvement Les Patriotes" n’est que le produit, la conséquence d’une conspiration, contre l’humanité et le Gabon en particulier. Cette conspiration a été établie le, 31 octobre 2009 date de son intronisation. Nous avons tous assisté et cautionné avec complaisance, un rituel qui viole toutes les règles élémentaires d’initiations à tout rite, quel qu’il soit. Ali Bongo a été propulsé d’apprenti, au 33ème degré (Sommet). Ali Bongo a été placé par la mystique de l’argent, au dessus de toutes les éminences gabonaises, qui ont gravi durant des années, au travers de diverses dures épreuves, les étapes et les échelons ascensionnelles dévolues à tout rite. Toute la classe politique à l’exception de deux ou trois, lui sont ainsi, totalement soumise. Ali Bongo est le roi de la franc-maçonnerie au Gabon.
Le Gabon par cet acte, venait cupidement d’hérité pour ce nouveau millénaire, de la machine infernale inventée par l’homme : le CHAOS (le Diable humain). Le CHAOS (matière) se nourrit, de l’humain. L’humain pour le CHAOS n’a pas de valeur divine. C’est un outil, qu’on peu détruire à sa guise et au gré de ses intérêts. D’où la nature machiavélique d’Ali Bongo et de l’orientation mondiale actuelle, de prêt de quatre vingt dix huit pour cent (98%) des ressources de l’humanité, pour la fabrication de tout ce qui détruit l’humain: Guerres, armées, armes à destructions massives, pollutions, déchets toxiques, virus, gaz à effets de serre, etc… La prédation, la propension à l’enrichissement inconsidéré et illicite. Les crimes rituels hérités de la tradition du glaive. Le vol, le pillage. L’orgueil égocentrique. L’inversion des paradigmes. La matière est hissée au dessus de l’esprit. L’argent est devenu une mystique.
C'EST LE CHAOS TOTAL (L’ILLUSION).
Il est impératif, que l’humanité toute entière, établisse urgemment, le bilan d’étape de ses deux derniers millénaires, pour fixé enfin, le Cap Universel de ce Nouveau Millénaire qui a débuté, il y a bientôt quatorze (14) ans.
Nous sommes tous pécheurs et responsables collectivement par complaisance et par duperie, de tout ce qui nous arrive chacun à son degré. Notre devoir donc à tous est de trouver intelligemment, les mécanismes pacifiques qui nous permettrons de sortir sans dommages, mais surtout nos frères égarés, de cet embrigadement démoniaque.
Le secret, qui n’est plus un car vérité du millénaire oblige est: de se confier totalement à Dieu. Lui seul procure la Vie éternelle.
Lucifère qui est souvent invoqué et encensé maladroitement par certains prédicateurs complices, pour leurs intérêts propres a été établi sur cette planète par Dieu. Son rôle est de tous nous éprouver. C'est le "Maître" de la Terre. C'est notre filtre à tous. Mais, Lucifère n'appel personnel. Il ne viendra jamais vers toi, si tu ne l'invoques pas. Nos différentes ethnies gabonaises ont eu la Grace de Dieu, d’exonérer nos langues, des mots ou des noms l'identifiant. Nous sommes par conséquent un "Peuple Béni", exclu de toutes pénitences, oint d’une mission divine pour l'humanité, surtout en ce début de millénaire ou le CHAOS (le Diable humain) a atteint son paroxysme le plus destructeur.
Les perspectives sont heureuses bonnes. L’humanité sera à nouveau ré-éclairée car l'Afrique redevient, le continent du millénaire et de l’espérance humaine. C'est une lourde responsabilité qui nous ait à nouveau confié par l'humanité entière. Nouons et établissons de nouvelles relations de fraternité avec tous les continents, surtout l'occident et l'orient, pour le "Bonheur" de l'humanité et cela dans un cadre de : "Liberté, de Respect et d'Amour".
L'Afrique est le berceau de l'humanité, le flambeau des nations et la lumière des civilisations. Nos frères des autres continents l'attestent. Nous avons tout récupéré : les sciences et les technologies. Nous avons renforcé la compréhension et le partage spirituel de notre interaction avec Dieu. "N’ayons plus peur". "C’est fini, la tortue (l’Africain) qui se replie dans sa carapace à la vue, d'un événement supposé contre nature". Partageons la véritable Sciences Divine à toute l'Humanité. Qu'il n'y ait plus d'obscurité et de zones d'ombres. Dieu a introduit dans notre corpus, l'intelligence. Cette parcelle de divinité qui nous permet de trouver une réponse à tous problèmes ou à toutes difficultés qui s'opposent à nous.
Il est donc de notre responsabilité, à quatorze (14) ans du nouveau millénaire, de nous mettre dès aujourd'hui au travail pour recevoir, nos frères égarés qui ont enfin compris et rétabli eux même cette vérité.
Dieu ne viendra jamais nettoyer nos habitats et laver notre linge salle. Le balai qui a une valeur hautement spirituel dans nos rites Bantou, symbole et logo du "Mouvement Les Patriotes", sert pour dire simple, à chasser et à nettoyer. Il est donc de notre ressort, de laver notre linge sale en famille en organisant le plus rapidement possible la "Grande Palabre Gabonaise" qui fera sans complaisance le bilan d’étape et fixera le cap du nouveau millénaire. Car, seul le Dialogue permet la Tolérance qui elle procure, la Paix des braves.
"Les plus Grandes Victoires sont Pacifiques"
Le "Mouvement Les Patriotes" vous souhaite :
"JOYEUSES FÊTES ET BONNE ANNÉE 2015"
Michel Bouka Rabenkogo

