Connectez-vous S'inscrire
Infos Utiles...
Gabonlibre.com

GL9News.com

Affaire à Suivre

Au Gabon, rupture du contrat avec Véolia : IDRC exige la publication du contrat de concession

S’immisçant dans l’affaire opposant l’Etat gabonais au groupe français Veolia, maison mère de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), l’ONG IDRC (Ndlr : Initiative développement recherche et conseil) demande la publication de la convention de concession afin de dissiper tout malentendu. Près d’un mois après l’annonce du Ministère de l’Eau et de l’Energie de la rupture de la convention de concession du groupe français Veolia au Gabon, le conflit, opposant depuis lors les deux parties,...

Au Gabon le contrat avec Véolia : L'Affaire portée à la banque mondiale

Sommé de partir du Gabon de manière « brutale », le groupe français Veolia porte son litige avec le Gabon devant le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI), un organe d’arbitrage de la Banque mondiale. Accusé de ne pas répondre à ses engagements en termes de fourniture d’eau et d’électricité et de polluer l’environnement, le groupe français Veolia, détenteur à 51% de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) a porté l’affaire qui l’oppose à...

Réquisition de la SEEG au Gabon : les détails de la contre-attaque de Veolia

La guerre se poursuit entre l’Etat gabonais et Veolia. Après avoir vigoureusement dénoncé la réquisition de sa filiale locale et la rupture de son contrat, la multinationale française de services collectifs a déposé, jeudi 8 mars, une demande de conciliation à l’encontre du Gabon auprès du Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI). Dans un document auquel La Tribune Afrique a eu accès, le groupe présidé par Antoine Férot détaille 20 ans de...

Au Gabon, les français lancent une offensive tout azimut à Libreville

Les français du Gabon ont lancé une offensive tout azimut à Libreville après l’éclatement de l’affaire Veolia qui inquiète les milieux d’affaires français au Gabon où vivent environ 11 000 français. Les français ont ouvert deux fronts. Le premier est mené par les chefs d’entreprises sous la houlette du très influent et discret Didier Lespinas, président du Conseil du commerce extérieur français. Ce vieux routard qui cumule des dizaines d’années de présence au Gabon a pris son bâton de Pellerin...

Affaire Veolia: la lettre d'avertissement du MEDEF au gouvernement gabonais

Malgré la médiation de l'apaisement du porte-parole de la Présidence de la République, les employeurs français, rassemblés au sein du Mouvement des entreprises de France (Medef), restent toujours, en principe, solidaires de ses adhérents. Encore plus pour ses membres les plus influents comme le groupe Veolia. Dans une lettre envoyée le 26 février 2018 (et authentifiée par le service de communication du Ministère de l'Eau et de l'Energie du Gabon) au Premier Ministre Emmanuel Issoze Ngondet et...

Au Gabon, Veolia réplique contre les « allégations » de Bilie By Nze

Le groupe français Veolia dont le contrat de concession pour la distribution de l’eau et de l’électricité au Gabon a été brutalement interrompu par le gouvernement gabonais mécontent de la qualité médiocre des prestations fournies aux populations a promptement réagi à la déclaration mardi du ministre de la Communication, porte parole du gouvernement Alain Claude Bilie By Nze. L’eau produite et distribuée par la SEEG est toujours potable et traitée une fois prélevée et avant d’être distribuée....

Au Gabon, coup de tonnerre, L’Etat réclame, à son tour, une dette de 27 milliards de francs à la SEEG/Veolia

Le mano à mano entre l’Etat et Veolia concernant le montant de la dette due par chaque partie n’est pas prêt de trouver son épilogue, en l’absence d’un arbitrage des tribunaux internationaux. D’après le porte-parole du gouvernement, Alain-Claude Bilie By Nze, la dette de la SEEG vis-à-vis de l’État s’élèverait à 27 milliards de francs. « S’agissant de la prétendue dette astronomique de l’Etat vis-à-vis de la SEEG, les responsables de Veolia prétendent que l’Etat est redevable à la SEEG d’une...

Les biens de l’Etat gabonais saisis en France seront bientôt vendus, selon Guido Santullo

Les agents du service gabonais de la Contre-ingérence communément appelé "B2" auraient effectué, une fois de plus, une perquisition dans le bâtiment de l'homme d'affaires franco-italien, Guido Santullo, emportant avec eux "des documents compromettants et des armes à feu" Rapports Gabonreview. L'homme d'affaires italien, qui reconnaît que son immeuble a fait l'objet de près de 18 perquisitions, a été catégoriquement démenti en brandissant des armes militaires et des documents douteux. "C'est un...

Au Gabon, Affaire Marck : Des nouvelles révélations impliquent Yves-Fernand Mamfoumbi

Selon la Lettre du Continent n ° 770 du 7 février 2018, les juges d'instruction, Roger Le Loire et Claire Thepaut, s'interrogent sur la nature et l'utilisation des paiements effectués (197 millions de FCFA) par le groupe français Marck aux comptes de la société CITP (basée au Gabon) de l'ancien directeur de cabinet d'Ali Bongo Ondimba, Maixent Accrobessi. L'entreprise, selon les médias, est dirigée par l'homme d'affaires malien Saydou Kane, qui a également été inculpé dans la même affaire en...

Au Gabon : Marie-Madeleine Mborantsuo interrogée par la police française

Le président de la Cour constitutionnelle du Gabon a été entendu en décembre par la police française qui enquête sur son patrimoine en France. Ses proches dénoncent une enquête dérangée par les fausses revendications des «corbeaux». En décembre 2017, Marie-Madeleine Mborantsuo («3M»), présidente de la Cour constitutionnelle du Gabon, a été interrogée par la police française de l'Office central pour la répression de la criminalité financière, qui enquête depuis 2014 sur ses biens immobiliers et...
1 2 3 4 5 » ... 62