4.Posté par Le citoyen Libre le 24/12/2014 14:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ALI voici ton pouvoir diabolique

http://gabonenervant.blogspot.co.uk/

5.Posté par Le citoyen Libre le 24/12/2014 17:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ali Bongo sème la «Graine» de la morte

6.Posté par Pascaline le 24/12/2014 18:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Plus de dialogue avec un président illégal et illégitime, un sans-papier marabouté, envoûté par le vaudou du béninois Acrombessi qui le tient par une laisse autour du coup; Pas de discussion possible avec un assassin, un faussaire, un imposteur, un voleur. Ali Bongo doit débarrasser le plancher, et vite! Nous ne te lâcherons plus jamais!

Nous sommes plus que jamais déterminé, notamment après la mort de notre compatriote qui ne doit pas être mort pour rien. Il sera vengé, tout comme les morts de POG en 2009.

7.Posté par Ali assassin,voleur,menteur le 24/12/2014 21:26 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ALI doit Partir.Ali must go.Ali debe partir.Ali doit jet.Ali tchala.Tu es trop bete,bouge!!!

8.Posté par Test le 25/12/2014 04:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis du meme avis que vous qu'Ali doit partir. Mais a t-on beosin de mettre le pays a feu et sang pour cela? La donne est pourtant assez simple. Tous les opposants designent un seul candidat qui va se presenter contre Ali en 2016. Pourquoi perdre des vies humaines pour cela? Ce front uni ne me parrait pas du tout sage quand elle appelle a la desobeissance civile. On voit bein que Ping a un probleme de famille avec Ali et il veut en faire un probleme national. Il 'y a aucune prevue qu'Ali n'est pas gabonais, il n y a aucune que ces la police ou la gendarmerie qui a tue notre compatriote le Samedi dernier. Nous sommes tous en train de speculer

9.Posté par olmy le 25/12/2014 10:26 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Poste 8 vous ne comprenez rien et c''est dommage . On n''interdit pas les gens de s''exprimer en démocratie et c''est ce que le pouvoir fait. Le président est incapable de justifier sa filiation alors il est illégal on ne peut plus attendre 2016 démissio

Nouveau commentaire :
Twitter

NOUVEAU ! NOUVEAU ! Petit moteur de recherche de produit sur chaque mot souligné de nos articles, faites un test c'est gratuit !

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Dans la même rubrique :
< >

Interpellation | France Archive